Coronavirus : un élu favorable au confinement des abidjanais

Covid-19 Côte d’Ivoire – Le pays compte officiellement neuf cas de Coronavirus avec un cas de guérison annoncé par le ministère de la santé. Pour un élu, la seule manière d’en finir avec ce virus serait le confinement de la capitale économique ivoirienne, puisqu’Abidjan reste pour le moment l’unique foyer de contamination de la maladie Covid-19.

Le Coronavirus en Côte d’Ivoire a déjà atteint neuf personnes selon un dernier décompte officiel du ministère de la santé. Mais les ivoiriens craignent de nouveaux cas suite à la levée de la mesure de quarantaine qui avait été imposée à certains voyageurs rentrés au pays le mardi dernier. Mais le porte-parole du gouvernement a donné l’assurance sur le suivi de ces derniers, annonçant qu’ils poursuivaient leur quarantaine à domicile. A ce stade, un cas de guérison a été rapporté par le ministère de la santé, sur les neuf cas diagnostiqués à Abidjan. Outre la capitale économique ivoirienne, les autres villes du pays ne sont pas encore touchées par la maladie Covid-19. Pour éviter des risques de propagation, un élu s’est montré favorable au confinement d’Abidjan, une mesure qui a fait ses preuves en Chine, premier foyer de l’épidémie.

«En France, les lois sont en train d’être aménagées pour permettre aux maires de prendre certaines mesures pour gérer des situations précises comme l’organisation de la vente dans les marchés.  Pour exemple, à Tiassalé, les jeudi, les gens viennent de partout, y compris d’Abidjan, pour vendre des marchandises diverses. Cest le plus grand jour de marché de cette commune et les vendeurs arrivent de partout.  J’ai echangé avec le préfet cet après midi sur le sujet parce que je veux interdire le marché du jeudi et n’ouvrir le marché, ce jour, que pour uniquement les personnes qui vendent de la nourriture et qui vivent dans la commune. Est ce que je peux faire ça pour protéger ma population sans qu’il n’y ait la réaction de la tutelle ? Sans qu’on ne m’attaque de partout et qu’on m’accuse de vouloir arrêter la vie dans la commune ? Voilà la réalité.  En Chine, des villes entières, peuplées de 5 à 12 millions d’habitants, ont été entièrement bouclées, ni entrées, ni sorties , sans qu’on assiste à la moindre manifestation de colère, à la moindre panique. Disciplinés comme ils sont, les Chinois ont accepté ces mesures inédites. Résultat, la Chine a enrayé la spirale de contamination et se paye même le luxe aujourd’hui, d’aller en aide aux Pays européens.», fait savoir Tiémoko Aassalé, le maire de la commune de Tiassalé. Face à cette crise sanitaire, plusieurs pays ont déjà opté pour le confinement à domicile. La Chine qui était le premier pays à adopter cette mesure est quasiment débarrassée du Covid-19. La vie reprend timidement son cours dans les villes qui ont été touchées par le Coronavirus. En France, des mesures de confinement strictes ont été imposées aux français, avec des amendes distribuées à ceux et celles qui ne respecteraient pas. En Italie, le pays tout entier est actuellement placé en confinement. Le gouvernement italien s’attend à connaitre un pic épidémique dans quelques jours, le 24 mars plus exactement. Pour Tiémoko Assalé, l’expérience de ces pays fortement touchées par le Coronavirus devrait inspirer la Côte d’Ivoire qui ne compte que Neuf cas de Covid-19, donc la possibilité d’en finir rapidement avec cette épidémie.

Arrêter de vivre

«Je l’ai écrit ce matin. Le confinement total des zones contaminées semble être la solution la plus efficace contre le virus.  Alors, et si on arrêtait de vive en acceptant, devant le nombre de cas confirmés qui commence à prendre l’ascenseur, le bouclage total de la ville d’Abidjan, pour éviter que le virus ne se retrouve dans nos villes de l’intérieur et dans nos villages à partir de ce week-end ?  Nous sommes en « guerre » messieurs.», explique le maire de la commune de Tiassalé. Outre la fermeture des écoles, les lieux de culte restent aussi fermés en Côte d’Ivoire.

Vous pouvez aussi aimer