Les vraies raisons de la visite de Bédié au Ghana

Bédié au Ghana – Le président du PDCI RDA s’est récemment rendu dans ce pays voisin où il s’est entretenu avec l’actuel dirigeant Nana Addo. Mais le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire s’est aussi entretenu avec le roi des Ashantis à qui il voue un énorme respect, en raison des liens qui la communauté baoulé du pays aux ashantis. Cette visite de l’ancien président ivoirien intervient dans un contexte de tension.

La visite d’Henri Konan Bédié au Ghana a sans surprise fait la une de plusieurs journaux ivoiriens ce jeudi. Après une mission conjointe de la communauté internationale, le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire s’est entretenu avec le président Addo Akufor du Ghana. Si officiellement rien n’a filtré de cette rencontre entre les deux personnalités, tout laisse penser que ce déplacement de l’ancien dirigeant ivoirien était lié à la tenue de la présidentielle d’octobre prochain. Considéré comme le chef de file de l’opposition ivoirienne, Henri Konan Bédié avait appelé les ivoiriens à la désobéissance civile, pour faire pression sur le régime actuel. Le président du Pdci rda s’est également entretenu avec le roi des ashantis au Ghana, une rencontre qui a sans surprise suscité beaucoup de commentaires. Zoom sur les véritables raisons de la visite d’Henri Konan Bédié au Ghana, déplacement qui intervient à deux semaines de la tenue du premier tour de la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire, une élection à laquelle le sphinx de Daoukro s’est porté candidat.

Milles et une infos ont circulé ces dernières heures concernant la visite d’Henri Konan Bédié au Ghana. Le président du PDCI RDA n’a pour l’heure, rien livré sur le contenu des échanges qu’il a eus avec le président Akufor Addo et le roi des ashantis. Le journaliste Said Penda a livré de plus amples informations sur ce déplacement de l’ex-dirigeant ivoirien sur le territoire ghanéen : «Il ressort de mes investigations que le voyage de bédié au Ghana est une initiative des plus hautes autorités de ce pays, avec l’aval du président Ouattara. C’est notamment le président Akufor Addo, qui président en exercice de la CEDEAO, qui a souhaité faire intervenir le roi des Ashanti, à qui bédié voue une soumission totale du fait des liens ancestraux qui le lient à ce royaume d’où sont venus les Baoulés pour s’installer en Côte d’Ivoire. Le président Ouattara qui a promis des élections apaisées, à la fois à son peuple ainsi qu’à la communauté internationale, a voulu démontré sa volonté de maintenir le dialogue avec toute la classe politique en adhérant à l’initiative ghanéenne. Alors que l’ex-président bédié a pris la tête des opposants qui souhaitent installer le désordre dans le pays, Alassane Ouattara a souhaité que soit passé à son ancien allié un message ferme et sans ambiguïté. Lorsqu’on est un ancien Chef d’État, estiment les autorités ivoiriennes, on est tenu à un devoir d’exemplarité et on a le sens de la retenue et de la réserve… Arrivé au Ghana à bord d’un avion de la flotte présidentielle ghanéenne, henry konan bédié a été conduit à Koumassi, 2e ville du Ghana, où il a immédiatement été reçu par le roi Ashanti, Otumfuo Nana Osei-Tutu 2, que l’ex-président ivoirien vénère.», rapporte le journaliste africain.

Un message de paix

«A l’issue de cet entretien, le roi a fait la déclaration qui a circulé sur les réseaux sociaux. Cependant, contrairement aux rumeurs, henri konan bédié n’a pas été réprimandé par le souverain. Le roi lui a passé le message d’Abidjan et lui a prodigué des conseils. « Je ne souhaiterais pas voir un de mes fils de ton rang se retrouver en prison. J’ai donné ma parole que tu suivras mes conseils et je ne souhaiterais pas être déçu par un fils qui fait la fierté de notre communauté » a conclu Nana Osei-Tutu II, nous a rapporté une source qui a assisté à l’entretien. « Majesté, moi-aussi, je vous donne ma parole que je ne serais pas le motif de votre déception», a déclaré le journaliste.

Vous pouvez aussi aimer