Retour de Blé Goudé : le président du Cojep recadre Chris Yapi

Publicités

Affaire passeport diplomatique – A l’instar de l’ancien dirigeant ivoirien, le président du COJEP Charles Blé Goudé prépare activement son retour en Côte d’Ivoire. Il y’a quelques jours, l’activiste des réseaux sociaux Chris Yapi, connu pour ses révélations pour le moins troublantes, confiait que l’ancien leader de la galaxie patriotique entamait secrètement des démarches en vue de l’obtention d’un passeport diplomatique auprès des autorités ivoiriennes.

Le retour de Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire ne serait visiblement qu’une question de temps, suite à l’acquittement définitif de l’ancien pensionnaire de la Haye. Fin mars, les juges de la Cour d’Appel de la CPI rendaient un verdict favorable à l’endroit du président du Cojep et son mentor, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. Si ce dernier a déjà obtenu ses passeports auprès des autorités ivoiriennes, ce n’est pas encore le cas pour Charles Blé Goudé. C’est dans cette période d’attente que l’activiste Chris Yapi a décidé de faire de grosses révélations sur la demande de passeport du président du Cojep. Selon l’activiste ivoirien, une demande de passeport diplomatique aurait été introduite par Charles Blé Goudé auprès des autorités ivoiriennes. Mais cette information a été très vite été balayée d’un revers de la main par le président du COJEP, qui affirme pour sa part avoir soumis une demande de passeport ordinaire auprès des autorités de son pays.

Le retour de Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire alimente les débats depuis des mois, des débats qui remontent précisément à son acquittement à la CPI par les juges de la première instance. Concernant sa demande de passeport auprès des autorités ivoiriennes, le président du Cojep a récemment haussé le ton contre l’activiste politique Chris Yapi qu’il accuse de révélations mensongères à son égard : «Depuis quelques jours, sous l’avatar Chris Yapi, une information mensongère relative à un prétendu refus de passeport diplomatique qu’aurait sollicité Charles Blé Goudé, le Président de notre parti, circule sur les réseaux sociaux. La direction du Cojep tient à apporter un démenti cinglant à cette autre vaine campagne de désinformation au sujet du leader Charles Blé Goudé.  Le Cojep tient à informer l’opinion nationale et internationale que le président Charles Blé Goudé n’a jamais formulé une quelconque demande de passeport diplomatique. Dès lors, une question mérite d’être posée: comment serait-il possible de refuser à une personne ce qu’elle n’a pas demandé? La vérité est que le Président Charles Blé Goudé a plutôt formulé une demande de passeport ordinaire via l’ambassade de la Côte d’Ivoire à La Haye.  Les autorités de la Cour Pénale Internationale en sont pleinement informées depuis le 6 avril 2021. Les autorités ivoiriennes aussi ont été saisies depuis les dernières délégations dépêchées auprès d’elles. Car le président Charles Blé Goudé souhaite que l’obtention de son passeport et son retour en Côte d’ivoire s’inscrivent dans le processus de réconciliation en cours. Pour finir et pour ne point laisser prospérer le mensonge, le Cojep ne saurait rester sans réaction face à aucune campagne de désinformation au sujet de son Leader. Il opposera toujours l’information vraie à la désinformation, afin que nul n’en ignore et qu’aucun doute ne germe durablement dans aucun esprit.», a rapporté le patron du Cojep dans un communiqué.

Aucune négociation en cours

«C’est le lieu de rappeler que je reste conscient que mon retour en Côte d’Ivoire se fera avec l’accord des autorités ivoiriennes. Cependant, je continue de mettre un point d’honneur à ce que toutes les initiatives relatives à mon retour s’inscrivent dans une démarche concertée et obéissent à une synergie d’actions ; et surtout avec mon accord. Pour être plus précis et plus explicite, contrairement à ce qu’ont prétendu certains articles de presse, et des images qui circulent sur les réseaux sociaux, je n’ai dépêché aucune personnalité de mon parti ou de mon cabinet à Abidjan, à l’effet de conduire une mission ni auprès des autorités ivoiriennes…», déclarait Charles Blé Goudé.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités