Retour de Laurent Gbagbo – Adjoumani déplore des actes de provocations

Publicités

Gbagbo en Côte d’Ivoire – selon ses partisans, c’est officiellement le jeudi 17 juin que l’ancien président ivoirien foulera le sol ivoirien, après dix années d’absence. Si le pouvoir en place est déjà à pied d’œuvre pour faciliter le retour de l’ancien pensionnaire de la Haye, certains cadres du RHDP déplorent cependant quelques actes de provocations qui seraient orchestrés par des membres de l’ex-majorité présidentielle.

Le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire n’est plus qu’une question de jours selon Assoa Adou, le secrétaire général de l’aile radicale du front populaire ivoirien. A l’occasion de la cérémonie d’anniversaire de l’ex-président, la date de son retour a été rendue publique par son secrétaire général, Assoa Adou, une déclaration qui visiblement a pris au dépourvu le gouvernement, qui par la voix de son porte-parole, a dénoncé une date non consensuelle. A la faveur de ce retour tant attendu, les partisans de l’ancienne majorité présidentielle multiplie les appels à la mobilisation, des appels à la mobilisation qui tournent souvent à la provocation, du moins selon certains cadres du régime RHDP c’est en tout cas ce que déplore le ministre d’Etat Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l’agriculture. Selon le porte-parole du RHDP, l’ancienne majorité présidentielle devrait cesser les actes de provocations, en se rappelant surtout des 3000 morts que la crise ivoirienne de 2011 a occasionné.

A une dizaine de jours du retour de Gbagbo, selon la date communiquée par ses partisans, les appels se multiplient de part et d’autre au sein de la classe politique ivoirienne. Pour l’ancienne majorité présidentielle, l’heure de la mobilisation a sonné, puisqu’il faudrait offrir un accueil plus que chaleureux à l’ancien président ivoirien. Mais ces appels à la mobilisation tourneraient souvent à la provocation selon le ministre Adjoumani : «Ainsi, alors que l’on était fondé à attendre des partisans de M. Laurent Gbagbo des manifestations de gratitude et de reconnaissance, l’on note plutôt avec regret des actes de défiance, de provocation et de bravade contre le Président de la République et son Gouvernement. En effet, au mépris de la douleur encore vive des victimes de la crise post-électorale qui continuent de réclamer à cor et à cri réparation et justice et malgré l’interpellation publique des gardiens de notre tradition réunis au sein de la Chambre des Rois et Chefs Traditionnels, le FPI-GOR veut organiser vaille que vaille un accueil triomphal à M. Gbagbo. Et pour cette raison et cette raison seulement, certains partisans de l’ex-président Laurent Gbagbo fraîchement rentrés d’exil par la seule et unique volonté de paix du Chef de l’Etat sont prêts à engager une nouvelle épreuve de force et entraîner le pays dans une nouvelle ère de tensions et de violences. La polémique fait rage, les partisans de Gbagbo font la sourde oreille, le FPI-GOR pousse ses militants à braver l’autorité de l’Etat clamant qu’il est inadmissible que M. Laurent Gbagbo rentre en catimini, parce que par le passé M. Laurent Gbagbo alors Président de la République aurait autorisé un accueil populaire à M. Alassane Ouattara et que de ce fait il serait normal que ce dernier lui renvoie l’ascenseur.», a déclaré le porte-parole du RHDP.

Un retour facilité par Ouattara

«Pour tout dire, Si M. Gbagbo rentre en Côte d’Ivoire, c’est bien parce que le Président Alassane Ouattara l’a voulu. C’est bien parce que le Président Alassane Ouattara veut la réconciliation avec tous les fils et toutes les filles de Côte d’Ivoire sans distinction de partis politiques, de religion ou d’ethnie. C’est aussi pourquoi, il ne cesse d’ouvrir les portes des prisons et les frontières pour que tous ceux qui ont eu maille à partir avec la justice recouvrent la liberté. Faut-il le rappeler, M. Gbagbo a été acquitté sur la base de cinq (5) chefs d’accusation sur lesquels la CPI a statué.», a déclaré le porte-parole du RHDP, qui a aussi invité les militants de son parti à ne pas céder à la provocation.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités