Kanigui Soro attaque le RDR à Port-Bouët

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

MANIFESTATION DU RACI – Initialement prévue dans la commune de Koumassi, la manifestation du RACI et autres mouvements de soutien à Soro Guillaume, a été déplacée dans la commune voisine de Port-Bouët. Les attaques contre le régime actuel, sur plusieurs d’actualité dont les prochaines élections, ont constitué les temps forts de ce meeting des organisations pro-Soro en Côte d’Ivoire. Kanigui Soro n’a pas mâché ses mots à l’endroit du RDR, ancienne formation politique que son leader a servie avant que ne sonne l’heure de la séparation.

Les militants du RDR ont été une nouvelle fois pris pour cible par le RACI, mouvement politique proche de Guillaume Soro. Erigé en formation politique il y’a quelques mois, le parti dirigé par Kanigui Soro a d’ores et déjà annoncé la candidature de Guillaume Soro à la prochaine présidentielle. Evidemment, une telle candidature serait mal accueillie par certains militants du RDHP, puisqu’elle pourrait fragiliser une partie de l’électorat du RDR. Pour l’heure, aucune confirmation de la candidature de Guillaume Soro, mais tout semble indiquer que l’ancien président du parlement ivoirien sera dans la course au fauteuil présidentiel l’année prochaine, une élection qui verra la participation du PDCI RDA également, l’ex-allié du rdr.

Depuis la commune de Port-Bouët Kanigui Soro a invité les militants du RACI et de Guillaume Soro à surmonter leur peur face aux tentatives d’intimidations du régime actuel. Rappelons que le parti politique a perdu l’un de ses militants au cours d’un meeting à Korhogo. Comme il fallait s’y attendre, c’est le régime actuel qui a été accusé par le RACI. Durant son allocution dans la commune de Port-Bouët, Kanigui Soro a dénoncé ce qu’il qualifie de tentative d’intimidation de l’opposition ivoirienne : «Quand le Fpi a tenté de s’organiser à l’époque après 2010, on a envoyé les loubards allé les frapper en plein meeting et les militants ont eu peur, ils sont rentrés dans leur maison. Quand nous au Raci, on a tenté de s’organiser, ils ont payé des gens pour aller planter un poignard dans la poitrine de Soro Kognon, espérant que nous allons nous taire.  Chaque fois qu’une organisation a tenté de s’organiser, on a tenté de l’effrayer, même quand la société civile, les syndicats, les fonctionnaires ont tenté de s’organiser, on a suspendu leur salaire. On sème la peur pour maîtriser le peuple. Notre rôle, c’est de prendre la clé et d’aller déboucler toutes les portes, c’est de nous mettre devant les Ivoiriens, dire aux Ivoiriens de ne plus avoir peur. Il s’agit de constituer une vague qui va faire partir le Rhdp en 2020».

> Lire aussi  Election en RDC : une correspondante de RFI privée de son accréditation

Le RDR ne fait pas peur

«N’ayez pas peur ! Amadou Gon ne peut pas effrayer quelqu’un dans ce pays. Hamed Bakayoko ne peut pas effrayer quelqu’un ici. Alassane, pour lui est dépassé. C’est Guillaume Soro, on connaît. Faites pour vous !  Nous, nous sommes devenus gentils et républicains. Chaque jour, quand on se réveille, on coche les jours qui passent…Nous allons nous mettre devant à partir d’aujourd’hui. N’ayez plus peur. Les militants du Rdr sont des peureux. Ceux qui sont au pouvoir à l’heure-là sont des peureux. Parce que les bons militants Rdr ne sont plus avec eux, à commencer par Guillaume Soro. N’ayez pas peur, parce que quand la majorité a peur, ce sont les peureux qui les gouvernent.  Quand notre peuple pleure dans la maison, c’est notre rôle de nous mettre devant et dire à notre peuple, tu peux sortir et réclamer ton droit. L’heure n’est plus au repos, il ne faut plus se coucher, il faut se mettre débout. Ne pensez pas que la peur peut prendre le dessus sur le peuple», a fait savoir le président du RACI lors du meeting de Port-Bouet.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.