Accueil ACTUALITÉ Doumbia Major : «Bédié incite à la haine xénophobe»

Doumbia Major : «Bédié incite à la haine xénophobe»

Stratégie de Bédié – considéré comme le chef de file de l’opposition ivoirienne actuelle, le patron du Pdci Rda est résolument tourné vers la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020, pour le compte de son parti. C’est donc ce qui explique les nombreuses attaques contre le régime du RHDP. Mais les confidences de Bédié sur l’orpaillage clandestin et la fraude à la nationalité ont suscité de nombreuses tensions entre le pouvoir actuel et son ancien allié. Pour le président du CPR, les révélations de Bédié sur ces deux sujets sensibles font partie d’une stratégie de reconquête de pouvoir bien élaborée.

Expert en analyse discursive, Doumbia Major a une nouvelle fois décortiqué les propos de Bédié sur certains sujets sensibles comme l’orpaillage et la fraude à la nationalité. Il y’a quelques mois, le patron du Pdci se mettait à dos le gouvernement ivoirien en révélant que des étrangers étaient enrôlé par le pouvoir en place à des fins électoralistes. L’évocation de ces deux sujets à un an de la présidentielle en Côte d’Ivoire n’est pas une chose fortuite selon le président du congrès panafricain pour le Renouveau. Très actif sur les réseaux sociaux, le patron du CPR a rappelé aux ivoiriens que l’évocation de ces deux sujets par Bédié avant la prochaine présidentielle, fait partie d’une stratégie de reconquête du pouvoir bien élaborée. Pour lui, le président du Pdci souhaite isoler ses adversaires politiques, notamment le pouvoir en place, en ayant recours à la haine xénophobe.

Doumbia Major revient sur la stratégie politique actuelle du président Henri Konan Bédié. Pour le président du congrès panafricain pour le renouveau, «On n’a pas besoin de faire des études en sciences politiques et en analyse de discours pour comprendre la stratégie discursive de Bédié : Il incite à la haine xénophobe et il redirige cette haine xenophobe contre ses adversaires politiques, notamment contre le RHDP.», a rappelé le président du congrès panafricain pour le renouveau. Au mois de juin, le président du PDCI faisait de troublantes révélations sur la fraude à la nationalité et l’orpaillage clandestin. Dans ses déclarations Bédié a appelé à un sursaut national contre ces deux phénomènes, mais non sans manquer de susciter une certaine psychose chez certains. Pour le président du Pdci, le pouvoir actuel, à savoir le Rhdp, ferait venir des étrangers en Côte d’Ivoire pour les enrôler avant la tenue de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. Pour Major, ces propos ne sont rien d’autre qu’une stratégie de fragilisation de l’adversaire politique avant 2020 : «C’est simplement une stratégie qui utilise la haine xénophobe généralisante qui assimile une partie des ivoiriens à des étrangers et joue sur les peurs de l’invasion étrangère, comme stratégie de conquête du pouvoir.  L’objectif de cette stratégie c’est d’arriver à créer un consensus multiethnique et identitaire xénophobe et anti-rdr et anti-rhdp assimilés à des étrangers ou présentés comme des complices des « étrangers envahisseurs », qui prennent nos emplois, et seraient là cause de notre appauvrissement.», martèle le président du Congrès Panafricain pour le Renouveau.

> Lire aussi  Conflit intercommunautaire : Guérilla au Nord de la Côte d’Ivoire

Présenter le Rhdp comme le bouc émissaire

«La bourgeoisie locale de prédation qui s’est enrichie par le vol de deniers publics, trouve ainsi un bouc émissaire et se dédouane de sa responsabilité, devoie le débat sur le terrain de la haine qu’il utilise comme stratégie de conquête du pouvoir.  Le pauvre peuple qui ne voit que du feu dans cette basse stratégie, se laisse prendre dans l’engrenage de la haine, et il crie au loup avec ses propres bourreaux.», a poursuivi le président du congrès panafricain pour le renouveau. Dans moins d’un an se tiendra le premier tour de la présidentielle en Côte d’Ivoire. Pour l’instant, les principaux partis politiques entretiennent le mystère sur l’identité de leurs candidats en 2020. Mais au Pdci, le nom de Bédié est de plus en plus évoqué. Interrogé sur ses ambitions politiques, le patron du PDCI reste ouvert à toutes les éventualités. Le prochain congrès du Pdci nous situera sur le nom du candidat du parti pour 2020.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.