Le président le plus pauvre du monde : s’agit-il d’un africain ?

Président le plus pauvre

Il existe sur terre un chef d’Etat qui s’est distingué de ses pairs d’une manière bien particulière, sa pauvreté. Avec tous les honneurs que lui confèrent son titre, un des dirigeants de notre planète a volontairement choisi de vivre à l’écart de l’opulence et du luxe. Qui est-il ? S’agit-il d’un chef d’état africain ?

[Mis à jour le 1er avril 2020] Si l’Afrique est présentée comme le continent le plus pauvre au monde, le président le dirigeant le plus pauvre de la planète ne vient certainement pas du continent africain. Plusieurs médias en ligne sur le continent ont écrit sur la fortune des présidents africains. Le moins que l’on puisse dire, c’est que certains dirigeants du continent africains sont visiblement plus riches que leurs homologues européens. A en croire plusieurs médias africains, l’ex-dirigeant angolais Dos Santos serait le président le plus riche du continent, bien qu’il ne soit plus en fonction. Le dirigeant marocain, le Roi Mohamed VI, serait, à en croire les médias de son pays, aux commandes d’une immense fortune estimée autour de 5,7 milliards de dollars. S’il n’est pas en Afrique, ou se trouve donc le président le plus pauvre de la planète ? Notre rédaction a enquêté sur ce sujet, passant au peigne fin la vie de plusieurs dirigeants qui se sont succédé au monde. La réponse risque de surprendre certains, mais le dirigeant le plus pauvre de la planète vient du continent américain, plusieurs exactement d’un pays d’Amérique Latine. Le président le plus pauvre du monde fait partie des rares personnalités politiques qui ont donné les plus belles leçons d’humilité à notre planète. En dépit de tous les privilèges liés à sa fonction de premier magistrat de son pays, cet homme politique a décidé lui-même de mener une vie modeste. Certains ont salué son choix en voyant en lui un homme qui met les êtres humains au même pied d’égalité, quand d’autres l’ont tourné en ridicule. Dans tous les cas, l’état de pauvreté dans lequel vit ce dirigeant a fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Car, à la différence des autres chefs d’Etats qui pleinement profité des avantages liés à leur fonction, lui a plutôt marqué les esprits en dirigeant son pays, non pas depuis le palais présidentiel, mais depuis son humble demeure située dans son village natal. Mais d’où nous vient ce mystérieux chef d’état connu à travers toute la planète comme étant le plus pauvre parmi ses pairs ? Nous vient-il d’un pays africain ou d’ailleurs ?

Parcours du président le plus de la planète

Naturellement, l’homme dont il est question est issu d’un milieu défavorisé, de plus l’un des quartiers les plus pauvres de son pays. Dès son plus jeune, il revêt le costume de justicier pour combattre, dans la mesure de ses moyens, son combat contre l’injustice sociale. Pour contrer l’influence de la dictature militaire qui régnait dans son pays dans les années 60, il crée avec l’aide d’un ami un mouvement de lutte pour la préservation des intérêts du peuple. Mais très vite, il sera très vite mis aux arrêts par la junte militaire et passera près d’une dizaine d’année derrière les barreaux. Il sortira de prison en 1985 avec de graves séquelles mentales, et certains iront même à dire qu’il est à moitié fou. Epris d’un sens élevé de la justice, il reprendra son combat mais cette fois sur le terrain politique. Il occupera plusieurs postes dont celui de député en 1994 et assurera aussi les fonctions de sénateur de 1999 à 2009. En 2010, il sera élu président à la tête de son pays pour un mandat de 5 ans. C’est durant l’exercice de son mandat présidentiel que notre chef d’Etat marquera les esprits.

