Côte d’Ivoire : grosse polémique autour de la santé de Laurent Gbagbo

Retour de Gbagbo – Selon une nouvelle information transmise par le secrétaire général de la dissidence du FPI, Assoa Adou, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo devrait regagner la Côte d’Ivoire le 17 juin prochain. Cette date alimente encore la polémique surtout après quelques spéculations sur la santé de l’ancien dirigeant ivoirien.

Contrairement à Charles Blé Goudé, Laurent Gbagbo n’a pas multiplié ses médiatiques en dépit de son acquittement par les juges de la première instance, décision qui sera confirmée plus tard par la chambre d’appel de la Cour Pénale Internationale. Durant son séjour loin des terres ivoiriennes, une seule apparition médiatique de l’ancien dirigeant ivoirien, apparition qui remonte à l’année dernière, dans une interview exclusive accordée au média TV5 Monde. Alors que ses partisans s’activent pour son retour, l’ancien dirigeant ivoirien pourrait de nouveau différer son retour au pays, en raison d’une polémique sur son état de santé. Officiellement, aucun communiqué de son proche entourage sur les spéculations sur l’état de santé de Gbagbo. Interrogé par ses followers le journaliste africain Said Penda est resté dubitatif sur la santé de l’ancien dirigeant ivoirien dont le retour est fixé au 17 juin par ses partisans.

Le retour de Laurent Gbagbo s’invite de nouveau au cœur de l’actualité ivoirienne. Selon une information transmise par Assoa Adou, l’un de ses proches collaborateurs, l’ancien dirigeant ivoirien devrait refouler le sol ivoirien le 17 juin prochain. Mais les spéculations sur son état de santé pourraient bien encore reporter ce retour tant rever par ses partisans. Selon le journaliste Said Penda, les spéculations sur l’état de santé de l’ancien dirigeant sont connues de ses proches collaborateurs : «Que sait-on sur la santé de gbagbo?  J’ai reçu plusieurs centaines de messages me demandant de vérifier les informations sur la maladie supposée de gbagbo.  Ce que je peux dire affirmer de façon certaine, c’est que l’un de mes confrères et ami de la presse internationale qui avait un rendez-vous avec le criminel de guerre ivoirien, pour une interview il y a deux semaines, a été contacté pour reporter cet entretien sine die. Aucune explication ne lui a été fournie à ce report. « Il ne sent pas bien »,  lui a simplement indiqué sans plus de détails sa source, proche de nady bamab, la 2nd épouse gbagbo, . « L’état de santé de gbagbo semble s’être détérioré » a affirmé m’a confié le confrère.   La deuxième certitude, c’est qu’il est notoirement connu de tous ses proches que l’ancien président ivoirien souffre d’une maladie chronique du système nerveux dont je choisis de taire le nom. Dernière information, j’ai fait analyser -par un médecin- l’image de l’interview que gbagbo a accordée à notre consœur Denise Epote de TV5 l’année dernière et le praticien est formel: « locution lourde; articulation des mots approximative; mouvements des bras très lent; le temps de réflexion trop long pour répondre à des questions simples; ce sont là des symptômes qui témoignent de ce que gbagbo souffre d’une maladie dégénérative qui a altéré son cerveau ».», a déclaré l’ancien journaliste de BBC qui poursuit en rappelant que la date du 17 juin pourrait encore être reportée sine die : «A l’analyse, la date de son arrivée (17 Juin) annoncée par ses proches ce lundi pourrait n’être qu’un énième coup de bluff, un mensonge de plus de ses proches à Abidjan, pour maintenir l’espoir d’un retour imminent qu’ils entretiennent depuis plus de 10 ans».

Le Cojep mobilisé

«Le 31 Mai 2021, à l’occasion de la célébration du 76ème anniversaire du président Laurent Gbagbo, le 17 juin 2021 a été annoncé comme la date de son retour en Côte d’ivoire.  Le COJEP voudrait se joindre aux nombreux  ivoiriens et démocrates de tout bord, épris de paix et de liberté,  pour exprimer son immense joie. En effet, depuis son acquittement par la Cour Pénale internationale, nous sommes nombreux qui attendions cette nouvelle.», a déclaré Charles Blé Goudé.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer