Attaque de N’dotré : Zasso Patrick pointe du doigt l’opposition ivoirienne

Attaque de la base d’Anyama – encore une fois la promptitude de l’armée ivoirienne a permis de déjouer une nième attaque perpétrée cette fois contre une base militaire située dans le quartier de N’Dotré à Abidjan. Selon les premières informations transmises par le Procureur militaire, cette attaque ne serait pas le fait de certains éléments des forces de l’ordre, mais plutôt des mercenaires venus du Libéria.

L’attaque de n’dotré n’a fait aucun mort dans les rangs des forces armées ivoiriennes. Mais aujourd’hui, des milliers d’ivoiriens s’interrogent sur l’origine et les véritables auteurs de cette attaque survenue il y’a quelques jours. Selon les premières informations transmises par le Procureur militaire, cette attaque aurait été menée par des mercenaires libériens. Pour Zasso Patrick, ces mercenaires seraient au solde de certains opposants ivoiriens. Rappelons que dans le cadre de cette attaque, plusieurs personnes ont été interpellées dans l’ouest du pays, dans la localité de Daloa plus précisément. Bien avant cette attaque, le pays avait essuyé des attaques dans la localité de Kafolo, durement frappé en juin 2020 pendant un assaut meurtrier.

L’attaque de Kafolo a-t-elle un rapport avec la récente attaque de la base de Ndotré à Abidjan ? Il faudrait attendre les conclusions de l’enquête avant d’être situé sur un éventuel lien entre ces deux attaques. Pour Zasso Patrick, certains opposants seraient les instigateurs de l’attaque perpétrée il y’a quelques jours contre une base de l’armée ivoirienne dans le quartier de Ndotré : «Il faut être incrédule pour croire qu’une insurrection ou un coup d’état est encore possible sous le régime du président Alassane , le seul dirigeant bâtisseur. En moins de 10 ans , il a réussi à relever le défis et à effacer les traces de la guerre créée par Gbagbo et SORO , le traiter de dictateur, c’est être malhonnête et ignorant. Chez moi , les assaillants et les terroristes sont devenus les alliés de nos opposants , chaque jour , ils se torturent à les recruter , car pour eux , c’est leur seule chance et leur seul espoir pour accéder au pouvoir d’état . C’est aussi leur moyen de chantage pour arriver à partager le pouvoir avec le RHDP avant 2025. Rester dans l’opposition pour plus de 4 ans , ne sera pas facile pour eux , donc ils sont allés chercher leurs soldats libériens pour venir tester nos forces de défenses et sécurité. Pour eux il faut vite faire sinon ça sera l’apocalypse dans leur camp. Dites à ces opposants marmailleurs qui continuent de placer leur foi aux terroristes et djihadistes , d’ouvrir les yeux , car ces gens les temps ont changé et les mentalités aussi . Aujourd’hui notre pays a besoin de paix et de stabilité surtout d’une opposition civilisée et honnête, la seule condition pour que les ressources profitent bien au peuple et non à ce genre de politiciens paresseux et irresponsables. Nous prions pour que le budget octroyé à l’opposition soit réduit dans les jours à venir , et pour ça nous comptons sur nos députés. Le pouvoir Rhdp doit cesser  d’investir des milliards , l’argent du contribuable dans des individus qui passent leur temps à financer des assaillants pour déstabiliser le pays . Il faut plutôt prendre cet argent pour augmenter le budget octroyé à l’intégration de la jeunes et aussi de l’éducation.», a déclaré le proche de l’ex-premier ministre Hamed Bakayoko.

Trois assaillants tués

«Nous avons les premiers éléments de l’enquête qui a commencé le 21 avril 2021…Nous avons eu sur le champ de bataille trois morts, le quatrième assaillants a été blessé et nous avons eu le temps même au niveau des enquêtes de l’interroger pendant 10 à 15 minutes avant qu’ il ne succombe de ses blessures…nous sommes dits que ce sont des gens qui ont leur base au Libéria», a déclaré le Procureur militaire après les premiers éléments de l’enquête qui est toujours en cours.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer