Viol : l’affaire Neymar classée sans suite

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

ACCUSATION DE VIOL – Le footballeur brésilien ne sera pas poursuivi pour agression sexuelle dans son pays, malgré une plainte déposée en bonne et due forme par la plaignante il y’a un peu plus de deux mois. La justice brésilienne a décidé de classer sans suite le scandale de viol dans lequel était cité l’actuel sociétaire du PSG. Mais le dossier n’a pas pour autant été bouclé définitivement et pourrait être rouvert à la lumière de nouveaux éléments.

La plainte déposée par Trindade Mendes de Souza contre le footballeur brésilien Neymar a été classée sans suite. Alors qu’il attendait de participer à la Copa América, le joueur brésilien a été accusé de viol par le mannequin brésilien dans un hôtel parisien. Si le brésilien a été déjà entendu une première fois dans cette affaire d’agression (pour avoir diffusé des vidéos en vue de prouver son innocence), il ne risque désormais pas grand-chose, à la lumière de la décision prise par la justice brésilienne. Au cours d’une conférence de presse, la procureure de la ville de Sao Paulo a annoncé que l’enquête était classée sans suite, arguant qu’il était impossible de savoir ce qui s’était véritablement passé dans cette maison. Sur les faits, chacun campe sur sa version.

Neymar ne sera pas poursuivi pour viol au Brésil, en dépit d’une plainte déposée il y’a environ deux mois par la plaignante. La Procureure de Sao Paulo chargée de l’affaire a, au cours d’une conférence de presse, annoncé que l’affaire était classée sans suite : «Nous avons décidé de demander le classement sans suite… Il est impossible de savoir ce qui s’est passé entre quatre murs. C’est la parole de Neymar contre celle de la plaignante, et nous ne disposons pas de preuves suffisantes pour une inculpation», a rapporté Flávia Merlini. Pendant que tout le Brésil était suspendu au sort de Neymar après sa blessure avant la Copa, le mannequin brésilien annonce une plainte contre le footballeur brésilien, avec qui elle aurait eu des relations intimes dans un hôtel parisien. Une plainte a d’ailleurs été déposée par la plaignante qui n’a pas manqué d’expliquer dans les détails le déroulement de cette soirée : «Dès le début, mon intention était d’avoir une relation sexuelle avec lui. C’était ma volonté. C’est lui qui a payé mon déplacement. Je voulais le rencontrer, avoir une relation sexuelle avec lui. C’était ma volonté. C’était clair aussi pour lui… Mais quand il est arrivé à l’hôtel, il était agressif, totalement différent de celui que j’ai connu à travers les messages. Comme j’avais très envie de rester avec lui, je me suis dit,  ‘‘bon, je vais gérer’’.  On a commencé à échanger des caresses, s’embrasser, jusque-là c’était consenti ! Mais après il a commencé à me brusquer… Je lui ai dit plusieurs fois : ‘‘stop, non, stop’’. Lui, il ne parlait pas beaucoup, il ne faisait qu’agir. Moi, j’étais prête à avoir une relation sexuelle consentie. Mais c’est devenu un viol quand il m’a dit qu’il n’avait pas de préservatif». Si l’affaire est classée le footballeur n’est pas pour autant tiré d’affaire selon la Procureure : «Le classement sans suite n’est pas une absolution». Si de nouvelles preuves apparaissent, alors l’enquête pourrait être rouverte.

> Lire aussi  Côte d'Ivoire : arrestation de six contrebandier pour trafic d’espèces protégées

Neymar dit avoir été piégé

«On m’accuse de viol, c’est un gros mot, c’est très fort, mais c’est ce qui se passe… Cela m’a surpris, c’était quelque chose de très moche, de très triste, car qui me connaît sait quel genre de personne je suis, sait que je ne ferais jamais une chose pareille… C’était un piège et j’ai fini par y tomber. J’espère que cela servira de leçon pour l’avenir», s’est défendu le joueur brésilien.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.