Accueil ACTUALITÉ Fin de carrière politique pour les Balkany ?

Fin de carrière politique pour les Balkany ?

CONDAMNATION DES BALKANY – Le maire de Levallois-Perret et son épouse ont été condamnés la semaine dernière pour fraude fiscale. L’époux a été condamné à quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt, tandis que l’épouse, condamnée également dans l’affaire, n’a pas été placée en cellule, en raison de son état de santé durant le procès. Comme il fallait s’y attendre, les réactions politiques ont été nombreuses à la condamnation du couple, accusé par le fisc français d’avoir refusé de payer plus de 4 millions d’euros d’impôts, alors que les actifs du couple étaient estimés à plus de 16 millions d’euros tous les ans.

A l’annonce du verdict relatif à la condamnation du couple Balkany, Isabelle a eu le temps de serrer une dernière fois Patrick entre ses bras, avant que le maire de Levallois-Perret ne soit conduit dans sa cellule de 9mètres carrés. Poursuivi depuis des années pour fraude fiscale, le couple qui dirige la mairie de Levallois-Perret a finalement été condamné par la justice à la prison ferme. Le maire de la commune a écopé de quatre ans de prison ferme, tandis qu’Isabelle a écopé de trois ans de prison, mais sans être placée sous mandat de dépôt, en raison de son Etat de santé incompatible avec sa détention. Cette condamnation sonne-t-elle la fin de la carrière politique du couple Balkany ? Il faudrait attendre la décision rendue en appel pour le savoir.

Condamné pour fraude fiscale, le couple Balkany joue probablement sa carrière politique dans ce procès. Le maire de la commune de Levallois-Perret et son épouse Isabelle ont été respectivement condamnés à quatre et trois ans de prison ferme par la justice française. L’avocat du couple n’a pas tardé à réagir à cette peine prononcée par le Tribunal qui soupçonne Patrick Balkany et son épouse d’avoir refusé de payer l’ISF pendant cinq ans, mais aussi d’avoir sous-évalué leur fortune pendant la déclaration de revenus, entre 2009 et 2014 : «Balkany a été jugé au pied du mur de l’exemple et la justice rendue au pied du mur de l’exemple, c’est rarement une bonne justice… Ce qui me choque le plus, c’est le mandat de dépôt qui est une humiliation totalement inutile et pour nous insupportable. Jamais personne ne peut dire sérieusement que M. Balkany aurait tenté de prendre la fuite». Me Éric Dupond-Moretti a par ailleurs annoncé qu’il ferait appel de la décision rendue par la justice française dans ce procès opposant le couple Balkany au fisc français. Outre la condamnation de Patrick et Isabelle à la prison ferme, les deux élus de la commune de Levallois-Perret sont aussi frappés d’une inégibilité de 10 ans en France, une sentence qui porte naturellement préjudice à la carrière politique du couple. La décision rendue en appel sera donc décisive pour l’année politique de Patrick et son épouse Isabelle. Si l’inégibilité du couple et sa condamnation sont confirmées en appel, ce serait sans le moindre doute la fin de carrière politique du couple Balkany. Après la décision rendue vendredi par la justice, Patrick Balkany a été immédiatement conduit dans sa cellule parisienne de 9 mètres, puisque le maire de Levallois-Perret avait été placé sous mandat de dépôt, une double sanction que juge sévère Jean-François Copé, élu de la droite.

> Lire aussi  Un camion secoue le pont Felix Houphouët Boigny : Plus de peur que de destructions

Une sanction trop sévère pour les Balkany ?

«J’ai une pensée amicale et personnelle, puisque je connais l’un et l’autre depuis des années et j’imagine combien, à titre personnel, cela doit être un moment très dur… Pour le reste c’est une faute très grave qui a donné lieu à une sanction très grave et très lourde… Je ne commente jamais les décisions de justice parce qu’elles sont non-définitives surtout que c’est une décision en première instance, mais voir Patrick Balkany immédiatement incarcéré c’est particulièrement sévère au regard de son état de santé et de son âge… Arrêtons de préjuger sans arrêt que les responsables politiques sont coupables de tout avant même d’avoir regardé les faits», a confié le maire de Meaux à Franceinfo.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.