Doumbia Major dénonce l’incompétence de Mabri Toikeusse

Enseignement supérieur – Comme les élèves du primaire et du secondaire, les étudiants, des universités publiques comme privées, sont encore à la maison, en raison de l’épidémie Covid-19 qui sévit en Côte d’Ivoire. Il y’a environ deux semaines, le ministre de l’enseignement supérieur annonçait la mise en ligne des cours, à l’instar de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire. Mais les engagements du ministre ne se sont toujours pas encore concrétisés, ce qui n’a pas manqué de faire réagir Doumbia Major, qui cette fois, dénonce l’incompétence du ministre de l’enseignement supérieur.

Doumbia Major et certains cadres de l’UDPCI ne fumeront pas de sitôt le calumet de la paix. Il y’a quelques jours, le président du CPR dénonçait la gestion calamiteuse de Blé Guirao, l’un des proches collaborateurs du ministre Albert Mabri Toikeusse. Déplorant l’inaction du département de la recherche scientifique, le président du Cpr avait récemment appelé Mabri Toikeusse à rendre sa démission. Aujourd’hui, Doumbia Major s’attaque encore à la gestion du ministre ivoirien concernant la mise en ligne des supports de cours pour les étudiants. Si les universités et grandes écoles sont fermées, l’option des cours en ligne a été évoquée le 17 avril dernier par Albert Mabri Toikeusse. Mais deux semaines après cette annonce, les étudiants sont toujours dans l’attente de la réalisation de cette promesse.

«Si j’étais Président, je n’aurais pas fait de Mabri Toikeusse mon ministre de l’enseignement supérieur et de l’innovation technologique, parce qu’il est incompétent à ce poste.  Il a promis en effet depuis le 17 avril passé que les étudiants reprendraient les cours via des plateformes web dès la semaine suivante, et qu’il mettrait à leur disposition une bibliothèque numérique, en reprenant platement mes propositions. Mais à ce jour 5 mai 2020, il n’a point été capable de traduire sa déclaration en acte. Cela s’appelle de l’incompétence.  Je suis désolé mais ce poste n’est pas un poste politique qu’on attribue pour remercier des soutiens de circonstances, c’est un poste technique.  Moi je crois que quand quelqu’un ne sait même pas comment configurer un serveur, et que pour mettre une plateforme web en ligne, il établit un budget de 43 milliards, moi je crois disais-je, que cet individu est dangereux pour les finances publiques et pour le contribuable.», a déclaré ce mercredi Doumbia Major, le président du congrès panafricain pour le renouveau. Le ministère de l’éducation nationale a procédé à la mise en ligne des cours à l’intention des élèves, dans le cadre de l’opération école fermé cahiers ouverts. Depuis la fermeture des universités en raison de l’épidémie Covid-19, les étudiants ne disposent d’aucun moyen de suivre les cours, un problème auquel Albert Mabri Toikeusse a promis de remédier il y’a deux semaines.

> Lire aussi  Troisième mandat : Ouattara candidat malgré lui ?

Une mauvaise gestion de la crise sanitaire

«Sincèrement je pense que le ministre de la recherche scientifique doit démissionner. Tu payes des primes de recherche à des chercheurs, nous voilà face à un ennemi bactériologique qui est à la base d’une crise sanitaire aux répercussions sociales et économiques.  À ce jour tu es incapable de réunir les chercheurs et ingénieurs, pour leur demander de produire des respirateurs, pour les hôpitaux, et on est obligé d’attendre que des chinois nous en vendent.  La formule du gel hydroalcoolique qui est fait d’alcool, eau distillée et glycérine est connue, mais à ce jour, tu es incapable de réunir des étudiants de 2 ème année de biochimie, pour leur permettre de rendre disponible et gratuit ce gel pour la population.  En deuxième année de bioscience tous les étudiants connaissent la saponification et la fabrication d’eau de Javel, mais nous voici dans une crise sanitaire et rien n’est fait par nos étudiants pour sauver leurs camarades, parce que les budgets de la recherche servent à autre chose.», rapportait le mois dernier, le président du CPR. Si les recherches avancent, les ivoiriens n’attendent à ce jour qu’une seule bonne nouvelle, la découverte d’un remède efficace contre le Covid-19 par les chercheurs ivoiriens.

Vous pouvez aussi aimer