Accueil ACTUALITÉ Rencontre Gbagbo – Bédié : voici les points abordés à Bruxelles

Rencontre Gbagbo – Bédié : voici les points abordés à Bruxelles

RENCONTRE A BRUXELLES – Comme annoncé par le PDCI, Henri Konan Bédié, chef du parti démocratique de Côte d’Ivoire, a échangé ce lundi avec Laurent Gbagbo, ancien président ivoirien. Suite à son acquittement, l’ex-dirigeant a été accueilli en Belgique en attendant son retour définitif dans son pays.

La rencontre entre Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié a eu lieu ce lundi 29 juillet 2019. Si aucune image de ce tête-à-tête historique n’a été diffusée sur la toile, le communiqué final a dévoilé les grandes lignes des points abordés par les deux personnalités. Mais la plateforme tant attendue pour la présidentielle de 2020 n’était pas à l’ordre du jour dans cette rencontre historique entre les deux personnalités qui se retrouvent plusieurs années après la fin de la crise post-électorale. Les deux anciens chefs d’Etat ont, dans le communiqué final, insisté une nouvelle fois sur la nécessité d’aller vers une réforme en profondeur de la commission électorale indépendante. L’appel à la réconciliation prôné désormais par les deux personnalités ivoiriennes pourrait déboucher sur une éventuelle alliance contre le RHDP d’Alassane Ouattara lors de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire.

Après avoir reçu une délégation du PDCI, Laurent Gbagbo a finalement reçu la visite d’Henri Konan Bédié à Bruxelles ce lundi 29 juillet. Si certains s’attendaient à des annonces fortes sur la plateforme de l’opposition, le tête-à-tête entre les deux rivaux de la présidentielle de 2010 n’a pas abordé la question de cette alliance non idéologique qui devrait combattre le RHDP en 2020. Interrogé par la radio RFI, l’avocate Habiba Touré, a confirmé qu’aucun débat n’avait eu lieu sur cette alliance, alors que nous sommes à 15 mois de la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire : «Les Présidents LAURENT GBAGBO et HENRI KONAN BÉDIÉ ont fait un certain nombre de constats concernant la situation socio-politique ivoirienne. Évidemment, ils ont regretté le fait qu’il n’y ait pas vraiment de Réconciliation actuellement en Côte d’Ivoire. Et puis l’Etat de droit soit, pour le coup, extrêmement malmené avec encore des tensions politiques qui demeurent et bon nombre d’exilés et de réfugiés. C’est des points qui ont été abordés mais dans le cadre de constatations et de regrets. L’Alliance entre le FPI et le PDCI n’a absolument pas été abordé. Ce n’était absolument pas l’objet de la rencontre. C’était la rencontre de deux frères qui ont décidé aujourd’hui de se parler. Et c’est un grand pas vers la réconciliation. Ils se sont assis, ils ont discuté, ils se sont embrassés et se sont salués. C’était ça l’objet de la rencontre», a indiqué l’avocate contacté par nos confrères de RFI. Dans le communiqué final de la rencontre, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié ont convenu d’œuvrer pour la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire, un chantier où le bilan du gouvernement reste mitigé.

> Lire aussi  Nouvelle constitution de Côte d’Ivoire : 4 choses à savoir sur l’avant-projet

Gbagbo et Bédié appellent à une réforme en profondeur de la CEI

L’autonomie de la commission électorale indépendante a été également abordée par les deux anciens chefs d’Etat lors de leur rencontre à Bruxelles. Alors que le gouvernement s’est limité à une recomposition de l’entité, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié ont appelé à une réforme en profondeur de la commission électorale indépendante : «Les présidents Henri Konan BEDIE et Laurent GBAGBO ont lancé un vibrant appel à tous les partis politiques, aux associations, à toutes les organisations de la société civile et à toutes les communautés vivant en Côte d’Ivoire, à s’engager résolument dans la voie de la Réconciliation Nationale…Dans le cadre de l’organisation d’élections justes, transparentes et équitables en 2020, les deux personnalités ont appelé le Gouvernement à procéder à une réforme profonde de la Commission Électorale Indépendante (CEI) afin qu’elle puisse contribuer significativement à la consolidation de la paix sociale en Côte d’Ivoire.», lisons-nous dans le communiqué finale de la rencontre Gbagbo – Bédié.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.