Nouveau gouvernement ivoirien : réaction du camp Soro

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

REMANIEMENT MINISTERIEL – A quelques mois de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire, le président de la République a procédé à réaménagement au sein de l’équipe gouvernementale. Sans surprise les principaux ténors du pouvoir en place sont maintenus dans leurs différentes fonctions. Un poste s’est cependant libéré à la faveur de ce remaniement ministériel en Côte d’Ivoire. L’ancien ministre de l’agriculture a cédé son poste à Kobenan Kouassi Adjoumani, anciennement ministre des ressources animales et halieutiques. La nouvelle équipe a été élargie à près d’une cinquantaine de membres, une décision qui suscite diverses réactions au sein de l’opposition, notamment dans le camp Soro.

La liste du nouveau gouvernement ivoirien a été dévoilée il y’a quelques jours, une liste qui comprend 47 membres désormais. Les réactions politiques à ce remaniement ministériel n’ont pas tardé, notamment dans le camp Soro. A la faveur de ce remaniement, un poste de ministre de la riziculture a été créé, ce qui a suscité l’étonnement de plusieurs ivoiriens, quand on sait qu’il existe déjà un ministère de l’agriculture. Et les pro-Soro n’ont pas manqué d’attaquer le pouvoir en place sur la nouvelle équipe gouvernementale proposée. Pour Alain Lobognon, ancien ministre des sports, il faudrait inscrire dans la nouvelle constitution un quota à de ministres à ne pas dépasser dans un gouvernement. Pour sa part, Traoré Mamadou, proche de Soro, s’est contenté de rependre un discours qu’aurait tenu l’actuel président durant la campagne électorale de 2010, sur sa volonté de réduire le nombre de postes ministériels, une fois qu’il serait au pouvoir.

Le camp Soro n’a pas mis du temps à réagir au remaniement ministériel qui a eu lieu en Côte d’Ivoire il y’a de cela quelques jours. Absent du pays, Guillaume Soro n’a pas officiellement réagi à l’annonce du nouveau gouvernement, une équipe élargie à 47 membres désormais. Mais l’entourage de l’ancien chef du parlement ivoirien n’a pas manqué de critiques à l’égard du nouveau gouvernement ivoirien mis en place. Et Alain Lobognon a été l’un des premiers à réagir à ce remaniement ministériel : «‪vous avez dit record ivoirien…Dans la prochaine et dernière Constitution de notre chère Côte d’Ivoire, il sera inscrit un nombre maximum de Ministères afin de ne pas ruser avec l’argent du contribuable.  ‪En attendant, chaque Ivoirien doit accepter de mener le combat de la transparence qui fonde un Etat de droit.». Considéré comme l’un des proches collaborateurs de Guillaume Soro, Traoré Mamadou a lui aussi dénoncé cette large ouverture : «Quand on vous disait que leur parti là était un restaurant, vous avez pensé qu’on mentait. Pour vous démontrer qu’ils sont effectivement dans un restaurant, ils ont créé un Ministère chargé de produire du riz,le plat principal de ce restaurant. Ainsi, il n’y aura plus de pénurie de riz. Il y aura du riz à manger pour tous ceux qui viendront dans leur restaurant. Les ivoiriens ont vraiment du génie! Ils ont des solutions à tout». Plus encore, le collaborateur de Guillaume Soro a rappelé des propos qu’aurait tenus l’actuel patron du RHDP pendant la campagne électorale de 2010 : «J’ai été Premier Ministre de ce pays et je sais qu’on a pas besoin d’un gouvernement pléthorique pour bien faire…Voyez vous dans les pays où j’ai eu la chance d’intervenir quand j’étais au FMI ce sont des gouvernements de moins de 20 personnes souvent et c’est ce que je compte faire en côte d’Ivoire».

> Lire aussi  Côte d'Ivoire: le bon déroulement des législatives ivoiriennes est un ‘’signe fort’’ pour les investisseurs

Moussa Touré dénonce une tromperie

«Et ce pays pauvre très endetté (PPTE) se paye le luxe d’un Gouvernement de 54 membres ! On nous a trompés !  La table du Conseil des Ministres est si longue que certains ministres ne voient même pas Alassane Ouattara  En plus de leurs salaires, chacun de ces Ministres touchera jusqu’à la fin de sa vie une indemnité viagère de 1 million CFA, une assurance 100% à son départ du Gouvernement», a fait savoir Moussa Touré, responsable de communication de l’ex-pan.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.