Candidat du RHDP en 2020 : Charles Gnaoré appelle à la prudence

Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire – La non-candidature de Ouattara Alassane à la prochaine échéance électorale ivoirienne amènera tout naturellement le RHDP à désigner un nouveau candidat pour le scrutin présidentiel à venir. Pour l’heure, les regards se tournent vers le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, considéré comme le successeur naturel de l’actuel dirigeant ivoirien. Pour Charles Gnaoré, priorité doit être accordé à la prudence.

Le candidat du RHDP à la prochaine élection présidentielle ivoirienne ne sera pas Ouattara Alassane. Après deux mandats brigués en Côte d’Ivoire, le président ivoirien a annoncé son intention de passer de transférer le pouvoir à une nouvelle génération, un transfert de pouvoir qui suscite de nombreuses interrogations en Côte d’Ivoire. Après ce retrait du président ivoirien, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, est aujourd’hui présenté comme le successeur idéal de Ouattara Alassane. Mais il faudrait attendre le prochain congrès du parti unifié avant de connaître l’identité de celui qui défendra les couleurs du parti unifié à la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. Pour le député Charles Gnaoré, l’un des hommes les mieux qualifiés pour pérenniser les actions du président sortant, serait sans l’ombre d’un doute l’actuel chef de gouvernement. Pour l’élu ivoirien, peu importe le mode de désignation du candidat, le parti unifié doit rester prudent puisqu’il n’existe officiellement que depuis plus d’un an.

«Je le dis et je le crois, autant la primaire est un mode de désignation démocratique du candidat du Parti au sein du Parti, autant le consensus en est un.  Vu de l’extérieur , et de par son assise nationale , notre Parti Politique est fort et même très fort . Mais pris de l’intérieur, il faut reconnaître qu’il est encore fragile parce que très jeune. Je dirai même un bébé . Il a seulement et réellement 1an et 8 mois hdeu vie .  Les États et les Partis Politiques où marche bien la primaire , ont des dizaines voir des centaines d’années ou même de siècles de démocratie en avance sur nous.  Le RHDP veut se lancer dans l’avenir pour être aussi fort que les Démocrates ou le Républicains aux USA . Mais il faut être très prudent . La montée de l’escalier commence à sa première marche et non à sa cinquième où dixième marche.», rapporte le député ivoirien Charles Gnaoré. Pour l’élu ivoirien, organiser des primaires ne serait pas le moyen approprié pour désigner le candidat du parti unifié à l’élection de 2020 : «Ne confondons pas vitesse et précipitation . Choissisons le consensus au sein du conseil politique de notre Parti ( en élargissant peut être aux bureaux des structures spécialisées ) comme mode de désignation de notre Candidat . Cela nous éviterait des clashs et nous donnerait le temps de vite calmer les intentions qui n’auraient pas été choisies», poursuit Charles Gnaoré.

Gon Coulibaly parmi les présidentiables au RHDP

«C’est vrai que chacun de nous pari sur son cheval . Mais sachons que nous avons seulement moins de 10 ans de gestion commune et que la perte du pouvoir peut être fatale pour chacun de nous .  C’est vrai que mon choix c’est le Lion AGC pour plusieurs raisons . Mais je le dis et le répète , le choix du Père ADO et du Conseil Politique sera le mien et je me battrai corps et âme pour sa victoire. Parce que pour moi, le plus grand intérêt c’est la sauvegarde du pouvoir et la solidité de notre Parti.  Évitons les aventures qui peuvent créer plus de déchirures que de renforcer notre cohésion . Au risque de le regretter pendant de longues années. Il y’a au sein de notre famille politique et dans notre gestion de l’État , de la place pour tout le monde . Mettons de côté notre ego et jouons la carte de la famille , du collectif, de la cohésion et au finish de notre belle victoire.», souligne le député ivoirien proche du pouvoir.

Vous pouvez aussi aimer