Retour de Laurent Gbagbo : Mamadou Touré donne la position de Ouattara

Gbagbo en Côte d’Ivoire – Acquitté par la majorité des juges de la première instance, l’ancien dirigeant est dans l’attente du verdict final de son procès, puisque la Procureure de la Cour Pénale Internationale a décidé de faire appel de la décision rendue en janvier 2019 par deux des trois magistrats de la chambre de première instance. Selon le ministre de la promotion de la jeunesse, le président Ouattara n’est aucunement opposé au retour de l’ancien dirigeant dans son pays natal.

Le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire est très attendu par ses partisans. Si l’ancien président ivoirien a officiellement reçu ses deux passeports, son retour ne devrait pas se faire avant le verdict final des juges de la chambre d’appel. Pour rappel, la Procureure de la Cour Pénale Internationale, la gambienne Fatou Bensouda, a décidé de faire appel de la décision d’acquittement prononcée en janvier 2019 par deux trois juges qui composent la chambre de première instance. Selon son avocate, l’ancien dirigeant ivoirien préparerait son retour pour cette fin d’année. Selon le camp présidentiel, on ne voit aucune objection à cette demande, un retour en partie conditionné par les procédures judiciaires engagées contre l’ancien président de la République à la Cour Pénale Internationale.

Le retour de Laurent Gbagbo est ardemment attendu par ses partisans. De passage sur les antennes d’Africa Radio, le ministre de la promotion de la jeunesse, est revenu en long et en large sur la position du président Ouattara sur la question : «A ce stade, je vais préciser que le Président Ouattara a été clair sur la question, pour lever toute ambigüité. Le Président Ouattara n’a jamais été opposé au retour de Laurent Gbagbo. Mais il a bien pris le soin de dire que Laurent Gbagbo se verrait délivrer un passeport et que son retour serait aussi fonction de l’issue des procédures à la Cour pénale internationale (Cpi). Je veux rappeler que Laurent Gbagbo est encore en procédure à la Cpi. Et puisque les juges d’appel doivent se prononcer sur le recours qui a été fait par le Procureur, le Président Ouattara a estimé qu’à partir du moment où les juges statuent et s’il advenait que les juges acquittaient définitivement Laurent Gbagbo, en ce moment, il ne verrait aucun inconvénient au retour de Laurent Gbagbo. Aujourd’hui, Laurent Gbagbo a eu ses passeports. Et je m’étonne d’ailleurs que l’Avocate ait traité la remise de ces deux (2) documents d’épiphénomène. Cela ne peut pas être un épiphénomène, quand on a passé des mois à tempêter sur tous les médias et à réclamer un passeport. Il faut apprécier à sa juste valeur les actes d’apaisement posés par le Président Alassane Ouattara. Et ça m’étonne que ce soit par le mépris et par l’arrogance que l’Avocate répond à cet acte. Je précise d’ailleurs que Laurent Gbagbo n’avait plus de documents ivoiriens. Alors le fait de lui remettre ces passeports permet à Laurent Gbagbo d’avoir des documents ivoiriens.», a fait savoir Mamadou Touré, ministre ivoirien chargé de la promotion de la jeunesse.

Aucun arrangement politique entre Ouattara et Gbagbo

L’ancien dirigeant ivoirien négocierait-il son retour au pays avec l’actuel régime ? Pour le ministre, aucun arrangement politique ne lie Ouattara à Gbagbo, concernant le retour de ce dernier : «Cela est de la responsabilité de ceux qui le disent. Et puis, on ne va pas spéculer sur des rumeurs et des ‘’on dit’’. Ce que je vous dis, c’est que l’acte qui a été posé par le Président Alassane Ouattara, l’a été sans contrepartie. Il est soucieux aujourd’hui par l’apaisement dans son pays. Il est soucieux aujourd’hui de rassembler l’ensemble des Ivoiriens. Il a posé un acte républicain, en délivrant à Laurent Gbagbo ses deux (2) passeports. Et on espère que la délivrance de ces deux (2) documents contribuera à consolider la paix et la stabilité dans notre pays.», souligne Mamadou Touré.

Vous pouvez aussi aimer