Le Pdci minimise le départ du maire de Ouellé

Adhésion au RHDP – Le parti démocratique de Côte d’Ivoire continue de se vider de ses cadres pour la cause du parti unifié. Il y’a quelques jours, le président du sénat annonçait le départ de plusieurs maires du parti de Bédié en vue de rejoindre le parti présidentiel. Déjà fragilisé par de nombreux départs depuis l’année dernière, le parti de Bédié minimise ces départs qu’il met bien souvent sur le compte de pressions politiques subies par ces adhérents. Dans une interview exclusive, le député de Ouéllé est longuement revenu sur le départ du maire de sa commune pour le parti unifié RHDP.

Le PDCI Rda fait face à une nouvelle vague de défections politiques. En début de semaine, le directeur exécutif du parti unifié, l’ancien ministre Adama Bictogo, accueillait quatre nouveaux adhérents à la coalition politique au pouvoir. Comme il fallait s’y attendre ces nouvelles défections ont fait réagir le parti démocratique de Côte d’Ivoire. Il y’a quelques jours, le président des maires issus du Pdci, faisait une mise au point sur ces nombreux départs constatés ces derniers jours. Concernant l’adhésion du maire de Ouéllé au RHDP, le conseil municipal a produit une déclaration pour se désolidariser du maire qui a décidé de rejoindre le parti au pouvoir à quelques mois de la tenue de la prochaine élection présidentielle. Pour sa part, le député de la circonscription de Ouellé, qui est également membre du parti de Bédié, est revenu sur le départ du premier magistrat de sa commune. A l’instar des conseillers municipaux, le député minimise lui aussi l’adhésion du maire de Ouéllé au parti unifié Rhdp.

Kra Konan Paul, le député de la circonscription de Ouellé, est revenu sur la polémique suscitée par le départ du maire de sa commune pour le RHDP : «Non, il n’y a aucun problème de fonds au niveau du parti quant à son animation et son fonctionnement, et je suis heureux qu’en aucun cas, il n’ait mis la délégation en cause. Ceci dit, vous observez une cohésion entre les élus de la Région de l’Iffou. Pour juger, il faut connaitre. Je ne peux que parler de cette région de que je connais bien où le parti, jusque-là, fonctionne bien sous la conduite des dix délégués départementaux et communaux. Posons-nous plutôt la question de savoir pourquoi ce sont les Maires qui virent au Rhdp ? Quand le Maire N’zi Kouamé Antoine dit et je cite : «Il y a plus important encore pour Ouellé. Depuis plus d’une décennie, la sous-préfecture aspire à devenir chef-lieu de département. Cela n’a jusque-là pas été possible, il ne m’appartient pas de faire une grande annonce dans ce sens». Et ajoute à la fin : «on se demande pourquoi à ce jour, la ville ne peut être érigée en chef-lieu de département». Je lui réponds que c’est mon combat et celui de tous les élus, des cadres et de la population de notre cité.», a fait savoir l’élu ivoirien dans une interview exclusive. Le député ivoirien précise d’ailleurs que le développement actuel de sa commune est l’œuvre du Pdci Rda, pendant qu’il était encore au pouvoir : «Je voudrais surtout rappeler que le peu d’infrastructures qui existent à Ouellé aujourd’hui est l’œuvre du Pdci-Rda, mon parti : la route Daoukro-Ouellé-Ananda, le Lycée Atk, l’hôpital, le château d’eau qui est dépassé aujourd’hui, l’hôtel de ville etc. Après la perte du pouvoir par les armes, plus rien a été ajouté à ce jour.».

> Lire aussi  Liste électorale : le président de la CEI s’explique sur le retrait de Gbagbo

Le maire de Ouellé désavoué par son conseil municipal

«Les réactions ne se sont pas faites attendre. Dès le lendemain de de son annonce, les conseillers qui sont restés fidèles à notre parti, au nombre de 18, plus les 05 conseillers indépendants ont désavoué le Maire pour son nouvel engagement. Il est donc parti au Rhdp avec son cousin, le 3è Adjoint au Maire. En lisant son interview dans un journal de la place, je me suis fait une idée précise quant à sa conviction pour ce départ et surtout sa motivation.», a fait savoir Kra Konan Paul.

Vous pouvez aussi aimer