Décès du Pr Adonis Koffy Laurence : le conducteur risque 7 ans de prison

Accident de circulation – La célébration de la fête de l’aïd el fitr dans la ville d’Abidjan a été en partie ternie par la disparition soudaine et brute de la professeure Adonis Koffy Laurence, bien connue dans le domaine médical en Côte d’Ivoire. Tot dans la matinée, la pédiatre est percutée par un véhicule de marque Hyundai alors qu’elle faisait une séance de sport en compagnie de son époux et leur fils de 13 ans.

Le décès du Pr Adonis Koffy Laurence a suscité de vives réactions en Côte d’Ivoire. Alors que la communauté musulmane ivoirienne s’apprêtait à célébrer dans la joie la fête de l’aid, la professeure en pédiatrie, son époux et leur fils de 13 ans, sont mortellement percutés par un véhicule de marque Hyundai à Cocody Angré. Sur le champ, la famille tout entière perdra la vie dans cette terrible tragédie causée par des jeunes gens qui revenaient d’une virée d’un bar situé dans les environs de la CNPS de Cocody. Engagé dans une course poursuite avec l’occupant d’un véhicule de marque Mercedes, le conducteur de la Hyundai fera une sortie de route brutale. Les réactions au décès de la professeure en pédiatrie fusent de toutes parts. Le ministère de la santé a rendu le même jour, un hommage au professeur Koffy Laurence Adonis, décédée dans un douloureux accident de circulation, dans la matinée de la fête de l’aid en Côte d’Ivoire.

«Le samedi 23 mai 2020, aux environs de 6 heures 30 minutes, un véhicule de marque Hyundai, immatriculé 4974 JE 01, a percuté trois membres d’une même famille, qui effectuaient leur sport à Cocody-Angré, lesquels ont rendu l’âme sur le champ. Il s’agit du sieur KOFFY GUILLAIN, directeur général d’entreprise, de son épouse KOFFY née ADONIS Laurence, professeur en pédiatrie, et de leur fils KOFFY Emmanuel Elpherge, âgé de 13 ans.  Le Procureur de la République présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et leur témoigne toute sa compassion… Pour ce qui est des circonstances du drame du samedi 23 mai 2020, il ressort des constatations et des différents témoignages recueillis par les officiers de police judiciaire, que le véhicule impliqué dans l’accident avait à son bord, trois personnes dont le conducteur, le sieur CISSE Amadou, 23 ans, dépourvu du permis de conduire.  Ces trois personnes qui revenaient du bar « ZIGUINCHOR », situé non loin du rond-point de la CNPS, après une nuit de beuverie, ont effectué au mépris de toute règle élémentaire de prudence, une course poursuite avec un véhicule de marque Mercedes immatriculé 7150 FU 01 et conduit par le nommé GAUTHIA GOULY Ange, 24 ans.  Poursuivant cette course à une vitesse excessive, le sieur CISSE Amadou a fait une sortie de route et a percuté violemment les victimes.», fait savoir le Procureur de la République Adou Richard dans un communiqué. Comme il est d’usage dans ce cas d’accident, les occupants du véhicule impliqué ont été soumis à un alcootest. Les résultats ont révélé des consommations d’alcool bien plus élevées que la moyenne autorisée lors de la conduite. Autre information à retenir, le conducteur du véhicule à l’origine de l’accident mortel, n’avait pas le permis de conduire.

7 ans pour le conducteur de véhicule

«Il est reproché au conducteur CISSE Amadou, les faits de triple homicide involontaire, d’excès de vitesse, de défaut de permis de conduire, de conduite en état d’ivresse et de mise en danger de la vie d’autrui. Ces faits sont passibles d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à sept ans.  DIANE INZA Isaac est quant à lui poursuivi pour des faits de cession d’un véhicule à un tiers non titulaire du permis requis, de complicité de triple homicide involontaire et de mise en danger de la vie d’autrui.  Le conducteur du véhicule de marque Mercédès, le nommé GAUTHIA GOULY Ange, est poursuivi pour des faits d’excès de vitesse et de mise en danger de la vie d’autrui.», rapporte le Procureur.

Vous pouvez aussi aimer