Le mariage d’Alpha Blondy relance les débats sur la polygamie en Côte d’Ivoire

Mariage d’Alpha Blondy – Le chanteur ivoirien a officialisé depuis quelques jours son union avec la tunisienne Aelyssa Darregi, une union qui a été célébrée par le maire de la commune d’Abobo, en présence de plusieurs personnalités. Mais depuis quelques jours, le chanteur reggae fait l’objet de nombreuses attaques sur la toile, des attaques venant notamment de sa fille et de son ancienne compagne. Soukeina Koné, à l’instar de sa mère, a marqué sa stupéfaction en apprenant sur les réseaux sociaux que son père s’est remarié le samedi, une surprise qui s’explique par le fait que la légende du Reggae n’aurait pas divorcé de son précédent mariage avec sa compagne coréenne, des informations démenties par le chanteur ivoirien qui est même allé à présenter la grosse du mariage. Indirectement, cette union soulève un autre débat, celui de la reconnaissance ou non de la polygamie en Côte d’Ivoire.

Le mariage d’Alpha Blondy samedi dernier avec sa compagne Aelyssa Darregi a relancé un autre débat considéré comme un sujet tabou en Côte d’Ivoire, à savoir la polygamie. Officiellement, cette pratique qui consiste à s’unir en mariage avec plusieurs épouses, n’est pas reconnu par l’Etat de Côte d’Ivoire. Pourtant, le chanteur ivoirien a récemment défrayé la chronique avec un second mariage qui a eu lieu il y’a quelques jours. En présence de plusieurs personnalités politiques dont la ministre Kandia Camara et le maire Hamed Bakayoko, Alpha Blondy et Aelyssa Darregi se sont dits oui, une union officialisée peu de temps après le mariage religieux. Mais l’ex-compagne du chanteur a révélé dans une lettre diffusée sur les réseaux sociaux qu’elle était encore mariée au chanteur, ce qui invalidait donc le second mariage, si toutefois cette information était avérée. Faut-il oui ou non légaliser la polygamie en Côte d’Ivoire ? Pour l’heure, les positions sont mitigées sur la question, même si une sénatrice ivoirienne a tenté de faire bouger les choses en plaidant pour la reconnaissance de cette pratique dans les lois ivoiriennes.

«A titre personnel, je ne suis pas favorable à la légalisation de la polygamie. Par contre, je milite pour que soit légalisé le mariage coutumier et religieux. C’est simple, il suffit que le législateur admette que le mariage est valide, lorsqu’il est dressé un procès verbal d’un conseiller municipal (les conditions de sa présence et son indemnité à la charge du couple, étant déterminés par la loi) présent lors du mariage coutumier ou religieux. Arrêtons de faire en Afrique, comme si tout ce qui ressortait de nos traditions, était forcément mauvais. Bien au contraire. On peut contracter un mariage civil à quatre, sans même un seul parent. On ne peut jamais contracter un mariage coutumier à quatre, mais à plusieurs, y compris en présence des principaux responsables des deux familles. Qu’est-ce qui est plus légitime dans ces deux cas ?». Telle est la position du journaliste André Silver Konan sur le sujet combien tabou de la polygamie en Côte d’Ivoire, un sujet qui refait surface après le mariage du chanteur Alpha Blondy la semaine dernière. Sa fille Soukeina Koné a révélé sur les réseaux sociaux que son père n’avait pas divorcé de son précédent mariage avec sa mère, une information confirmée par la mère dans une lettre adressée au chanteur sur la toile. S’exprimant sur le sujet de la polygamie, la sénatrice Mah Sogona Bamba révèle : «Légaliser la polygamie c’est juste la saine appréciation et application de notre réalité… l’interdiction de la polygamie est la consécration d’une « hypocrisie nationale » au regard de sa pratique par le plus grand nombre».

Les révélations de sa fille

«Aucun divorce n’a été demandé . Aucun divorce n’a été prononcé. A part si quelqu’un a été bien payé bien entendu , ou s’il a eu recours à un mensonge suffisamment bien élaboré pour cacher la vérité . Pendant ce temps , il partait à la Mecque avec le président et la mère de ma sœur Sarah , Aminata Fofana .», révèle Soukeina Koné sur la toile.

Vous pouvez aussi aimer