Franklin Nyamsi recadre sèchement Amon Tanoh

Mea Culpa de Tanoh – Considéré comme l’un des plus proches collaborateurs de Ouattara Alassane, Marcel Amon Tanoh a annoncé sa démission du gouvernement en mars dernier, alors que le parti présidentiel avait désigné au cours du même mois Amadou Gon Coulibaly comme étant le candidat du RHDP aux prochaines élections présidentielles. Après avoir tenu des propos virulents à l’endroit du président ivoirien, l’ancien ministre des affaires étrangères a adressé ses excuses au président ivoirien.

Le mea culpa de Marcel Amon Tanoh fait actuellement la une de l’info en Côte d’Ivoire. Après avoir occupé pendant plusieurs années le ministère des affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh a soudainement annoncé sa démission en mars dernier. Cette démission était visiblement liée à des ambitions présidentielles puisqu’il ne tardera pas à présenter sa candidature à la présidentielle du 31 octobre dans les mois qui suivront son départ du gouvernement. A l’occasion du meeting de l’opposition le 10 octobre dans la commune de Plateau, Marcel Amon Tanoh tiendra des propos virulents à l’endroit du président ivoirien avec qui il a collaboré pendant près de 30 ans. Sans pour autant annoncer son retour au sein du RHDP, Marcel Amon Tanoh a présenté ses excuses au président ivoirien, des excuses que certains interprètent déjà comme un probable retour de ce dernier auprès de Ouattara Alassane. Evidemment, ce retournement de veste suscite une vive polémique et de nombreuses critiques.

Franklin Nyamsi, l’un des soutiens indéfectibles de Guillaume Soro, n’y est pas allé de main morte avec Marcel Amon Tanoh : «marcel amon tanoh a dit qu’il était prêt à mourir pour libérer la côte d’ivoire  de la dictature d’alassane ouattara  je lui demande est-ce que la dictature d’alassane ouattara a pris fin ? ouattara n’a t’il pas encore tué plus d’ivoiriens tout au long du mois d’octobre 2020 ?  les prisons politiques ivoiriennes ne sont-elles pas remplies ?  l’exil politique de nombreux ivoiriens n’a t’il pas eu lieu ? tu as dit au stade félix houphouët-boigny que alassane ouattara n’était pas un ivoirien , car s’il était , il traiterait les ivoiriens avec plus d’humanité . le 10 octobre 2020, alassane ouattara n’avait pas encore décapité le jeune koffi toussaint à daoukro à ce que je sache  amon tanoh tu as décidé de t’agenouillé devant l’ennemi des ivoiriens . aujourd’hui tu nous confirmes que tu as décidé de vendre le peuple ivoirien à dramane ouattara pour avoir une place près de lui . tu es un individu essoufflé et aujourd’hui les ivoiriens n’attendent plus rien de toi . tu veux juste aller manger . ta sortie  est un outrage au saint esprit tais-toi et va manger, ne nous ne dérange pas», a déclaré le chroniqueur camerounais. Député ivoirien, et ancien proche de Guillaume Soro, le député Alpha Touré a invité Marcel Amon Tanoh a présenté publiquement ses excuses au chef de l’Etat.

Mea culpa à Ouattara

«je reconnais n’avoir pas été totalement fidèle à mon engagement de montrer aux ivoiriens qu’il est possible de faire de la politique différemment, en sachant, malgré nos désaccords, garder le bon ton, sans proférer d’invectives et sans porter de jugements de valeur.  Je pense notamment aux propos que j’ai tenus le 10 octobre 2020, au stade Felix Houphouët-Boigny, envers le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA.  Voter pour un Président, c’est lui confier notre pays à gérer. Dire qu’il nous le rende, n’est qu’une manière d’exprimer une divergence sur certains aspects de la gestion des affaires publiques, mais en aucun cas de suggérer qu’il n’est pas ivoirien, comme il me revient que beaucoup de mes compatriotes l’auraient compris.  Néanmoins, le fond ne justifiait pas la forme, or la forme l’emporte sur le fond.   J’ai conscience d’avoir profondément heurté le Chef de l’Etat, à qui je tiens à présenter publiquement mes sincères excuses, et à exprimer mes regrets aux ivoiriens.», a déclaré l’ancien ministre ivoirien des affaires étrangères.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer