Accueil ACTUALITÉ Arrestation en Espagne : Soro dévoile ses preuves

Arrestation en Espagne : Soro dévoile ses preuves

Interpellation de Guillaume Soro – Dans le cadre d’une rencontre avec ses militants en Espagne, l’ancien chef du parlement ivoirien a confié avoir échappé à une tentative d’interpellation par la police espagnole, pour le compte d’interpol. Les détracteurs de l’ancien chef du parlement ivoirien ont très rapidement dénoncé un jeu de victimisation de l’ancien chef du parlement en Côte d’Ivoire. Pour ceux qui ont encore des doutes sur cette tentative d’interpellation, l’ancien premier ministre ivoirien a annoncé que ses avocats dévoileront ce mercredi les preuves de cette tentative d’arrestation à laquelle il a récemment échappé depuis l’Espagne. Avant de connaître les arguments de la défense de Soro, le ministère des affaires étrangères, soupçonné d’avoir ordonné cette interpellation, a d’ores et déjà démenti une quelconque participation dans cette affaire. Les mouvements pro-Soro continuent de dénoncer ce qu’ils qualifient d’acharnement à l’encontre de leur leader.

La tentative d’arrestation de Guillaume Soro fait toujours la une des médias ivoiriens encore ce mercredi. Et ce sujet est loin d’être aux archives, à en juger par une récente déclaration de l’ancien premier ministre ivoirien. Depuis l’Espagne, l’ancien chef du parlement ivoirien a annoncé que ses avocats espagnols animeront une conférence de presse ce mercredi pour éclaircir les zones d’ombres qui planent sur cette affaire. Car rappelons que le ministère des affaires étrangères a aussi réagi à cette tentative d’interpellation de l’ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne. Pour le patron de la diplomatie ivoirienne, les autorités ivoiriennes ne sont nullement impliquées dans cette affaire évoquée au grand jour par Guillaume Soro.

Ce mercredi 16 octobre sera une journée décisive dans l’éclaircissement du mystère sur les vrais auteurs de la tentative d’arrestation de Guillaume Soro. En déplacement en Espagne pour communier avec certains militants et sympathisants, l’ancien président de l’Assemblée Nationale a révélé sur les réseaux sociaux que des policiers avaient débarqué à son hotel sur ordre d’Interpol. Mais ces derniers s’en iront sans pouvoir l’interpeller, comme ils étaient venus le faire, du moins selon ses propres explications. Les détracteurs de Guillaume Soro ont été nombreux à remettre en cause cette tentative d’arrestation manquée de l’ex-Pan. Pour mettre fin à tout mystère, l’ex-chef du parlement ivoirien a annoncé que ses avocats s’exprimeront ce mercredi sur cette affaire : «Information : Ce mercredi 16 Octobre 2019 à 16h30 (heure d’Espagne) et 14h30 (GMT), les avocats espagnols de Monsieur Guillaume Kigbafori SORO, député de Ferkéssedougou et Président du Comité Politique, animeront une Conférence de Presse aux fins de se prononcer sur la tentative avortée d’interpellation de leur client.  Conférence à suivre en direct sur la page Facebook», lisons-nous sur la page officielle de l’ancien chef du parlement ivoirien. Dans le camp Soro, pas besoin d’aller chercher le coupable plus loin, puisque l’Etat ivoirien serait le véritable responsable de cette tentative d’interpellation de Guillaume Soro en Espagne. Le ministère des affaires n’a pas tardé à apporter un démenti aux accusations formulées à l’encontre des autorités ivoiriennes. Pour le patron de la diplomatie ivoirienne, l’Ambassadeur de la Côte d’Ivoire dans le Royaume d’Espagne n’était nullement informé de la présence de l’ancien chef du parlement ivoirien à Barcelone, un déplacement dont il aurait été informé dans la presse. La conférence des avocats de Guillaume Soro nous permettra d’en savoir davantage sur cette tentative d’arrestation manquée de l’ancien chef du parlement ivoirien.

> Lire aussi  Tariq Ramadan : ses partisans dénoncent une théorie du complot

Condamnation de l’arrestation

«C’est avec effroi et consternation que le Mouvement des Démocrates Ivoiriens (MDI) a appris la tentative d’arrestation du Président de Groupes et Peuples Solidaires (GPS), Son Excellence SORO Kigbafori Guillaume dans son hôtel à Barcelone en Espagne sur instruction du régime d’Abidjan… e MDI condamne avec fermeté ces pratiques moyenâgeuses qui concourent à ternir l’image de notre chère Patrie la Côte d’Ivoire au plan international et marque son soutien ferme et indéfectible au Président du GPS face à cette énième tentative d’humiliation d’honnêtes citoyens.», rapporte le Mouvement des Démocrates Ivoiriens dans un communiqué officiel relatif à l’interpellation manquée de Guillaume Soro en Espagne.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.