Moulaye Fanny nous parle de la recette du « blissi cookies » dans « La Quotidienne »

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

RECETTE BLISSI COOKIES – ingénieur en système ferroviaire dans la ville de Paris, Moulaye Fanny s’est depuis quelques années, initié à la pâtisserie. A l’instar des grands chefs, le français d’origine ivoirienne a lui aussi apporté sa petite touche dans ce domaine de la pâtisserie en réinventant une recette classique très prisée dans son pays natal.

Moulaye Fanny est la preuve vivante que les meilleurs pâtissiers ne sortent pas forcement des plus grandes écoles de pâtisserie. Contrairement à certains passionnés qui ont eu la chance d’apprendre en passant par des structures spécialisées (écoles), le jeune français de 27 ans s’est lancé dans la pâtisserie en consultant des livres dédiés à la cuisine et de nombreuses émissions télévisées. Invité à l’émission «La Quotidienne», diffusé par France 5, le chef cuisinier a dévoilé aux amoureux de cookies l’une de ses nombreuses spécialités culinaires, le « blissi cookies ». La spécifié de cette recette vient du fait qu’elle s’inspire d’un met bien connu dans son pays d’origine, la Côte d’Ivoire.

«Je m’appelle Moulaye Fanny, jai 24 ans, je suis ingénieur en système ferroviaire à Paris. J’étais toujours dans la cuisine étant petit et aujourd’hui encore je me consacre à cette passion qu’est la pâtisserie. Complètement autodidacte, j’ai appris (et je continue d’apprendre) les bases de la pâtisserie à travers les livres de cuisine, les émissions TV, etc…». C’est à travers ces mots que se présentait au grand public le jeune pâtissier ivoirien Moulaye Fanny il y’a de cela trois ans en arrière, sur la plateforme culinaire Ivorianfood. Aujourd’hui âgé de 27 ans, le pâtissier français continue toujours d’épater avec les adeptes de gourmandises avec de nouvelles créations. Le « blissi cookies »  est des spécialités du chef qui sort carrément de l’ordinaire. Lors d’un passage à l’émission ‘‘La Quotidienne’’ sur France 5, Moulaye Fanny a levé le voile sur le secret de cette recette de gâteau à l’ivoirienne. inspiré d’un met très prisé en Côte d’Ivoire, à savoir le ‘‘blissi tebil’’, Dimple Man présente sa recette comme «un snack emblématique de la street food en Côte d’Ivoire (l’un de mes péchés mignons). Il se compose tout simplement de bananes plantains braisées au charbon de bois, accompagnées d’arachides (cacahuètes) grillées et salées. J’ai décidé de réinterpréter ce classique sous la forme d’un gourmand cookie dans lequel on retrouve la banane braisée en morceaux dans la pâte à cookie et travailler les arachides sous trois formes différentes : pâte d’arachide, praliné arachide-vanille et arachides grillées. Pour terminer, une petite touche de gourmandise avec un caramel passion». Pour la petite histoire, ‘‘blissi tebil’’ est le nom d’un chanteur de la musique traditionnelle ivoirienne. Pour protester contre les conditions des chanteurs ivoiriens de l’époque, le musicien avait décidé d’observer une grève de la fin. Mais après seulement une demi-journée passée sans manger, le chanteur ivoirien rompt son jeune avant son terme. Il sera aperçu dans la rue en train de manger de la banane plantain braisée accompagné d’arachide. Et depuis lors, la recette ivoirienne a été rebaptisée ‘‘blissi tebil’’, une recette aujourd’hui réinventée par le chef pâtissier Moulaye Fanny.

> Lire aussi  Migrants vendus comme esclaves en Libye: à qui la faute ?

Moulaye Fanny évoque ses projets pour l’avenir

Il y’a quelques mois, le pâtissier français d’origine ivoirienne se confiait à Médium sur ses projets d’avenir : «je veux continuer ainsi et j’ai plusieurs projets en tête : refaire des tea time avec mon binôme, ami et frère Brahim (Le Groumand), faire des ateliers, collaborer avec des marques, collaborer avec des cafés, restos, pop up store pour proposer mes créations pendant quelques jours afin de faire découvrir mes pâtisseries et rencontrer tous ceux qui me suivent et m’encouragent via les réseaux sociaux.  Sans oublier mon gros projet d’ouvrir une pâtisserie chez moi à Abidjan d’ici quelques années. J’y ai fait un premier tea time en octobre dernier et j’espère pouvoir y retourner bientôt pour refaire ça et proposer d’autres choses autour de la pâtisserie».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.