Accueil ACTUALITÉ La République française peut-elle basculer devant cette fronde populaire ?

La République française peut-elle basculer devant cette fronde populaire ?

Drapeau république française

Grève en France – Eprouvé pendant un an par les gilets jaunes, Emmanuel Macron fera face à une nouvelle fronde populaire sans précédent au mois de descendre. Face à la réforme des retraites que prépare le gouvernement français, plusieurs syndicats ont appelé à un vaste mouvement de contestation sociale le jeudi 5 décembre prochain, un mouvement qui pourrait s’inscrire dans la continuité selon certains leaders syndicalistes. Mais contrairement aux nombreuses manifestations des gilets jaunes, cette grève en décembre sera inédite en République Française, puisque plusieurs services publics devraient aussi rejoindre le mouvement de grève.

Emmanuel Macron, président actuel de la République Française, fera une nouvelle fois à la colère de la rue. Après une première grève en septembre qui avait quasiment paralysé la capitale française, les principaux syndicats en France, CGT, FO ou la FSU, ont appelé à une nouvelle journée de mobilisation contre le gouvernement français. La raison de cette manifestation, contraindre le gouvernement à renoncer à son projet de réforme des retraites. Si la grève des gilets jaunes n’a visiblement pas affecté le fonctionnement des services publics, cette nouvelle fronde populaire qui se prépare en France risque de perturber plusieurs services publics, outre les fortes perturbations déjà attendues dans le secteur des transports en commun, notamment à la SNCF et à la RAPT. La grève en décembre réunira dans une même arène agents de l’administration publique et salariés du privé, sans oublier les étudiants qui réclament aussi une réévaluation de leur bourse universitaire. La fronde sociale qui se profile à l’horizon a même contraint le président français à modifier son agenda début décembre. Attendu à Abidjan pour une visite d’Etat, Macron a reporté de quelques jours sa venue sur le sol ivoirien.

Une fronde sociale sans précédents se prépare en République Française. Depuis des semaines, la CGT, Force Ouvrière et la FSU, appellent à un vaste mouvement de contestation contre les mesures sociales du gouvernement actuel, plus exactement contre la réforme des retraites. Après avoir paralysé une grande partie de Paris le 13 septembre dernier, les syndicats ont appelé à une nouvelle journée de mobilisation en France à partir du 5 décembre prochain. Pour Fabrice Ruiz, l’un des responsables à la CGT, ce mouvement de contestation du «5 décembre sera a priori aussi fort que le 13 septembre». Et certains syndicats entendent déjà inscrire le mouvement de fronde populaire dans la durée, si le gouvernement refuse de renoncer à sa nouvelle réforme des retraites. Les syndicats Force Ouvrière et la CGT se sont montrés favorables à une reconduction de la grève du 5 décembre en France, et ce pour une durée illimitée. Le personnel au sol de la compagnie Air France rejoindra aussi le mouvement de fronde populaire en France qui se prépare. Les services publics seront aussi affectés par les mouvements de grève annoncés pour le mois prochain, ce qui n’était pas le cas lors de la manifestation des gilets jaunes. Au niveau de l’éducation nationale, plusieurs enseignants se sont montrés favorables à cette grève du 5 décembre contre la réforme des retraites annoncée par Macron. Dans cette révolution qui se prépare en France, les gilets jaunes envisagent aussi de se faire entendre : «L’Assemblée des assemblées de Montpellier appelle les gilets jaunes à être au coeur de ce mouvement, avec leurs propres revendications et aspirations, sur leurs lieux de travail ou sur leurs ronds-points, avec leurs gilets bien visibles», lisons-nous dans un communiqué. S’ils ne sont pas concernés par cette réforme, des retraités souhaitent manifester le 5 décembre prochain en France, ‘‘en solidarité avec les salariés actifs en lutte’’.

> Lire aussi  Laurent Gbagbo reçoit KKB en Belgique

Le secteur privé rejoint la fronde

Le conseil national des barreaux a décrété pour sa part une journée de justice morte, pour marquer son opposition à la réforme des retraites annoncée par Macron. Le syndicat de la magistrature a aussi enjoint les professionnels du secteur à rejoindre le mouvement social du 5 décembre contre la réforme universelle des retraites. Les salariés de EDF seront aussi dans cette révolution, puisque la CGT a appelé à des ‘‘baisses de production d’électricité, des coupures en énergie des bâtiments publics d’Etat’’.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.