in

RD Congo : Le cardinal Monsengwo met en garde contre l’usage des armes

L’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, a mis en garde dans son message pastoral de Noel, tous ceux qui usent des armes pour tuer en les prévenant, comme le Christ, que « qui tue par l’épée périra par l’épée ».

« Il est plus facile de tuer que de ne pas tuer et plus facile de céder à la violence que de résister à la force », a dit l’archevêque de Kinshasa dont le message a été lu dans toutes les églises catholiques de la capitale.

Cependant, « il est plus beau d’être artisan de la paix qu’artisan de la violence » a dit le prélat ajoutant qu’« il n’y a pas de grandeur à manier les armes pour tuer les gens ».

Pour le cardinal Monsengwo, « il est révolu le temps où l’on cherchait à conserver le pouvoir par les armes, en tuant son peuple, ces jeunes gens qui ne réclament que leurs droits de vivre un peu plus dignement ».

La paix de Noel exclut les assassinats, les tueries, la violence, a-t-il encore martelé, faisant sienne l’exhortation du Pape François lorsqu’il appelait, le mercredi 21 décembre, « les Congolais à être des artisans de réconciliation et de paix et que tous ceux qui ont des responsabilités politiques écoutent la voix de leur propre conscience, sachant voir les souffrances cruelles de leurs compatriotes et aient à cœur le bien commun ».

Cette exhortation du cardinal Monsengwo fait suite aux violences récurrentes qui endeuillent la RD Congo en marge des manifestations organisées par l’opposition pour réclamer le départ du président Joseph Kabila à la fin de son deuxième et dernier mandat le 19 décembre 2016.

Ces manifestations avaient fait plus de 100 morts les 19 et 20 septembre 2016 et plus de 20 victimes les 19 et 20 décembre derniers.

Source: MYW/od/APA

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Le Marocain Mehedi Berrada trouve une solution pour soulager les industriels

La CEI annonce la reprise des législatives à Guiglo sous-préfecture, jeudi