Doumbia Major recadre le cardinal Jean-Pierre Kutwa

Candidature de Ouattara – La décision de l’actuel président de revenir dans l’arène politique lors de la prochaine présidentielle ivoirienne suscite de vifs débats. Le cardinal Jean-Pierre Kutwa a déclaré dans une récente prise de parole que la candidature du président ivoirien n’était pas nécessaire, une déclaration que considère Doumbia Major comme une prise de position dans un débat purement politique. Le président du congrès panafricain pour le renouveau n’a pas manqué de réagir aux propos tenus par le cardinal.

Doumbia Major n’y est pas allé de main morte avec le cardinal Jean-Pierre Kutwa. Outre les nombreux opposants qui sont montés au créneau pour dénoncer la candidature du président ivoirien, le cardinal a estimé qu’il n’était pas nécessaire pour le président ivoirien de briguer un nouveau mandat en Côte d’Ivoire. Suite au décès de son premier ministre, les regards se sont tournés vers le président ivoirien en vue d’une candidature à la présidentielle d’octobre prochain, une candidature à laquelle il a favorablement répondu le 6 août dernier lors d’une adresse solennelle à la nation. Après une investiture en grande pompe au stade Felix Houphouët Boigny, le président ivoirien a officiellement déposé son dossier de candidature auprès de la commission électorale indépendante.

Après avoir rénoncé à la présidentielle en mars dernier, Ouattara Alassane a rompu sa promesse, suite au décès de son premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Evoquant un cas de force majeur, le président ivoirien a décidé de se lancer dans la course à la prochaine élection présidentielle, une décision que conteste encore une bonne partie de l’opposition ivoirienne. Le cardinal Jean-Pierre Kutwa a lui aussi réagi à cette candidature du président ivoirien en octobre prochain : ««Je ne peux pas ne pas me tourner avec respect vers le Président de la République, Chef de l’Etat dont la candidature à ses prochaines élections, n’est pas nécessaire à mon humble avis…Son devoir régalien de garant de la Constitution et de l’unité nationale appelle son implication courageuse, en vue de ramener le calme dans le pays, de rassembler les Ivoiriens, de prendre le temps d’organiser les élections dans un environnement pacifié par la réconciliation…En vérité, la réconciliation est plus importante que les élections. Voilà pourquoi, il est totalement erroné de penser qu’il suffit d’organiser des élections, d’en déclarer un vainqueur, pour que les cœurs meurtris soient guéris et que la paix s’installe. J’ose encore une fois nous supplier : laissons-nous réconcilier les uns avec les autres ! Tout le reste ira de soi», a déclaré le patron du clergé catholique ivoirien il y’a quelques jours. La réaction de Doumbia Major ne s’est pas fait attendre.

Une neutralité remise en cause

«Quand les hommes de Dieu, supposés être neutres, se mêlent des affaires politiques de manière partisane et partiale, cela ouvre la voie et autorise les hommes politiques à faire de la politique au sein des lieux de culte.  Quand on a un statut social qui nous met dans une position d’influence au sein d’un lieu de culte, il faut rester neutre, il faut rester impartial. On ne se sert pas de ce statut social pour influencer l’opinion et ses adeptes, contre un camp politique. Quand on s’engage sur cette voie glissante, dangereuse et malhonnête, on court le risque de voir en retour, sa légitimité et son influence être remises en cause, par ceux qui sont victimes de vos prises de position partisanes.  Ce qui arrive à l’évêque, Kutwa est la conséquence de son manque de sagesse.  Ses prises de position, sont le résultat de l’influence de sa passion haineuse contre un individu dont il souffre de la présence au pouvoir. C’est l’émotion négative qu’il éprouve contre cette personne, qui met son intelligence et son sens de discernement en veilleuse et qui le pousse à des prises de position irresponsables, dépourvues de sagesse et de la neutralité qui s’imposent au statut social qu’il occupe.», a révélé le président du congrès panafricain pour le renouveau.

Vous pouvez aussi aimer