Accueil ACTUALITÉ Pourquoi André Silver Konan attaque la RTI?

Pourquoi André Silver Konan attaque la RTI?

Rti bouake

Radiodiffusion télévision ivoirienne – Outre certains opposants qui dénoncent une monopolisation des antennes de la RTI par le RHDP, le journaliste ivoirien André Silver Konan stigmatise régulièrement la chaine de télévision nationale soupçonnée d’être inféodée au RHDP, l’actuel parti au pouvoir. Le journaliste ivoirien remet régulièrement en cause la qualité d’information servie sur les antennes nationales, des informations qui selon lui seraient traitées sous l’angle du parti unifié. A ceux qui l’accusent de vouloir s’acharner sur la Radioffusion télévision ivoirienne, le journaliste ivoirien a fait savoir qu’il était de son plein droit, et d’ailleurs ce lui de tous les ivoiriens, d’exiger de la direction de la chaine nationale des informations de qualité.

A un an de la prochaine présidentielle, la libéralisation de l’espace audiovisuel en Côte d’Ivoire s’invite dans les débats. L’opposition clame régulièrement être privée de l’accès aux antennes nationales qui serviraient à ce jour uniquement les intérêts du RHDP, l’actuel parti au pouvoir. Ce lundi, le journaliste ivoirien André Silver Konan a répondu à certains détracteurs qui l’accusaient uniquement de dénoncer la RTI et non les autres médias ivoiriens, en l’occurrences les journaux. Dans sa réponse, le journaliste rappelle que chaque citoyen payant une facture d’électricité s’acquitte d’une taxe versée à la chaine nationale. Pour cette raison, il est de son plein droit d’exiger la libéralisation de l’espace audiovisuel en Côte d’Ivoire, comme l’exigent certains opposants au pouvoir actuel, notamment Alain Lobognon et certains cadres du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire.

Créé il y’a 67 ans de cela, la RTI, radiodiffusion télévision ivoirienne souffre d’un énorme manque de crédibilité aux yeux de certains opposants. Pour une partie de l’opposition ivoirienne, la chaîne nationale est aujourd’hui inféodée au pouvoir actuel, à savoir le RHDP. Depuis des mois, l’ancien ministre Alain Lobognon livre une guerre pour une libéralisation de l’espace audiovisuel public qui selon lui, serait entièrement aux ordres du parti unifié. Et le transfuge du RDR n’est pas le seul à dénoncer la RTI à ce jour. Le journaliste ivoirien André Silver Konan s’insurge lui aussi contre la mainmise du pouvoir actuel sur l’espace audiovisuel ivoirien : «L’on me dit : « pourquoi tu dénonces la RTI, alors que d’autres journaux ivoiriens font la même chose ? ». Ma réponse est radicale : personne ne m’oblige à payer une redevance à Notre Voie, à Nouveau Réveil ou au Patriote. Tant que l’Etat de Côte d’Ivoire va nous obliger à payer une taxe pour la RTI et ne va pas libéraliser l’espace audiovisuel (contraignant par ce fait, ceux qui n’ont pas de moyens additionnels, à regarder la télé publique) ; nous ne pourrons plus accepter que la RTI continue de nous informer avec mépris et arrogance, en traitant les informations suivant l’angle partisan du RHDP.», a d’abord répondu le journaliste ivoirien à ses détracteurs qui lui reprochaient de ne pas dénoncer la qualité d’information traitée par les autres médias, tels les journaux. Pour André Silver Konan, «Nous devons être exigeants envers la RTI parce que c’est notre droit le plus absolu, au nom du principe élémentaire du droit du public à l’information juste et équilibrée. La RTI a le devoir, non seulement professionnel, mais national (c’est dans sa raison sociale), de nous servir des informations équilibrées. Que les choses soient très claires, nous n’allons pas nous arrêter!». A l’occasion de la journée internationale de la démocratie célébrée le mois dernier, Alain Lobognon a une nouvelle fois appelé à la libéralisation de l’espace audiovisuel ivoirien.

> Lire aussi  Bénin : la rentrée 2017-2018 débute ce lundi 18 septembre

Un média accessible à tous

«La Démocratie, c’est l’égal accès de toutes les opinions et de tous les Partis politiques sur les antennes des médias publics.  Ce Dimanche 15 Septembre 2019, je formule le vœu, pour mon cher pays, la Côte d’Ivoire, de voir s’incruster la Démocratie dans les habitudes de ceux qui incarnent les institutions de la République. Je formule également le vœu de voir, enfin, ceux qui dirigent la Côte d’Ivoire, mettre fin à la monopolisation des antennes de la RTI, à la seule gloire du Rhdp.», a indiqué l’ancien ministre ivoirien des sports.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.