Double attentat en Allemagne : l’extrême droite responsable ?

Fusillade à Hanau – dans la journée du mercredi, neuf personnes ont été tuées dans un double attentat en Allemagne, une attaque qui a été une nouvelle fois condamnée ce jeudi par la chancelière allemande Angela Merkel. S’il est encore trop tôt pour connaitre les raisons de cette attaque contre deux bars fréquentés par des immigrés musulmans, les regards se tournent vers l’extrême droite qui ces derniers mois, a multiplié les discours islamophobes en République fédérale. L’auteur des fusillades à Hanau a été retrouvé mort dans la matinée de ce jeudi à son domicile. Les enquêteurs ont également découvert un autre corps sans vie à ses côtés avec des indices qui permettront de très vite faire la lumière sur cette double attaque terroriste.

La chancelière allemande Angela Merkel s’est de nouveau exprimée ce jeudi sur le double attentat en Allemagne dans la soirée du 19 février. Un homme dont l’identité n’a pas encore été dévoilée par la presse, a ouvert le feu dans deux bars à Chicha à Hanau majoritairement fréquenté par les musulmans et immigrés. Le bilan officiel de cette fusillade fait état de neuf morts. L’auteur de la fusillade ne sera retrouvé que ce jeudi matin à son domicile. Malheureusement, les enquêteurs n’auront pas l’occasion de l’interroger sur les motivations de cette attaque terroriste qui a visé deux bars à chicha à Hanau. La police allemande découvrira ce jeudi 20 février le corps sans vie de l’auteur du double attentat, à côté d’un autre corps. Une vidéo et d’autres indices ont également été saisis par la police en fouillant le domicile du tireur. A ce stade de l’enquête, prudence est de mise mais les réactions dénoncent de plus en plus les discours haineux régulièrement tenus par l’extrême droite allemande. Une élue a même tenté d’établir entre les discours xénophobes et haineux tenus par des élus d’extrême droite et cette attaque terroriste qui a fait neuf morts.

Ce jeudi encore, les réactions étaient fortes en Allemagne après le double attentat terroriste qui a coûté la vie à neuf personnes à Hanau : «Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société, depuis les actes de la NSU jusqu’au meurtre de Walter Lübcke et aux assassinats de Halle…Nous nous opposons avec force et détermination à tous ceux qui tentent de diviser l’Allemagne», révélait ce 20 février la chancelière allemande Angela Merkel. Dans la soirée du mercredi, un homme a débarqué dans deux bars à Hanau avant d’ouvrir le feu sur les occupants du bar majoritairement fréquenté par des musulmans et immigrés vivants en Allemagne. En attendant les conclusions officielles de l’enquête en cours, les pistes actuelles convergent toutes vers un dénominateur commun, l’extrême droite en République fédérale. La chancelière allemande n’a d’ailleurs pas manqué de le souligner ce jeudi dans son allocution sur le double attentat qui a neuf morts à Hanau : «il y a de nombreuses indications selon lesquelles l’auteur a agi mû par des idées d’extrême droite, racistes, par haine contre des personnes d’origine, de croyance ou d’apparence différentes», poursuit la chancelière allemande. Pour le socio-démocrate Michael Roth, nul besoin de chercher d’autres coupables à cette attaque terroriste contre deux bars en Allemagne : «Le milieu à l’origine d’actes comme ceux de Hanau se nourrit idéologiquement de fascistes comme Björn Höcke. La haine de la démocratie, le racisme, l’antisémitisme, la haine contre les Tziganes et l’islamophobie prospèrent sur des terres fertiles. Pour cela, je maintiens ma position : l’AfD est le bras politique du terrorisme d’extrême droite».

Said Penda accuse les politiciens extrémistes

«Les responsables des attentats terroristes islamophobes sont aussi marine le pen, donald trump, eric zemmour, laurent wauquier, nadine maurano, la journaliste zineb el rhazoui (tous écrits en minuscules pour manifester mon mépris) et les autres islamophobes camouflés. Leurs discours haineux, vis-à-vis de l’islam, sont l’inspiration et le déclencheur des crimes ignobles et barbares qui visent les musulmans dans certains pays.», révèle le journaliste africain ce jeudi.

> Lire aussi  Assoa Adou convoqué devant la Cour de Cassation

Vous pouvez aussi aimer