Orpaillage clandestin : Doumbia Major fustige Henri Konan Bédié

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

LUTTE CONTRE L’ORPAILLAGE – Il y’a de cela quelques semaines, le président du PDCI RDA relançait les débats sur la présence d’orpailleurs clandestin en Côte d’Ivoire. Mais son discours qualifié d’identitaire a été condamné par le gouvernement ivoirien.

Doumbia Major n’y est pas allé de main morte avec le président du PDCI RDA sur la question de l’orpaillage clandestin. Henri Konan Bédié révélait il y’a quelques semaines que des étrangers, sous couvert de cette pratique, recevaient des cartes d’identités ivoiriennes, à des fins électorales. Pour l’instant, les accusations formulées par le patron du Pdci n’ont pas encore été étayées de preuves, une situation qui pousse le président du CPR à croire que le sphinx de Daoukro a remis au grand jour cette question pour attirer vers lui des identitaires en vues de la prochaine élection présidentielle.

L’orpaillage clandestin en Côte d’Ivoire est une réalité bien connue de tous. Mais à l’approche de la prochaine présidentielle, le problème suscite l’inquiétude de certains ivoiriens , en raison des récentes déclarations de Bédié sur ce phénomène : «On fait venir des étrangers armés qui sont stationnés dans beaucoup de villages… Il faut simplement que nous soyons conscients que le moment venu, nous agirons pour empêcher ce hold-up de la Côte d’Ivoire, sous le couvert de l’orpaillage… Il faut que nous réagissions pour que les ivoiriens ne soient pas étrangers chez eux, car actuellement on fait en sorte que l’ivoirien soit étranger chez lui. Mais les ivoiriens n’accepteront jamais cela». Sans attendre, le gouvernement ivoirien a condamné les propos tenus par le sphinx de Daoukro, le numéro 1 du PDCI Rda. Selon le président du CPR, les déclarations de Bédié ne visent qu’un seul objectif, «un projet funeste qui est de tuer des ivoiriens». Pour Doumbia Major cette stratégie politique n’est pas nouvelle, puisqu’un ancien dirigeant aurait eu recours à cela il y’a quelques années : «Tout comme Gbagbo l’a fait en 2000 en présentant des fausses cartes d’identités imprimés par ses soins, pour accuser le RDR d’organiser la fraude sur la nationalité en vue d’isoler ce parti, ce que fait Bédié est juste une stratégie de diabolisation et d’isolement de ses adversaires qu’il présente comme complice d’une invasion étrangère visant à faire tuer des ivoiriens par des étrangers que des traîtres ou des faux ivoiriens, armeraient contre leur propre pays…Les propos de Bédié sont donc une incitation et une invitation explicite à la guerre en cas de sa défaite, une guerre pour laquelle il a déjà armé psychologiquement ceux qu’il invite à aller faire cette guerre pour lui, en mettant dans leur tête que cette bataille, sera une bataille, pour ne pas qu’ils soient étrangers dans leur propre pays.». Quelques jours après l’éclatement du scandale, le porte-parole du Rhdp a indiqué que l’un des parents du président Bédié serait impliqué dans cette question d’orpaillage clandestin.

> Lire aussi  Vitale et Claire Bahi en guerre

Ultime stratégie de Bédié les élections de 2020 ?

«Le discours de Bédié ne vise donc pas à poser le problème de l’orpaillage auquel il inviterait le gouvernement à trouver une solution ! Il se sert juste du phénomène de l’orpaillage comme prétexte et argument pour pouvoir isoler ses adversaires…Le discours de Bédié est un discours dangereux, un discours de manipulation, et un discours de préparation et de formatage des consciences des populations à une guerre qu’il veut voir se réaliser avant sa mort en cas de défaite électorale de son parti en 2020. Voilà visiblement quelqu’un qui veut mettre le pays à feu et à sang avant son départ définitif de la scène politique.», martèle le président du Congrès panafricain pour le Renouveau. Avant la tenue de la prochaine présidentielle, une révision de la liste électorale aura sans doute lieu, ce qui devrait désamorcer les craintes sur l’enrôlement d’étrangers évoqués par Bédié.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.