Accueil ACTUALITÉ Présidentielle 2020 : vers un duel Bédié-Ouattara?

Présidentielle 2020 : vers un duel Bédié-Ouattara?

Scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire – après le divorce entre PDCI et le RHDP, le camp de Bédié se cherche de nouveaux alliés pour la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020. Au-delà de l’alliance de l’opposition qui prend forme, il faudrait également que le parti présente le candidat idéal pour cette prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. Sur la question, tous les scénarios restent possibles, y compris celle d’une candidature d’Henri Konan Bédié, président de la formation politique depuis un quart de siècle. Interrogé à maintes reprises l’ancien dirigeant ivoirien n’écarte pas l’hypothèse d’une candidature lors du prochain scrutin présidentiel. Si l’hypothèse se confirme, alors l’on pourrait assister à un duel entre l’ex-chef d’Etat et son ancien allié Ouattara Alassane du RHDP. A l’instar du sphynx de Daoukro, le patron du parti unifié confie aussi son sort en 2020 aux responsables politiques de son parti.

L’élection présidentielle en Côte d’Ivoire suscite un engouement sans précédent. Après deux mandats au sommet de l’Etat, le RHDP envisage de briguer à nouveau la présidence de la République l’année prochaine. Cependant, le ticket du parti unifié pour cette élection capitale n’est pas encore connu, une équation qui sera résolue l’année prochaine. En dépit de la polémique que nourrit sa troisième candidature, Alassane Ouattara continue d’affirmer haut et fort qu’il peut encore briguer la magistrature suprême en Côte d’Ivoire, n’en déplaise à ses adversaires qui affirment de leur part qu’une nouvelle candidature de l’actuel président serait anticonstitutionnelle. Dans ce scrutin très attendu, l’hypothèse d’un duel entre Bédié et l’actuel dirigeant ivoirien se renforce de jour en jour. A l’instar du chef de l’Etat, le patron du Pdci n’écarte pas une candidature en 2020, mais préfère garder sa réponse pour le prochain congrès de son parti en Côte d’Ivoire.

Le transfert du pouvoir à une nouvelle génération en Côte d’Ivoire, lors de prochaine présidentielle, aura-t-il lieu? Cette question mérite amplement dêtre posée d’autant plus que les principaux partis politiques du pays, n’ont pas encore adoubé de candidat pour cette élection cruciale. Au Pdci, Kouadio Konan Bertin, transfuge du parti il y’a quelques années, envisage encore de briguer la magistrature suprême. Si sa candidature est perçue comme le signe d’un renouvellement de la classe politique, elle devrait toutefois se confirmer au sein de son parti avant d’être officielle. Pour cela, KKB devra être investi comme candidat du PDCI lors du prochain congrès qu’organisera son parti. Mais depuis qu’il a osé défier en 2015 en se présentant contre Ouattara, KKB a perdu l’estime de plusieurs cadres et sympathisants de son parti, une situation qui risque d’être un obstacle à son investiture pour le compte du Pdci en 2020. Aussi, Henri Konan Bédié pourrait très bien prendre part à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. Agé de 85 ans, l’ancien dirigeant en aura 86 lors du prochain scrutin présidentiel. Mais Bédié garde le plus grand mystère sur sa retraite politique, lui qui dirige le Pdci depuis 25 ans. En dépit du départ de plusieurs figures de proues de son parti, le sphinx de Daoukro reste toujours persuadé de la victoire de son parti en 2020. Pour le journaliste André Silver Konan, une victoire du Pdci lors du prochain scrutin présidentiel, n’est pas impossible, à condition que le parti renonce à présenter Bédié comme son candidat face au RHDP l’année prochaine.

> Lire aussi  Ramatoulaye en prestation le 30 septembre 2016 au palais de la culture

2020, année décisive pour Ouattara et Bédié

Malgré la polémique suscitée par sa troisième candidature, Ouattara Alassane estime qu’elle serait parfaitement légitime : «Je peux me représenter si je le souhaite. C’est une nouvelle Constitution qui a touché non seulement à l’exécutif, avec un poste de vice-président, qui a touché au législatif avec la création d’un Sénat…et tous les avis juridiques que j’ai consultés me confirment que si je veux être candidat en 2020, je peux l’être. Et ce serait conforme à la Constitution.», confiait l’actuel chef d’Etat ivoirien. Mais il faudrait attendre 2020 avant de connaître sa réponse, tout comme celle de Bédié qui ne devrait pas être connue avant octobre 2019.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.