Coronavirus en Côte d’Ivoire : Charles Gnaoré interpelle les propriétaires de maison

Crise du Covid-19 – Outre les milliers de morts provoqués par le nouveau Coronavirus, l’économie mondiale s’est considérablement effondrée à travers cette crise sanitaire qui frappe aujourd’hui plus de 200 pays au monde. En Côte d’Ivoire, la crise économique n’épargne pas certains secteurs, en l’occurrence le secteur privé. Plusieurs entreprises et commerces ont mis la clé sous le paillasson dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. L’élu ivoirien Charles Gnaoré a saisi l’occasion pour lancer un appel aux propriétaires de maison.

Le Coronavirus en Côte d’Ivoire aura de lourdes conséquences économiques sur certains ménages. La raison, plusieurs commerces et entreprises ont été obligées de fermer, en raison de cette crise sanitaire. L’une des conséquences directes de cette mesure, sera les difficultés pour le paiement des loyers à venir, si toutefois la crise épidémique devrait malheureusement durer en Côte d’Ivoire. Le député ivoirien Charles Gnaoré a donc appelé à la clémence des propriétaires de maison dans cette difficile période, qui le sera encore davantage pour les foyers à revenus modeste. Pour l’élu ivoirien, les propriétaires de loyer doivent consentir des efforts, tout autant que le gouvernement dans cette période. S’il n’a pas demandé l’annulation du paiement du loyer pour le mois de mars, Charles Gnaoré a souhaité que les propriétaires de maison réduisent de moitié le cout du loyer pour le mois de mars, à l’intention des personnes à revenus modestes. Dans le même temps, des voix s’élèvent de plus en plus en Côte d’Ivoire contre les deux compagnies d’eau et d’électricité. Dans plusieurs pays, le gouvernement a annoncé le report des factures, ou encore la suspension pour une durée de deux mois, histoire de soulager les foyers durant cette période de crise sanitaire.

«Si la situation actuelle de notre Pays , liée au CORONAVIRUS 19, devrait rester en l’état , ou si elle continue de connaître cette évolution grave , tous devront redoubler d’effort dans le sacrifice de soi et la solidarité.  Les propriétaires de maisons devront prendre toute leur place dans ce sacrifice. Vous direz que ce n’est pas moi qui vous ai construit votre maison ??? Et ouiiii vous avez bien raison. Mais la Patrie est en danger et seuls notre vrai patriotisme et notre solidarité dans l’union nous permettront de vaincre le mal.  En effet, 60 à 70 % de nos populations exerce dans le privé, dans le secteur informel ou vit de petits métiers. DIEU seul sait, en période ordinaire, les problèmes que cette frange de la population a à pouvoir payer son loyer mensuel. À plus forte raison en cette période exceptionnelle de rétention économique due au Coronavirus 19», a indiqué Charles Gnaoré, l’un des élus proches du pouvoir actuel en Côte d’Ivoire. Celui qui se fait par ailleurs appeler le daishikan du parlement ivoirien a souhaité une contribution forte des propriétaires de maison dans cette lutte contre le Coronavirus en Côte d’Ivoire.

> Lire aussi  Fonds du coronavirus : Jean Bonin dénonce la mauvaise gestion

Payer la moitié du loyer

«Avec la fermeture des commerces , la restriction du transport , la fermeture de certaines entreprises etc … , la vie pour de nombreux concitoyens sera beaucoup plus difficile que d’habitude . Et même, si tous nous avons pris les devants des choses pour ce mois de Mars, pas sûr que le mois d’avril, et surtout sa fin, sera facile. D’où mon appel aux propriétaires de maisons de comprendre qu’une période de sacrifice arrive pour eux.  Je propose que les propriétaires de maisons acceptent la moitié du loyer pour les ménages les plus faibles et un report du payement du loyer pour celles des familles plus modestes, dont les responsables de familles sont en chômage technique du fait de l’arrêt de leur business ou de la fermeture de leur gagne-pain. Je reconnais que pour la dernière catégorie de personnes, il y’a un énorme risque . Car il faut espérer que l’entreprise du locataire ouvre à nouveau après la crise sanitaire et qu’il regagnera son boulot ou que son business reprenne de plus belle», poursuit l’élu ivoirien.

Vous pouvez aussi aimer