Monnaie unique CEDEAO : encore de nombreux obstacles à franchir

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

MONNAIE UNIQUE – La communauté économique ouest africaine a émis le vœu de se doter d’une devise commune d’ici quelques années. Si l’échéance fixée sera probablement dépassée(2020), ce rêve nourri depuis de nombreuses années prend forme progressivement. Récemment réunis à Abidjan, le comité d’experts chargé de ce projet a décidé unanimement de baptiser la nouvelle devise ECO.

La communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest souhaite se doter d’une monnaie commune. Sur le plan économique, cette devise unique de la CEDEAO offrira de nombreux avantages à l’espace ouest africain. Mais la réalisation de ce projet suppose au préalable que de nombreuses puissances renoncent à leur devise, à savoir le Ghana et le Nigéria. Et parmi les obstacles à franchir, l’épineuse question de l’arrimage de cette devise sur les monnaies étrangères, comme c’est le cas avec le Franc Cfa. Le Nigéria avait il y’a quelques années arrimé sa monnaie au dollar, avant d’y mettre un terme pour jouir d’une autonomie totale au niveau du contrôle de sa devise. La dénomination de la nouvelle devise constitue cependant un pas historique.

La monnaie unique de la CEDEAO verra-t-elle le jour ou pas ? Si l’optimisme gagne déjà certains, les principaux acteurs de la zone économique ouest africaine s’investissent de plus en plus dans ce projet ambitieux. Il y’a de cela quelques jours, «Les experts et les membres du comité ministériel sur le Programme de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), réunis cette semaine à Abidjan, en Côte d’Ivoire, se sont prononcés sur le nom et le symbole de cette monnaie», lisons-nous dans le communiqué de la communauté ouest africaine. A l’issue de cette réunion dans la capitale économique ivoirienne, la dénomination de la monnaie unique de la CEDEAO a vu le jour. ECO sera le nom de la nouvelle devise des pays membres de l’espace économique et monétaire. Malgré cette avancée capitale, les questions de fonds n’ont pas encore été abordées par le comité d’experts : «S’ils ont trouvé un consensus sur « ECO » comme dénomination de la monnaie unique de la Cedeao, ils se sont toutefois séparés sans parvenir à un accord sur le symbole de ladite monnaie.  Au cours de leurs rencontres, ils ont également examiné d’autres questions relatives notamment à l’état de la convergence économique, au régime de change, au cadre de politiques monétaires, au modèle de la Banque centrale et à la mise en œuvre des dispositions liées au fonds spécial du financement de la feuille de route de cette monnaie». Autre question de fonds qui n’a pas été abordée au cours de la réunion à Abidjan, la question de l’arrimage de la nouvelle devise. Sera-t-elle oui ou non endossée à une devise internationale comme c’est le cas avec le Franc Cfa ? Les discussions sur ce sujet sensible promettent d’être houleuses, puisque le Nigéria et le Ghana, les deux premières puissances économiques de la zone monétaire, sont opposées actuellement au principe de l’arrimage sur une autre monnaie avec leur devise respective. Autre osbtacle à franchir, où seront imprimés les billets de la monnaie commune de la CEDEAO ? Là encore les acteurs doivent engager de sérieuses discussions, puisque le Ghana et le Nigéria impriment leur propre monnaie, ce qui n’est pas le cas des pays membres de la zone UEMOA.

> Je regarde  Démission de Sidi Diallo (FIF): les présidents de clubs disent non

Quand verra le jour ECO ?

Certains dirigeants de la zone économique ouest africaine étaient optimistes à l’idée d’une mise en circulation progressive de la monnaie unique de la CEDEAO à partir de 2020. Mais il y’a de grandes chances que cette date ne soit pas respectée, puisque de nombreux obstacles restent encore à résoudre, raison pour laquelle le président de la commission de la CEDEAO, a invité «les Etats membres de la Cedeao à se donner les moyens pour lever les derniers obstacles à la création de cette monnaie».

Vous pouvez aussi aimer

>