Présidentielle en Côte d’Ivoire : La candidature de Ouattara confirmée par le RHDP

simone gbagbo 2020

Troisième mandat – Malgré les réticences d’une partie de l’opposition ivoirienne, Ouattara Alassane devrait sans surprise être le candidat qui défendra les couleurs du RHDP à la prochaine élection présidentielle ivoirienne. Après le décès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat désigné à l’élection d’octobre prochain par le RHDP, les députés du parti présidentiel se sont réunis pour discuter sur la nouvelle ligne à suivre par le RHDP dans la désignation de son candidat. Après des échanges de plusieurs heures, les députés issus du camp présidentiel ont décidé à l’unanimité de porter leur choix sur le président Ouattara Alassane.

Le RHDP n’aura pas perdu de temps pour se trouver un nouveau candidat à la présidentielle d’octobre prochain en Côte d’Ivoire. Sans surprise, le parti présidentiel envisage de solliciter le président sortant pour un nouveau mandat, le troisième qu’il pourrait effectuer en cas de victoire au prochain scrutin présidentiel. Depuis plusieurs jours, les appels pressants en faveur d’une candidature du président ivoirien se multiplient au sein du RHDP. Il y’a quelques temps, le porte-parole du parti invitait Ouattara Alassane à briguer un troisième mandat en Côte d’Ivoire. Ce troisième mandat du président ivoirien a déjà reçu la caution des députés du parti présidentiel, qui, après plusieurs heures de discussions, ont finalement décidé à l’unanimité de faire du président sortant leur candidat à la prochaine élection présidentielle.

«C’est désormais officiel et l’annonce a été faite ce mardi 21 Juillet, par le Directeur Exécutif du parti présidentiel, lors du lancement de l’opération de parrainage populaire des candidats à l’élection présidentielle d’Octobre prochain.», a déclaré le journaliste africain Saïd Penda. La candidature du président Ouattara à la prochaine élection présidentielle a également été confirmée par le député Touré Alpha Yaya, membre du parti présidentiel et ancien proche de Guillaume Soro : «Après 5 h de temps de débats houleux mais civilisés, le groupe parlementaire RHDP a décidé, à l’unanimité, de porter son choix sur le Président Alassane Ouattara comme candidat à l’élection Présidentielle du 31 octobre 2020. Alors, je voudrais prier tous les Présidents des 90 associations de la PV RHDP, les Membres du Rassemblement des jeunes de côte d’ivoire ( RJCI) de s’inscrire dans cette logique et de tout mettre en œuvre pour la victoire du Président Alassane Ouattara le 31 octobre 2020. Je vous remercie.», a fait savoir l’élu ivoirien sur la toile. Le directeur exécutif du parti unifié a également confirmé la candidature du président ivoirien à la prochaine élection présidentielle : «Nous avons reçu le guide de parrainage de la CEI (Commission Nationale Indépendante) avec des objectifs de parrainage officiel. Mais nous nous avons nos objectifs (…). Il doit avoir une grande ferveur militante parce que notre candidat s’appelle Alassane Ouattara», explique Adama Bictogo. Si les militants du RHDP sont unanimes sur cette candidature du président ivoirien, il convient de rappeler par la même occasion que les débats font rage depuis l’année en Côte d’Ivoire autour du troisième mandat du président ivoirien. Pour l’opposition ivoirienne la nouvelle constitution ne donne aucune possibilité au président ivoirien de briguer un nouveau mandat, un point de vue que ne partage pas le président ivoirien qui estime que la nouvelle Constitution l’autorise à briguer deux nouveaux mandats.

> Lire aussi  Côte d’Ivoire : le parti de Guillaume Soro s’insurge contre Macron

Une candidature pour préserver la stabilité du pays

«Alassane Ouattara redescend donc dans l’arène, contraint par la perte brutale de son dauphin, Amadou Gon Coulibaly. Ces derniers jours, des remous provoqués par des ambitions au sein de son parti menaçaient l’unité de la formation créée par le président Ouattara. Mais selon son entourage, plus que la volonté de préserver la cohésion au sein du RHDP, c’est surtout les risques de voir son pays replonger dans des crises politiques qui auraient décidé le président Ivoirien à requérir un nouveau mandat. Ses principaux opposants promettent de faire descendre l’enfer sur ses partisans, s’ils reviennent au pouvoir.», a fait savoir le journaliste africain Saïd Penda.

Vous pouvez aussi aimer