Accueil ACTUALITÉ Affrontements à Béoumi : Mariétou Koné dénonce l’instrumentalisation du conflit

Affrontements à Béoumi : Mariétou Koné dénonce l’instrumentalisation du conflit

CONFLIT MALINKE BAOULE – Plus d’un mois après les affrontements qui ont endeuillé plusieurs familles, la ville de Béoumi a reçu la visite de la ministre de la solidarité, Mariétou Koné. Dans son allocution, la ministre ivoirienne a dénoncé l’instrumentalisation du conflit par certains politiciens.

 Selon le bilan officiel, 16 personnes ont été tuées dans les conflits intercommunautaires qui ont secoué la ville de Béoumi il y’a un peu plus d’un mois. Les dégats matériels se chiffrent à plusieurs dizaines de millions après les heurts qui ont opposé malinké et baoulé, suite à une altercation entre des conducteurs de véhicules de transport. Pour la ministre ivoirienne Mariétou Koné, une bagarre banale entre deux conducteurs ne saurait engendrer un tel désastre.

Les récents affrontements à Béoumi ont fait plus d’une dizaine de morts et plus d’une centaine de blessés. Plus d’un mois après les faits, la ministre de la solidarité rendait visites aux populations de la ville qui a souffert le martyr au mois de mai à la suite d’une altercation entre conducteurs de véhicules de transports. Selon les faits rapportés par plusieurs témoins, tout serait parti d’une rixe entre deux conducteurs d’engins de transports dans la ville : «L’affrontement a été déclenché par un chauffeur de taxi “Picnic’’ qui, lorsqu’il faisait une manœuvre a heurté la moto du jeune chauffeur. Et la moto s’est abîmée. C’est ainsi que le jeune l’a approché pour lui demander des comptes. Mais le chauffeur de la voiture ne l’entendait pas de cette oreille. Il s’est ensuite suivi une violente altercation entre les deux hommes. C’est en ce moment que le chauffeur de la voiture a sorti une machette de son véhicule et a commencé à m’acheter littéralement le jeune homme», rapportait une source anonyme aux premières heures du conflit intercommunautaire. Selon la ministre Mariétou Koné, une simple dispute entre transporteurs ne saurait être à l’origine d’un si grand désastre dans la ville de Béoumi : «Je crois que personne n’est dupe, ne venez pas me dire que 16 morts et 120 blessés et ces milliers de destructions de biens sont le fait d’un banal accident entre un chauffeur de taxi-moto Baoulé et conducteur de minicar Malinké…Rien ne peut justifier un tel débordement aux conséquences dramatiques si ce n’est le fait d’acteurs politiques, tapis dans l’ombre, tirant à merveille sur les ficelles de la conflagration sociale  Nous devons comprendre que la vie de chaque être humain est précieuse et protégée aussi bien par ceux qui aspirent au pouvoir que par ceux qui gouvernent Hommes et femmes politiques, cadres et élus évitons de faire la politique qui réduit à néant en quelques minutes  Un homme politique qui a le sens de l’intérêt général c’est lui qui sait rassembler. C’est celui qui sait agir sur les différences pour bâtir», a indiqué la ministre de la solidarité.

> Lire aussi  Donald Trump, pense investissements avec Bernard Arnault et Jack Ma

Manque de sagesse de certains hommes politiques ?

«Inciter à la haine, à la violence et à la révolte aboutit inévitablement à ce que Béoumi vient de connaitre. Nous venons de faire la preuve que les rumeurs peuvent être meurtrières et elles ont été meurtrières à Béoumi. Evitons donc la manipulation des populations par des rumeurs qui tuent.», a indiqué la ministre ivoirien. Cette déclaration fait probablement référence à une déclaration de l’aile radicale du front populaire ivoirien sur la crise à Béoumi : «C’est l’occasion pour le FPI de faire remarquer que, dans la ville de Béoumi et alentours, il existe des civils qui portent illégalement des armes dont ils ont eu à faire usage pendant cette triste période, entraînant des morts et des blessés par balle dont le commissaire de police. Le FPI invite le gouvernement à désarmer ces personnes sans condition, et appelle les populations à collaborer avec les autorités compétentes afin d’aboutir à une paix durable».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.