Accueil ACTUALITÉ Bruno Koné salue les initiatives d’emprunt sous Ouattara

Bruno Koné salue les initiatives d’emprunt sous Ouattara

Bruno Koné salue les initiatives d’emprunt sous Ouattara

DETTE DE LA COTE D’IVOIRE – S’il y’a bien une question sur laquelle les opposants ne manqueront pas d’attaquer l’actuel régime en 2020, c’est bel et bien la question de l’endettement du pays. Les emprunts du pays qui étaient autour de 6000 milliards en 2011 ont presque doublé à nos jours. Mais il y’a pas de quoi s’alarmer selon le président ivoirien, même si certains hommes politiques tirent la sonnette d’alarme. Evoquant la question de la dette, le ministre Bruno Koné a indiqué que le ratio de la Côte d’Ivoire était en dessous du seuil fixé par la CEDEAO.

A l’instar des autres pays, la Côte d’Ivoire a bien souvent recours aux emprunts sur les marchés financiers. Mais certains hommes politiques n’ont pas manqué de tirer la sonnette d’alarme sur le niveau d’endettement actuel du pays, depuis que Ouattara Alassane a pris ses fonctions en 2011. Si la dette du pays s’élevait à 6000 milliards à cette époque, elle a dépassé la barre des 11 000 milliards l’année dernière. Malgré la hausse du niveau d’endettement, le pays est encore à l’abri selon le ministre Bruno Koné. Comparé à certains pays où le niveau d’endettement a déjà dépassé les 100%, la Côte d’Ivoire est actuellement sous la barre des 50% selon l’ancien porte-parole du gouvernement.

La question de la dette ivoirienne s’invitera indiscutablement dans les débats durant la prochaine présidentielle. Mais déjà, certains opposants à l’actuel régime n’ont pas caché leur inquiétude face à la hausse exponentielle des emprunts du pays. En huit de gouvernance, la dette ivoirienne a presque doublé, sans qu’aucun plan de remboursement officiel ne soit encore dévoilé par le gouvernement. Pour le secrétaire général du FPI, l’actuel président aura eu le mérite d’avoir fait exploser la dette du pays depuis son arrivée aux commandes : «En 2000 à l’avènement de Laurent GBAGBO au pouvoir la dette publique totale (dette extérieure et intérieure) était de 7 182 milliards de FCFA. En 2012, suite à l’allègement obtenu au terme de l’Initiative PPTE cette dette est tombée à 4 680 milliards de FCFA.  En 2016, après quatre années de pouvoir Ouattara, cette dette est passée à 8959 milliards de FCFA, soit une hausse vertigineuse de 91%.». Pour Koné, la question des emprunts du pays est posée sous un mauvais angle. Selon l’ancien porte-parole du gouvernement, la dette du pays n’a pas encore atteint un seuil alarmant, même si elle a quasiment doublée : «Dans notre espace CEDEAO, il est recommandé au pays de ne pas excéder 70 %.  La Côte d’Ivoire est à 48 %, c’est-à-dire qu’on nous avons encore des marges importantes de progression d’une part. d’autre part, regardez les pays dans le monde y compris les plus développés, les États-Unis et le Japon, les pays européens de tous sont au-delà de 100 % par rapport à ce ratio. Nous sommes à 48 % à moins de 50 %. Nous pouvons encore progresser jusqu’à 70 %.». Pour le ministre ivoirien, l’initiative des prêts sur le marché financier a permis à la Côte d’Ivoire d’améliorer considérablement le quotidien des ivoiriens.

> Lire aussi  Affaire Jammeh : l'ambassadeur gambien aux Etats-Unis appelle Jammeh à démissionner

A quoi servent les emprunts de la Côte d’Ivoire ?

«Mais ce qui est important c’est ce que nous faisons de ces emprunts.  Ces emprunts servent aujourd’hui à investir à créer des infrastructures à faciliter la vie aux ivoiriens à construire des écoles, des hôpitaux, etc. donc à améliorer les conditions de vie de nos concitoyens.  Ne pas profiter de ses possibilités ne serait pas faire preuve de bonne gouvernance, la bonne gouvernance c’est bien gérer, mais c’est également se donner toutes les possibilités de ressources qu’on peut avoir pour accélérer certaines choses.  Il y a des choses-là que la Côte d’Ivoire aurait pu faire en 10 ans qu’elle a fait en un an ou deux ans grâce justement aux possibilités d’emprunt que nous avons», fait savoir l’ancien porte-parole du gouvernement au sujet de la dette.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.