Accueil ACTUALITÉ Naissance imminente de la plateforme de l’opposition

Naissance imminente de la plateforme de l’opposition

Naissance imminente de la plateforme de l’opposition

PLATEFORME DE L’OPPOSITION – Le président du PDCI RDA a été interrogé ce jeudi par nos confrères de radio France international. Dans cette entrevue, plusieurs sujets ont été abordés par le patron du Pdci dont l’épineuse question de la plateforme de l’opposition. Evoquée depuis l’année dernière, elle devrait voir le jour d’ici quelques jours, selon Henri Konan Bédié, qui revient d’une rencontre avec Laurent Gbagbo à Bruxelles.

Après la rencontre entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, les choses risquent fort d’avancer pour la mise en place de la plateforme de l’opposition ivoirienne. Dans une interview accordée ce jeudi à RFI, le chef du pdci rda a levé le voile sur la naissance de cette alliance de l’opposition ivoirienne, une alliance à priori non idéologique, puisque chaque parti devrait conserver sa propre entité. La question de l’intégration du Front populaire ivoirien tendance Laurent Gbagbo à cette alliance est encore en discussion, puisqu’aucun des deux partis n’a encore confirmé ce nouveau mariage. Outre les deux anciens chefs d’Etat qui projettent de s’unir, l’ancien premier ministre Guillaume Soro, aujourd’hui en disgrâce avec le régime, pourrait intégrer la plateforme de l’opposition, pour combattre le parti unifié de Ouattara en 2020.

La naissance de la plateforme de l’opposition est imminente selon Henri Konan Bédié, le président du PDCI RDA. Dans un entretien accordé à RFI en France, le chef du parti fondé par feu Félix Houphouët Boigny a évoqué l’intérêt de son ancien adversaire pour cette coalition qui se prépare contre le pouvoir en place : « La plateforme est déjà entrée dans les faits. Nous travaillons ensemble, le PDCI comme le FPI et d’autres partis qui y adhèrent. Si Laurent Gbagbo rentre, il prend sa place dans tout cet ensemble. Nous menons ensemble le combat pour une réconciliation nationale complète, totale.», révèle le chef du pdci. Selon Henri Konan Bédié, la plateforme ne devrait pas tarder à voir le jour. C’est depuis l’année dernière que l’idée d’une coalition avec l’opposition a été évoquée par le président du Pdci. Après avoir démarré les premières discussions avec le camp AFFI au FPI, Henri Konan Bédié a multiplié les discussions avec le camp Gbagbo qui constitue le principal électorat du front populaire ivoirien. Outre le Fpi, des discussions sont également en cours avec Guillaume Soro, actuel transfuge du pouvoir en place : «Nos relations sont bonnes, confirme Henri Konan Bédié. Bien entendu, nous travaillons ensemble dans le cadre de cette plateforme des partis de l’opposition. », poursuit le patron du Pdci. La coalition n’est pas encore créée, mais elle devrait voir le jour d’ici la fin de semaine : «Formellement, la plateforme n’est pas encore signée… mais elle le sera cette semaine».

> Lire aussi  Fillon: mise en examen possible ?

Une alliance idéologique ou stratégique ?

«Nous parlons de rapprochement sur des valeurs républicaines. Rapprochement pour traiter les grandes questions de la vie de la nation, il va s’en dire que des lors que vous êtes d’accord sur une approche, sur une démarche pour aller à la réconciliation nationale la question d’alliance peut être traitée du jour au lendemain comme un élément d’accompagnement…Une alliance se prépare, c’est comme un mariage. Donc nous sommes dans les périodes de fiançailles et souffrez que l’opinion attende et le moment venu lorsque nous aurons toutes les cartes en mains à partir de l’engagement que nous avons pris depuis Bruxelles sur ces grandes questions là on fera travailler les équipes, et une fois que les équipes ont fini de travailler et que nous connaissons tous les points d’encrages qui permettent d’aller à la réconciliation nationale pour sauver notre république l’alliance sera automatique», confiait le directeur de cabinet d’Henri Konan Bédié à France 24.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.