Accueil ACTUALITÉ Renouvellement carte nationale d’identité : Bédié opposé à la gratuité?

Renouvellement carte nationale d’identité : Bédié opposé à la gratuité?

CNI IVOIRIENNES GRATUITES – Après avoir bénéficié de la gratuité lors de la première opération en 2008, les ivoiriens devront débourser désormais la somme de 5000 francs Cfa pour le renouvellement de leur titre d’identité, une décision qui a fait réagir de nombreuses personnalités politiques ivoiriennes.

A l’approche de la date d’expiration des cartes nationales d’identités, le gouvernement ivoirien a annoncé qu’un décret serait pris en vue de la prorogation de la date des cartes, jusqu’au démarrage des phases de renouvellement dont la date n’est pas encore fixée. Mais Pour Alain Lobognon, les ivoiriens ne devraient avoir à débourser aucun centime pour renouveler leur titre d’identité, puisque l’état devrait aurait selon lui les moyens de supporter le coût de cette opération. Un amendement a même été déposé au parlement, amendement rejeté par les élus de majorité présidentielle. A l’issue du bureau politique du Pdci, le président du parti, n’ pas manqué d’évoquer cette question du renouvellement des CNI qui expirent fin juin pour la plupart.

Le bureau politique du Pdci Rda s’est penché sur de nombreux sujets qui alimentent l’actualité en Côte d’Ivoire. Parmi les sujets de préoccupation des ivoiriens, le renouvellement des cartes nationales d’identité arrivées pour la plupart à expiration. En 2008, les ivoiriens s’étaient fait enrôlé pour les pièces sans débourser le moindre centime. Pour Alain Lobognon, le gouvernement devrait rester sur cette logique de la gratuité pour le renouvellement des CNI. Sauf que ce marché a été confié à une entreprise belge, ce qui met fin à toute possibilité de la gratuité. Toutefois, l’élu de Fresco estime que le gouvernement aurait les moyens de supporter les frais de ce renouvellement des CNI. Pour faire entendre raison au gouvernement, l’élu de Fresco a déposé il y’a quelques jours un amendement à l’Assemblée Nationale, amendement qui a été rejeté sans surprise, puisque le gouvernement a déjà annoncé que cette opération coûtera 5000 francs à chaque citoyen. A l’occasion de son 7e bureau politique, le PDCI n’a pas manqué de réagir à l’expiration des cartes d’identité, une situation qui pourrait causer de nombreux préjudices aux ivoiriens, surtout pour des opérations bancaires. Dans le communiqué final du bureau politique, le patron du Pdci révèle : «Enfin, le Président du Parti a recommandé au gouvernement la prorogation, d’une durée de deux (2) ans, de la validité des cartes nationales d’identité arrivées à expiration, dès juin 2019 ; à l’effet de permettre aux six (6) millions de nouvelles personnes, éligibles à la détention de ces pièces, de s’en procurer pour effectuer leurs formalités d’inscription sur la liste électorale à réviser». Si Bédié est favorable à la prorogation des cartes d’identité, il ne se prononce pour l’instant pas sur la gratuité ou non de l’opération. Rappelons que le PDCI, il y’a quelques années, avait donné son accord pour fixer à 5000 frcs le coût du timbre à payer par chaque citoyen pour avoir une carte d’identité. Ce silence indique-t-il que Bédié est opposé à la gratuité de cette opération ?

> Lire aussi  Présidentielle France : Macron creuse l’écart, Marine, Fillon et Mélenchon stagnent

La démarche incohérente de Lobognon

«En 2014 quand je parlais de la gratuité de la CNI et des attestations d’identités, Bédié, Soro, Lobognon et consorts défendaient la position du gouvernement contre moi. Ils étaient à l’assemblée nationale pour les deux derniers cités et pendant que nous menions le combat en proposant un autre mode de financement qui puisse permettre la gratuité, eux étaient favorables au financement individuel. et ils ont voté pour le timbre de 5000 pour la confection des CNI.  Aujourd’hui parce qu’ils ne sont plus avec le RHDP, ils ont changé de bouche, parce que leurs mains ne sont plus dans l’assiette huileuse. Voici donc des gens sans convictions qui nous parlent de conviction en politique.», a révélé ce vendredi le président du Congrès panafricain pour le Renouveau.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.