Accueil ACTUALITÉ Sécurité routière : une compagnie de transport suspendue pour cause d’accident

Sécurité routière : une compagnie de transport suspendue pour cause d’accident

vue pare brise taxi ci

Incivisme au volant – Il y’a quelques jours, près d’une vingtaine de personnes étaient tuées dans un terrible accident de circulation survenu à Abengourou. Décidé à mettre hors d’état de nuire les mauvais conducteurs, le ministère des transports a réinstauré depuis quelques mois une commission spéciale chargée d’évaluer le degré d’implication des conducteurs dans les accidents de route. Après avoir retiré le permis à plusieurs chauffeurs de véhicule de transport en commun, le ministère des transports vient de frapper un énorme coup en suspendant une compagnie de transport impliquée dans un grave accident de route qui a fait plus de 15 morts il y’a quelques jours. Cette décision n’est pas encore définitive, puisqu’une enquête est en cours pour savoir si la compagnie de transport est réellement fautive dans cette affaire, d’autant plus qu’elle enregistre à elle toute seule plus de 30 morts sur trois ans d’exercice.

Le ministère des transports accentue son engagement dans la lutte contre l’incivisme au volant en Côte d’Ivoire. Rien qu’au mois de septembre, environ trente conducteurs se sont vu suspendre leur permis de conduire pour mauvaise conduite par une commission spéciale mise depuis quelques mois. En attendant le durcissement des conditions d’obtention du titre de conduire, le ministère reste intransigeant sur les sanctions infligées aux mauvais conducteurs. Et une compagnie de transport en Côte d’Ivoire l’apprendra à ses dépens. Dans une publication diffusée sur sa page officielle, le ministère des transports a annoncé la suspension d’une compagnie de transport impliquée dans un accident de route qui a fait 18 morts à Aniassué, dans la ville d’Abengourou. En attendant les conclusions de l’enquête en cours, la compagnie dont le nom n’a pas été dévoilé est interdite d’activité sur toute l’étendue du territoire national.

18 morts, c’est le triste bilan de l’accident de circulation survenu à Aniassué la semaine dernière. La sécurité routière en Côte d’Ivoire laisse peu à désirer car ce ne sont pas les mauvais conducteurs qui manquent, surtout dans la capitale économique ivoirienne. Aux heures des embouteillages, il n’est pas rare de voir certains conducteurs emprunter les voies inverses, une situation qui provoque souvent des accidents. Le respect du code de la route en Côte d’Ivoire se faisant de plus en plus rare, le ministère des transports a décidé de sévir. C’est dans cette perspective qu’une compagnie de transport, responsable de la mort de 18 personnes il y’a quelques jours, a été suspendue de toutes ses activités : «L’entreprise de transport dont le véhicule a fait un grave accident le samedi 12 octobre dernier à Aniassué, ayant fait 18 morts, n’est pas à son premier drame. En moins de 3 ans, elle enregistre 3 accidents graves qui ont occasionné plus de 30 morts.  Face à cette situation tragique, le Ministre des Transports décide de frapper fort, en mettant fin à l’activité de cette entreprise. « En attendant les résultats des enquêtes diligentées, toutes les autorisations de transport des véhicules appartenant à cette entreprise seront purement et simplement retirées », a annoncé le Ministre Amadou KONE face aux transporteurs de la région d’Indenié-Djuablin, le mardi 15 octobre 2019 à la Préfecture d’Abengouou.», explique le ministère des transports dans un communiqué. Cette mesure qui n’est que provisoire sonne aussi comme une mise en garde pour les autres compagnies de transports, et aussi pour certains acteurs des transports en commun, communément appelés gbaka.

> Lire aussi  Affaire Alexia: les déclarations hier de Me Randall auraient-elle accéléré les aveux du mari de la joggeuse ?

Renforcement des sanctions

«En mission de réconfort et de soutien aux victimes de ce terrible accident de la route, le Ministre des Transports a tenu à rappeler aux transporteurs et conducteurs la grande responsabilité qui est la leur dans le domaine de sécurité routière. « Nous avons beaucoup sensibilisé et nous continuerons de sensibiliser. Mais sachez que l’Etat ne va pas tolérer l’incivisme et l’indiscipline au volant », a mis en garde Amadou KONE. Avant de rappeler que la réactivation de la Commission Spéciale de Suspension et de Retrait de Permis de Conduire», fait savoir le ministère des transports dans son communiqué.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.