La Côte d’Ivoire est a sa première expérience en matière de  »budget citoyen » selon Sanogo Bassirima

par Rodemi Yao
0 Commentaire

La direction générale du budget et des finances a organisé, ce mercredi 24 jeudi 2019 au centre culturel Jacques Aka de Bouaké, la campagne de vulgarisation du budget citoyen, le tout premier d’ailleurs. Le budget citoyen de l’État de Côte d’Ivoire s’élève à 7 334, 3 milliards

les différentes couches de la population notamment les membres du corps préfectoral, des représentants d’organisations de la société civile, des chefs de services et des chefs traditionnels de la région de Gbêkê ont été instruits, sur le Budget citoyen 2019, qui est un document simplifié qui traduit le budget voté par l’Assemblée nationale dans un langage simple et facile à comprendre par les citoyens. Lors de la séance d’information et de sensibilisation qu’ils ont animée, le représentant de M. Sanogo Moussa secrétaire d’État auprès du premier ministre et du portefeuille de l’État,  l’inspecteur-auditeur général de la direction générale du budget et des finances, Sanogo Bassirima et sa délégation ont expliqué aux participants comment les recettes sont mobilisées par le Gouvernement et comment cet argent est dépensé: « c’est une participation des populations qui a été déjà faite, il y’a eu une consultation pour leur demander comment les éléments qui traduisent la politique économique et sociale de l’Etat soit traduit.

L’inspecteur-auditeur général de la direction générale du budget et des finances, Sanogo Bassirima et sa délégation ont expliqué aux participants comment les recettes sont mobilisées par le Gouvernement et comment cet argent est dépensé.

C’est une participation de la société civile qui a permit de monter le budget citoyen. En outre, Cette communication vise à faire comprendre à la population et a son tour de mieux comprendre le budget, s’en approprier et pouvoir agir avec l’État pour leur bien être social. En plus de cela, Il est bon que la population sache comment le budget est monté parce que l’État n’a pas un champ a quelque part, l’État doit lever des fonds pour répondre à leurs préoccupations donc tout simplement le budget c’est l’impôt, la douane, tout autre objet que vous achetez dans un supermarché, il ya toujours une petite taxe dedans qui revient à l’État et quand ces fonds ne suffisent pas on s’adresse à l’extérieur, pour nous compléter pour faire face à nos dépenses c’est à dire dans les hôpitaux, les écoles(…), et toutes actions qui pourraient être pour le bien être des populations. Et si elle s’approprie le budget elle peut influencer les actions de l’État ». A t’il expliqué.

> Lire aussi  Classement des meilleures écoles de Côte d’ivoire : le top 6 des établissements d’excellence

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.