in

Côte d’Ivoire: après les législatives, l’Union Africaine fait des recommandations

La Mission d’observation électorale de l’Union Africaine (MOEUA) conduite par Mme Catherine Samba Panza, ex-présidente de la Transition de la République de centrafricaine, a fait plusieurs recommandations, mardi, après un scrutin législatif  » maitrisé » et  » décisif » dans le processus de  »consolidation » de la démocratie en Côte d’Ivoire.

Cependant, la Mission a noté avec  » regret un manque d’affluence et l’absence de files d’attente devant les bureaux et lieux de vote pendant le déroulement du scrutin », a dit Mme Panza dans une conférence de presse, relevant  » une moyenne de 55 votants par bureau de vote  » visité.

Vous avez peut être manqué :
Voici les résultats définitifs selon la CEI
Plus de 110 sièges pour le RHDP après les 1ères proclamations
Le RHDP remporte 11 sièges de député dans la région de Gbêkê

Toutefois,  » l’organisation des élections législatives du 18 décembre 2016, après celles de 2011, constitue une étape décisive dans le processus de consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit en Côte d’Ivoire », a-t-elle apprécié.

La Mission a félicité  » la CEI qui a su maîtriser et organiser avec professionnalisme » ce scrutin et le peuple ivoirien  » pour avoir participé dans la paix et la sérénité à ces élections législatives ».

Selon l’ex-Présidente de la Transition centrafricaine, l’organisation de ces élections  »apaisées » est la  » victoire du peuple ivoirien, de sa classe politique et de toutes les parties prenantes  » au processus électoral.

Cependant, la Mission recommande, entre autres, au gouvernement de  » prendre les mesures nécessaires pour la mise en œuvre du principe de la parité consacré par la Constitution pour mettre en œuvre des dispositions constitutionnelles, prendre des initiatives pour dynamiser le dialogue entre les différentes parties prenantes au processus électoral  », a dit Catherine Samba Panza.

 »Soutenir les efforts des organisations de la société civile et des formations politiques visant à inciter les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales en vue d’accroître la participation aux scrutins et prendre toutes les mesures nécessaires pour limiter le recours aux ressources de l’Etat pour des besoins partisans en vue de renforcer l’égalité des chances  », a, également, recommandé Mme Panza au gouvernement.

A la société civile, la Mission de l’UA a recommandé de  » poursuivre les efforts déjà entrepris pour promouvoir la participation citoyenne au processus électoral, faire le plaidoyer pour la mise en œuvre effective du principe de parité à l’Assemblée nationale tel consacré par la Constitution ».

40 observateurs composés d’ambassadeurs accrédités auprès de l’UA à Addis-Abeba, de parlementaires panafricaine… originaires de 20 pays constituent cette mission pour les législatives du 18 décembre dernier.

Source: HS/ls/APA

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Jammeh laché par ses ambassadeurs

Législatives: le RHDP donne une majorité confortable à Ouattara avec 167 sièges