CPI : Laurent Gbagbo et Blé Goudé libres de leur mouvement

Cour Pénale Internationale – Acquittés depuis le 15 janvier 2019 par la chambre de première instance, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé étaient maintenus dans leurs différents pays d’accueils, avec des conditions très strictes imposées à leur liberté. La chambre d’arrêt de la Cour Pénale Internationale a décidé de réexaminer les conditions de mise en liberté » de l’ancien chef d’Etat ivoirien et le président du Cojep.

La Cour Pénale Internationale Internationale vient de lever certaines restrictions aux conditions de liberté imposées à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Alors qu’ils avaient l’obligation de rester dans leur pays d’accueil respectifs, l’ancien président ivoirien et l’ex-leader des jeunes patriotes peuvent désormais se déplacer dans plusieurs pays sans l’accord préalable de la Cour Pénale Internationale. Cette décision rendue par la chambre d’appel de la Cpi a été saluée par l’ancien dirigeant Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA. Plusieurs proches de l’ancien régime ont salué la décision rendue par les juges de la chambre d’appel qui bien avant de lever certaines restrictions à la liberté des deux prévenus, ont rejeté une requête introduite par la défense de Gbagbo et Charles blé Goudé. La question qui se pose désormais est celle d’un retour au pays de l’ancien dirigeant ivoirien. A quelques mois de la prochaine présidentielle ivoirienne, cette décision de la CPI redistribue de nouveau les cartes.

«Aujourd’hui, 28 mai 2020, la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») a décidé de rejeter la requête de la Défense de M. Gbagbo demandant à la Chambre de réexaminer son arrêt lui accordant, ainsi qu’à M. Blé Goudé, une mise en liberté conditionnelle. La Chambre d’appel a toutefois décidé de revoir les conditions de mise en liberté. Cette décision ne concerne pas l’appel contre l’acquittement de MM. Gbagbo et Blé Goudé.  La Chambre d’appel a noté que la Défense de M. Gbagbo n’avait pas démontré d’erreur manifeste de raisonnement, ni que des circonstances particulières justifiaient le réexamen de l’arrêt.», précise la Cour Pénale Internationale dans un communiqué. Acquittés en première instance par la majorité des juges, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé n’avaient pas encore la possibilité de se déplacer en dépit de cette décision historique rendue par deux des trois magistrats qui présidaient ce procès à la CPI. Désormais, aucune restriction ne s’impose aux deux personnalités ivoiriennes, du moins concernant leur volonté de se déplacer : «La Chambre d’appel a toutefois décidé de réexaminer la nécessité de maintenir les conditions imposées à la mise en liberté des deux personnes acquittées et a décidé de révoquer les conditions suivantes : (1) Ne pas se déplacer en dehors des limites de la municipalité dans laquelle ils résident dans l’État d’accueil, à moins d’y avoir été expressément autorisés au préalable par la Cour ; (2) Remettre au Greffe toutes les pièces d’identité dont ils disposent, en particulier leur passeport ; (3) Se présenter chaque semaine auprès des autorités de l’État d’accueil ou auprès du Greffe ; (4) Se conformer à toute autre condition raisonnable imposée par l’État dans lequel ils seront libérés. Les autres conditions restent en vigueur. La Chambre a ajouté que MM. Gbagbo et Blé Goudé se conformeront à toutes les ordonnances de la Cour.», rapporte la CPI dans son communiqué.

Réaction d’Henri Konan Bédié

«Cet assouplissement de restrictions, qui nous confirme leur libération,tant attendue et longtemps espérée, est un moment de bonheur pour la majorité des Ivoiriennes, Ivoiriens et des démocrates du monde entier.  Chères Ivoiriennes et chers Ivoiriens, savourons collectivement et dans la Paix cette joie immense, car nous tenons, désormais, l’une des clés de notre réconciliation nationale.  Je voudrais, en mon nom personnel, du PDCI-RDA et celui de tous les Présidents des partis membres de la CDRP, souhaiter un bon retour en Côte d’Ivoire au Président Laurent GBAGBO et au Président Charles Blé GOUDE.», rapporte l’ancien dirigeant ivoirien dans un communiqué officiel.

Vous pouvez aussi aimer