Coupé décalé : la grosse colère d’Ariel Sheney

Concert de Fally – Si le concert de l’artiste congolais a été connu un franc succès, force est de reconnaitre que ce spectacle a suscité une vive polémique dans le milieu du showbiz ivoirien, en l’occurrence dans la mouvance coupé décalé. Plusieurs acteurs de cette mouvance musicale sont montés au créneau après l’énorme cachet touché par le chanteur congolais suite au à son concert de décembre dans la capitale économique ivoirienne. Si l’on ignore le montant exact du cachet de Fally, il convient de rappeler que le ticket pour le spectacle à l’Hotel Ivoire coutait la bagatelle de 100 000 francs Cfa.

Les artistes coupé décalé ont-ils été délaissés par les promoteurs de spectacle cette année ? C’est en tout cas le sentiment qui anime le chanteur ivoirien Ariel Sheney, star de la musique coupé décalé. Pour le chanteur ivoirien, les promoteurs auraient du faire appel aux artistes ivoiriens pour les concerts de fin d’année, allusion faite au récent passage de Fally Ipupa dans la capitale économique ivoirienne. Pour son spectacle à l’Hotel Ivoire, le prix d’entrée était fixé à la somme de 100 000 francs Cfa, soit environ 155 euros. Si ce montant peut sembler dérisoire à certains égards, c’est un fait inédit en Côte d’Ivoire pour un artiste étranger. Comme il fallait s’y attendre, le monde de la musique ivoirienne n’est pas resté silencieux après ce concert du chanteur congolais. Parmi les langues qui se délient, celles de l’ancien poulain de DJ Arafat, Ariel Sheney.

«On a passé 8 mois sans travailler, après tout çà, je pensais qu’on allait avoir des concerts ivoiriens. Malheureusement, les promoteurs de spectacles ont préféré prendre des artistes étrangers. L’Ivoirien est quand même méchant. Les promoteurs de spectacles, vous êtes méchants» a critiqué Sheney, «Je ne savais pas qu’il y avait autant d’argents pour faire venir des artistes de l’extérieur. Je n’ai pas envie de dire les cachets de ces artistes étrangers, de peur que je ne frustre certains. Ce sont des cachets exorbitants. Les artistes ivoiriens ont souffert. Pendant le mois de Décembre, on a pensé qu’on allait avoir de petites scènes… Malheureusement, on a été envahi par les concerts d’artistes étrangers. Il a fallu qu’un promoteur Camerounais arrive en Côte d’Ivoire pour organiser un concert ivoirien: coupé décalé-Zouglou (Dj Mix et Soum Bill). Je ne savais pas que vous aimez autant les artistes étrangers à tel point de rabaisser vos artistes ivoiriens.», a déclaré le chanteur ivoirien Ariel Sheney, lors de son passage sur les antennes de Vibe Radio. Cette sortie virulente de l’artiste coupé décalé fait suite au concert de Fally Ipupa, un spectacle où le prix du ticket d’entrée était fixé à 100 000 frs, pour le spectacle à l’Hotel Ivoire. Producteur bien connu dans l’univers de la musique ivoirienne, Diego Siani n’a pas perdu de temps pour apporter la réplique à l’ancien poulain de DJ Arafat.

Les vérités de Siani à Sheney

«Vous vous plaignez du fait que les promoteurs ivoiriens ne vous prennent  pas pour des concerts, mais honnêtement comprenez que ç’est du business et non du social et en plus, dites nous en 2020 combien d’artistes ivoiriens ont cartonné mis à part Zouglou:  #YODE&SIRO et #VDA  HIP HOP: #DIDI B, #ELOWN #SUSPECT95 #MOULA Couper Décaler: Obams Officiel, Kerozen  LE RESTE CEST MOYEN. LA PLUPART SONT DES SINGLES  On ne peut pas parler de concert quand on a 1 ou 2 singles en vogue. Il faut un bon catalogue pour parler de concert sinon parlons de Showcase  Pour terminer, je proposerai plutôt aux artistes ivoiriens de prendre du temps à mieux travailler sur leur musique ( Lyrics, prod, arrangements, master etc.. ) Le niveau est encore très moyen. Une musique doit procurer du plaisir à l’écoute et non le contraire. Pire certaines chansons rendent malade après écoute  Anyway le respect et la considération, ça se mérite», a déclaré de son côté le producteur ivoirien Diego Siani.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer