Le RACI et le comité politique saluent le rapprochement Gbagbo-Bédié

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

RENCONTRE ENTRE BEDIE ET GBAGBO – Les deux anciens chefs d’Etats ivoiriens se sont rencontrés officiellement à Bruxelles dans la matinée du lundi pour deux heures d’échange. A l’issue des discussions, les anciens dirigeants ivoiriens ont manifesté leur volonté commune de réconcilier tous les ivoiriens avant la tenue de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire.

La rencontre entre Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié était très attendue par les acteurs politiques ivoiriens. Si le communiqué final n’a aucunement fait allusion à la plateforme stratégique, les deux anciens présidents ont affiché une position commune sur certains sujets d’actualité en Côte d’Ivoire, notamment l’épineuse question de la réforme de la commission électorale indépendante. Pour les deux ex-dirigeants ivoiriens, le pouvoir actuel devrait aller jusqu’à une réforme en profondeur de la CEI avant la tenue de la prochaine présidentielle ivoirienne. En attendant que les deux dirigeants ne matérialisent leur rapprochement par la mise en place d’une plateforme stratégique de l’opposition, le RACI mouvement politique proche de Guillaume Soro a salué l’initiative de rapprochement entre Gbagbo et Bédié, tout comme le Comité politique fondé il y’a quelques mois par l’ex-président de l’Assemblée Nationale ivoirienne.

La rencontre entre Gbagbo et Bédié a suscité de multiples réactions sur la scène politique ivoirienne. En disgrâce avec l’actuel régime, certains partisans de Guillaume Soro ont salué le rapprochement entre les deux anciens adversaires de l’élection présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire. Le RACI, mouvement politique dirigé par Kanigui Soro, s’est exprimé officiellement sur le rapprochement entre les deux personnalités politiques. Et le camp Soro plaide visiblement pour une réconciliation entre Gbagbo et Bédié : «Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), parti fondé sur les valeurs du pardon, de la réconciliation et de la paix inspirées par son président d’honneur Guillaume Kigbafori SORO :

> Lire aussi  Microbes Abobo: un microbe lynché à mort à Anonkoi

– salue cette rencontre porteuse d’espoir pour une Côte d’Ivoire toujours en quête de pardon, de réconciliation et de paix véritables.

– salue la compassion manifestée dans le communiqué final par les deux personnalités à l’endroit des victimes des différentes crises que notre pays a connues.

– apporte son soutien aux deux leaders dans leurs vœux d’un retour définitif de tous les exilés et de libération de tous les prisonniers politiques en vue de solder définitivement les passifs des événements douloureux de 2010 .

– souhaite enfin que le rapprochement entre les deux hommes contribue à la consolidation de la cohésion sociale et de la paix encore fragiles dans notre pays». Rappelons que la RACI a d’ores et déjà appelé Guillaume Soro à se porter candidat pour la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. Si l’ancien président de l’Assemblée Nationale reste discret sur cette question pour l’heure, tout semble indiquer qu’il sera probablement candidat dans une élection à l’issue incertaine, puisque les cartes pourront être redistribuées avec la libération définitive de Laurent Gbagbo.

Le Comité politique salue aussi la rencontre

C’est par la voie de son porte-parole que le comité politique a fait connaitre sa position officielle sur la rencontre entre Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié : «Le Comité Politique apprend avec satisfaction la rencontre ce lundi 29 juillet 2019, à Bruxelles, entre les anciens présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Le Comité Politique se réjouit des retrouvailles fraternelles entre ces fils éminents de la Côte d’Ivoire et salue leur engagement à œuvrer dans le sens de la Réconciliation entre les Ivoiriens et tous les habitants de la Côte d’Ivoire. Le Comité Politique demeure convaincu que le Pardon et la Réconciliation prônés par son Président, M. SORO Kigbafori Guillaume, constituent les ferments pour la construction de la Nation ivoirienne et de l’édification d’un État de droit véritable en Côte d’Ivoire», explique le porte-parole du CP Messou Kouablan.  

> Lire aussi  Côte d’Ivoire : "L’Africa Sport" maintient le rythme, l’Asec se relance

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.