Yasmina Ouégnin : «le député, ce n’est pas lui qui érige des maternités»

Publicités

Législatives du 6 mars – Candidate dans la circonscription de Cocody, la députée ivoirienne a récemment échangé avec les représentantes des femmes du Pdci de sa commune. L’occasion pour l’élue ivoirienne de mieux expliquer le rôle et les différentes fonctions d’un parlementaire.

Yasmina Ouégnin bénéficie une nouvelle fois de la confiance de sa formation politique d’origine. Si au parlement elle s’était plutôt engagée aux côtés d’un autre groupe parlementaire ces dernières années, la députée de la commune de Cocody est toujours restée aux valeurs de son parti d’origine. Elle a d’ailleurs reçu la caution officielle du PDCI RDA pour sa candidature en qualité de député de la circonscription de Cocody. Yasmina Ouégnin a récemment échangé avec les femmes PDCI de sa commune en prélude à l’ouverture de la campagne pour les prochaines élections législatives en Côte d’Ivoire. Au menu des échanges, des discussions sur le rôle d’un député au sein d’une société, un rôle qui prête encore à confusion dans certains esprits. Pour l’élue ivoirienne, le rôle d’un député n’est pas de construire des routes, mais plutôt voter des lois et contrôler entre autres l’action gouvernementale. Rappelons que pour ces élections législatives, la candidate PDCI a été également investie par le mouvement EDS, un groupement politique dont le référent reste l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

Avant le démarrage de  la campagne pour les législatives, la députée ivoirienne Yasmina Ouégnin s’est exprimé sur le rôle des députés. Contrairement à ce que certains pourraient croire, un élu du parlement n’a pas pour rôle de construire des écoles ou des routes. D’ailleurs aucune subvention n’est mise à la disposition de l’élu pour réaliser de tels projets dans sa localité : «Je suis ravie de ce que le Pdci, de la base à la Direction, et de la Direction à la base, ait porté son choix sur moi pour être le porte-étendard du Pdci-Rda à Cocody. Pour défendre le parti de Félix Houphouët-Boigny à Cocody. Un parti de combattants et de combattantes. Un parti qui s’élève toujours contre l’injustice, un parti qui prône des valeurs de paix, de dialogue, de fraternité vraie et surtout un parti dont l’objectif premier est de se mettre au service des Ivoiriens… Nous avons un grand combat qui s’annonce ! A partir du 26 février, nous n’aurons plus de question à nous poser… En tant que députée, notre rôle à nous tous, est d’exercer un contre-pouvoir par rapport à l’exécutif, c’est-à-dire au président de la République et au gouvernement. Son travail n’est pas d’être un agent de développement. Le député, ce n’est pas lui qui érige les maternités, ce n’est pas lui qui construit les écoles ou bitume les voies. S’il a les moyens ou un réseau local ou international qui peuvent lui permettre de poser des actions dans les communautés, pourquoi pas ? C’est tant mieux ! C’est pour le grand bonheur de la collectivité. Mais, ce pourquoi il est élu, c’est de voter les lois. Le député peut également contrôler le gouvernement. La tâche du député n’est pas aisée. Il faut échanger avec les populations pour comprendre leurs problèmes pour pouvoir aller défendre à l’Assemblée nationale. Un député est un peu comme un avocat. Le travail parlementaire, il faut l’avouer, n’est pas très évident. Ce qui complique la tâche du député, c’est la volonté clairement affichée de nous emmener à la pensée unique et du parti unique», a déclaré l’élue ivoirienne, candidate à sa propre succession.

Soutenue par EDS

«Après moultes péripéties liées à la constitution des dossiers individuels et de listes dans le temps imparti, hier, vendredi 22 Janvier, un peu après 17h, nous avons pu déposer notre candidature à la CEI. C’est donc avec grand plaisir que je vous informe officiellement que je suis de nouveau en lice pour les législatives au niveau de la circonscription 041 Cocody Commune.  Mon colistier Lansiné Soumahoro KETY, nos suppléantes Chantal BROU et Mireille NIANGO et moi-même formons la liste PDCI-EDS  » Union pour Réconcilier les Ivoiriens « .», a déclaré l’élue ivoirienne.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités