Accueil ACTUALITÉ Licence d’anglais de Blé Goudé : les révélations chocs de Doumbia Major

Licence d’anglais de Blé Goudé : les révélations chocs de Doumbia Major

Affaire licence annulée – Après son militantisme au sein de la Fesci, Charles Blé Goudé s’est, à l’instar de nombreux leaders de sa génération, reconverti dans la vie politique ivoirienne. Actuellement à la Haye, le président du Cojep fait l’objet de nombreuses attaques dans les médias, notamment de Doumbia Major, le premier responsable du CPR. Encore une fois, l’universitaire ivoirien est revenu sur le scandale de la licence annulée de Charles Blé Goudé, prenant le soin d’étayer cette fois ses révélations avec des preuves.

Charles Blé Goudé en parle très peu, mais la polémique autour de sa licence d’anglais annulée par le conseil de l’université continue de faire rage en Côte d’Ivoire. Si ses partisans pour certains moins enclins à croire que leur leader a vu son diplôme être annulé par le conseil de l’université d’Abidjan, le président du CPR affirme haut et fort que c’est bel et bien le cas. Cette fois, l’opposant ivoirien ne s’est pas contenté d’un simple argumentaire sur les réseaux sociaux. Outre les graves révélations faites sur ce scandale qui a secoué la plus grande université publique de la Côte d’Ivoire, un document de la LIDHO présidée à cette époque par l’éminent homme de droit Martin Bléou, a été présenté au grand public en guise de preuve. Pour le premier responsable du CPR l’annulation de cette licence est bel et bien la raison pour laquelle le président du Cojep n’a pu effectuer son Master en anglais à l’Université de Manchester, en dépit de la bourse qui lui avait été accordée.

> Lire aussi  La pression de la communauté internationale s'accentue sur Jammeh

Charles Blé Goudé a-t-il triché pour l’obtention de sa licence d’anglais ? Ce n’est guère Doumbia Major qui prétendra le contraire. A maintes reprises, le président du CPR a soutenu que l’ancien leader des jeunes patriotes avait frauduleusement obtenu son diplôme ici, raison pour laquelle il n’a pas été en mesure d’effectuer un Master à l’université de Manchester. Pour étayer ses propos, mais surtout pour répondre à ses détracteurs, le président du congrès panafricain pour le renouveau a dévoilé un communiqué de la LIDHO relatif à l’annulation de la licence d’anglais de Charles Blé Goudé. La mise au grand jour de cette preuve de tricherie a été l’occasion pour Doumbia Major de donner un bref résumé de ce scandale université survenu il y’a quelques années : «Donc la LIDHO aussi, par la voix du prof Bleou Martin, ancien ministre de l’intérieur, a menti sur la tricherie de Blé Goudé dont le conseil de l’université a fait annuler la licence d’anglais pour s’être fait attribuer une note par le professeur Toro Sery, alors qu’il n’avait pas pris part à un examen ? C’était sous le régime de Gbagbo, avec un ministre de l’enseignement supérieur FPI et un président de l’université de Cocody lui aussi membre du FPI.  Pour votre gouverne , le professeur Togo Sery a été radié de l’université et l’université d’Abidjan a écrit à l’université de Manchester pour faire annuler l’inscription de Blé Goude qui s’y prévalait d’une licence frauduleuse pour s’inscrire en année de Master .  La preuve en est que depuis des décennies qu’il est fait cas de la tricherie de Blé, il est incapable de publier une simple copie d’une licence d’anglais qu’il aurait obtenue, parce que l’attestation provisoire d’une durée de trois mois qui lui a été délivrée été annulée.», lance l’enseignement d’université.

> Lire aussi  Zimbabwe : Robert Mugabe à la retraite, comme un président

Des preuves encore accablantes contre Blé Goudé

«D’autres part, j’ai sur ma page YouTube (pour l’instant en mode privé ) l’audio de l’un de ses proches collaborateurs, qui décrit avec détails comment il a organisé les attaques de la cité de Port-bouet 2 et de VRIDI qui ont abouti à l’assassinat de BAKAYOKO Memissa. En tant opportun nous lui feront la surprise de ce témoignage accablant qui concerne ses crimes de 2000.  Les assassinats de Bakayoko Memissa, Kouassi Hervé, Kignelman Jonas, Kone Moudoulaye etc sont-ils des suicides ?», martèle Doumbia Major, le président du congrès panafricain pour le renouveau. La réaction de Blé Goudé est toujours attendue.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.