Accueil ACTUALITÉ Retour de Bédié au RHDP : Kobenan Kouassi Adjoumani brise le silence

Retour de Bédié au RHDP : Kobenan Kouassi Adjoumani brise le silence

Porte-parole du RHDP – Le ministre de l’agriculture Kobenan Kouassi Adjoumani s’est exprimé sur de récentes sorties de l’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié. Après avoir servi pendant plusieurs années la cause du parti unifié, le ministre ivoirien a décidé de rejoindre le camp du parti unifié mis en place par Ouattara Alassane. C’est donc en sa qualité de porte-parole du RHDP que Kobenan Kouassi Adjoumani s’est adressé à son ancien patron, notamment sur la création de la nouvelle coalition de l’opposition, la CDRP.

Quelles sont les chances de l’opposition face au RHDP l’année prochaine aux élections à venir ? Pour le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, la coalition mise en place par le président du PDCI RDA il y’a un peu plus d’un mois, ne saurait inquiéter le parti unifié dans les élections à venir. Dans sa récente sortie, le ministre de l’agriculture a pointé du doigt l’échec de l’ancien président ivoirien dans le processus de réunification de l’opposition, comme cela avait été annoncé dans les débuts de cette alliance. Considéré comme le premier allié politique du Pdci dans cette plateforme de l’opposition, le FPI d’Affi N’Guessan a été mis à l’écart des consultations, pour un nouveau rapprochement avec la dissidence du parti dirigée par Laurent Gbagbo. Pour Adjoumani, Bédié, a perdu non seulement le soutien d’Affi, mais aussi celui de l’ancien président ivoirien, ce qui fragilise encore plus sa plateforme CDRP. Et le porte-parole du Rhdp s’est même montré favorable à un possible retour de l’ancien président au sein du parti unifié.

La coalition créée par Henri Konan Bédié se met progressivement en place, même si Kobenan Kouassi Adjoumani marginalise les manœuvres politiques de l’ancien président ivoirien. Pour le porte-parole du parti unifié, la CDRP, coalition fondée par l’ancien dirigeant, n’aura pas un si grand impact sur les élections à venir, même si cette coalition compte plus d’une dizaine de partis ivoiriens : «La CDRP de M. Bédié est un échec personnel pour M. Bédié et un cuisant échec pour toute l’opposition. Car, vous le savez bien, en lançant l’idée d’une plateforme, il caressait en réalité un rêve beaucoup plus grand, ce qui l’a amené du reste à dénoncer l’alliance avec le RHDP.  Le Président du PDCI, selon ses propres termes, voulait initier ce qu’il a appelé une « armada invincible de l’opposition », pour balayer le RHDP du pouvoir. C’est d’ailleurs ce qui l’a conduit à se plier en 4 et à faire l’impossible, pour rencontrer M. Gbagbo à Bruxelles. Opportuniste à souhait, il avait laissé au bord du chemin, M. Affi N’Guessan qui était, au départ, solidaire de son projet, pour faire la cour à M. Gbagbo devenu subitement son idole et son sauveur.  Mais au bout du compte, M. Bédié a perdu M. Gbagbo et M. Affi N’Guessan et a dû se résoudre à composer une plateforme qui est en fait un conglomérat de micro-partis.», a rappelé le porte-parole du parti unifié dans son intervention. Et Adjoumani va même plus loin en invitant le président Bédié à venir demander pardon à Ouattara Alassane : «Et je pense que M. Bédié serait bien inspiré de remettre de l’eau dans son vin, prendre conscience qu’il s’est trompé et revenir voir le Président Alassane Ouattara, pour solliciter sa clémence et son pardon», a poursuivi le porte-parole du parti unifié.

> Lire aussi  Lutte contre les faux médicaments : la Côte d’Ivoire intègre la Convention Medicrime

Vers un retour de Bédié au RHDP

Interrogé par la presse sur un possible retour de Bédié au RHDP, Kobenan Kouassi Adjoumani a répondu que les portes étaient toujours ouvertes à l’ancien dirigeant ivoirien : «Oui ! Parce que c’est l’unique alternative qui lui reste pour échapper à l’humiliation en 2020. M. Bédié a été trompé par ses collaborateurs qui lui ont fait croire qu’il avait une opportunité unique de redevenir Président de la République.  Avec la forme squelettique qu’affiche le PDCI, suite aux nombreuses défections en son sein, il fallait s’arrimer à d’autres forces politiques significatives, pour essayer de bousculer le RHDP dans les urnes», a répondu l’actuel ministre de l’agriculture.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.