Présidentielle 2020 : Kobenan Adjoumani sollicite un troisième mandat de Ouattara

Candidat du RHDP – Le décès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly change complètement la donne pour le RHDP parti unifié de Ouattara Alassane. Le camp présidentiel doit désormais se chercher un nouveau candidat pour la présidentielle ivoirienne prévue au mois d’octobre. Face à cette équation difficile, une pétition a été lancée pour solliciter un nouveau mandat de président sortant, qui avait pourtant annoncé qu’il ne se représenterait pas en 2020, devant le congrès ivoirien réuni à Yamoussoukro.

Ouattara Alassane reviendra-t-il sur sa promesse de ne pas briguer un nouveau mandat présidentiel en Côte d’Ivoire ? Pour l’heure, aucune réponse officielle du président ivoirien, à moins de quatre mois de la tenue du premier tour du scrutin présidentiel ivoirien. Alors que les funérailles du premier ministre battaient leur plein, une pétition a été lancée pour solliciter un troisième mandat du président Ouattara Alassane. En l’espace de quelques jours, plus de 700 000 signatures ont été recueillies. Pour Adama Bictogo, toutes les options sont envisageables avec le RHDP, y compris celle d’une candidature du président sortant qui a indiqué le 5 mars dernier, son intention de ne pas briguer un nouveau mandat. Dans une lettre ouverte, le porte-parole du RHDP a clairement appelé le président Ouattara à revenir sur sa promesse, en acceptant d’être candidat du parti unifié.

Après les funérailles du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, une nouvelle course contre la montre commence pour le parti présidentiel RHDP. L’objectif du parti président est désormais de se trouver un nouveau candidat à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire, une élection prévue pour le 31 octobre prochain. Après le succès rencontré par une pétition réclamant le retour de Ouattara pour un nouveau mandat, les langues se délient en faveur d’un troisième mandat du président ivoirien. Le porte-parole du parti unifié RDHP s’est à ce sujet adressé au chef de l’Etat de l’Etat : «Avec votre soutien et bénédiction, toute la grande famille du RHDP allait investir le terrain pour présenter cette candidature aux populations ivoiriennes. Celle-ci fut très bien accueillie par nos bases, tant et si bien que nous ambitionnions de gagner les élections dès le premier tour.  Mais, notre volonté, votre volonté de faire d’Amadou Gon Coulibaly, le futur président de la République a été contrariée par le destin. Après avoir pleuré, prié et rendu des hommages dignes de l’illustre disparu, il nous faut remettre sur le métier, l’ouvrage. Il nous faut choisir un nouveau candidat.  En tant que Porte-Parole de notre grand parti, j’ai pris soin d’écouter, de consulter, d’observer, et je puis vous dire avec assurance que le regard des militants se tourne inexorablement vers vous et vous seul. Il n’y a que vous et vous seul qui puissiez, à leurs yeux, leur redonner l’espoir que la disparition d’Amadou Gon leur a arraché. Il n’y a que vous qui puissiez combler ce grand vide. Il n’y a que votre candidature qui puisse à nouveau rassembler toute la grande famille du RHDP. Il n’y a que vous et vous seul pour garantir la sécurité, la stabilité et la paix si chères à la Côte d’Ivoire et aux Ivoiriens.», fait savoir le porte-parole du RHDP.

> Lire aussi  Guillaume Soro dénonce son retrait de la liste électorale

Le meilleur candidat contre Bédié ?

«Au demeurant, vous me permettrez de rappeler que lors de votre visite d’Etat à Katiola, tout en prenant la ferme décision de passer la main à une nouvelle génération, vous avez en même temps ouvert une brèche en déclarant que vous seriez candidat si les gens de votre génération l’étaient… En outre, au PDCI-RDA, contre la volonté des jeunes cadres de se hisser à la pointe de la bataille électorale d’octobre 2020, le président de ce parti qui est d’un âge jugé très avancé par ses propres militants, a usé de tous les moyens et manœuvres antidémocratiques pour s’imposer comme le candidat du parti à la présidentielle.», révèle Adjoumani.

Vous pouvez aussi aimer