Une leçon de modestie au monde

Dès son accession au sommet de l’Etat en 2010, il commence par se distinguer de ses pairs en refusant les tous les privilèges auxquels ses fonctions lui donnent droit. A titre d’exemple, il refuse le véhicule présidentiel et continue de circuler dans sa vieille Coccinelle 87. Durant son mandat, il n’occupera guère le palais présidentiel mais dirigera plutôt son pays depuis sa petite cabane. Autre exemple qui a marqué le monde, il cèdera 90% de son salaire aux pauvres de son pays pour ne vivre qu’avec les 10% restants évalué à 900 euros, soit l’équivalent de 590.000 francs Cfa. Dans un entretien accordé au média El Pais, le président le plus pauvre est revenu sur son style de vie qui a suscité tant de controverse durant son mandat. L’homme avait quasiment abandonné tout le confort que sa fonction de président de la République lui conférait, pour mener une vie des plus austère, loin du confort et du luxe des temps modernes : «Mon style de vie n’a rien de révolutionnaire, je ne suis pas pauvre, je vis de manière austère…Nous sommes un petit pays avec une majorité d’habitants qui a choisi de vivre sur la côte et qui attend qu’il fasse un peu de vent pour ne pas aller travailler. La fatigue, ce n’est pas notre problème…Je veux avoir du temps pour les choses qui me motivent. […] C’est ça la vraie liberté : la frugalité, consommer peu, avoir une petite maison qui me laisse du temps pour profiter de ce que j’aime vraiment. Sinon, il faudrait que j’ai une domestique, et je devrais supporter une présence étrangère chez moi. Et si j’avais beaucoup de choses, il faudrait que j’en prenne soin pour qu’on ne me les volent pas. La vieille ou moi, on passe le balai, et voilà, il nous reste beaucoup de temps, c’est ça qui nous enthousiasme», expliquait-il y’a quelques années de cela. Le président le plus pauvre de la planète est aussi une personnalité qui a influencé nombre de ses contemporains, comme il lui-même indiqué dans un entretien accordé à AFP il y’a de cela quelques années : «je n’ai rien découvert, c’est une évidence qui crève les yeux. Mais il y a une impuissance des grands pays, qui vivent en pensant à leurs intérêts nationaux, à qui va gagner les prochaines élections…Je crois que nous avons toujours été sensibles à la façon de voir du monde nouveau…Vous avez vu que les candidats à la présidentielle ne portent pas de cravate ? Souvenez-vous que le premier parlementaire à ne pas porter de cravate, c’était moi…il faut être primitif, dans le sens intelligent du terme, l’homme est un animal très résistant», confiait-il à l’Agence France Presse il y’a quelques années. Présenté par la presse comme le président le plus pauvre, l’ancien dirigeant uruguayén mettait toujours un point d’honneur à préciser qu’il n’était pas pauvre, mais qu’il avait choisi de vivre une vie austère loin du matériel.

> Lire aussi  Candidature de Ouattara : violentes manifestations à Daoukro

Un chef d’Etat controversé à l’échelle mondial

Durant son mandat, le président le plus pauvre du monde a posé certaines actions qui l’ont plus ou moins donné une image de lui peu reluisante à l’échelle internationale. Par exemple, il a été le premier chef d’Etat à avoir légalisé la commercialisation et la consommation du cannabis. Sous son règne, il légalisera aussi le mariage homosexuel et l’avortement. Le plus pauvre des président que la planète ait connue nous vient du continent américain, et n’est donc pas de nationalité africaine. Il n’est plus en fonction depuis 2015 car la constitution de son pays n’autorise qu’une seule candidature pour la présidence. José Mujica, président d’Uruguay de 2010 à 2015, est le chef d’état le plus pauvre que notre planète ait connu. Dans un entretien accordé à l’AFP, l’économiste Javier de Haedo émettait de vives critiques à l’endroit de la gouvernance du président le plus pauvre durant son mandat : «ses résultats ont été mauvais. Son gouvernement a fini avec un déficit de 3,5 % du PIB qui a placé la dette publique sur une voie intenable…Mais son style de gouvernement a été encore plus mauvais que ses résultats, (…) sans aucun contrôle sur les investissements publics. L’éducation a empirée (…) et nous n’avons pas progressé dans notre intégration dans le monde», martèle l’économiste libéral.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.