Top 10 des hommes les plus riches du Cameroun

Hommes Riches Cameroun

Zoom sur le classement des plus grosses fortunes du Cameroun pour avoir un aperçu du patrimoine financier des richissimes personnalités de ce pays.

[Mise à jour le 01 octobre 2020] Même si aucun camerounais n’est présent dans le top 10 des africains les plus riches selon Forbes, on ne saurait en dire autant pour le classement des plus grosses fortunes d’Afrique francophone en 2016. Avec un PIB estimé à 29,198 milliards de dollars en 2015 selon les statistiques de la Banque Mondiale, le Cameroun est l’un des Etats d’Afrique francophone affichant une croissance économique des plus remarquables. Le climat économique étant largement favorable aux affaires, ce pays a vu émerger ces dernières années un nombre impressionnant de milliardaires. Notre rédaction a donc décidé d’enquêter sur les plus grosses fortunes camerounaises pour le plus grand bonheur de ses lecteurs et lectrices. Aujourd’hui, nous vous dévoilons en exclusivité le top 10 des hommes les plus riches du Cameroun, un podium sur lequel une femme a réussi à se hisser cette année.

10ème Joseph Kadji Defosso

Joseph Kadji Defosso est un richissime homme d’affaires du Cameroun qui a fait fortune dans la brasserie. Il a fondé en 1972 l’UCB (Union camerounaise des brasseries), une société qui compte aujourd’hui plus d’un millier de salariés. Mais le Groupe Kadji est également présent dans plusieurs secteurs d’activité dont l’hôtellerie, le transit ou encore les assurances. La fortune de Joseph Kadji est actuellement évaluée à un peu plus de 205 millions de dollars. Malheureusement, l’industriel camerounais, cité parmi les plus grosses fortunes du pays de Paul Biya, s’est éteint à l’âge de 95 ans, il environ deux ans de cela. C’est en Afrique du Sud que le géant camerounais a rendu l’âme, pays où il séjournait dans le cadre d’un traitement. Une pluie d’hommages a été rendue à l’hommes d’affaire camerounais, classé parmi les self made men du pays. Le patron de la GICAM, Célestin Tawamba, n’a pas manqué de saluer la mémoire de l’entrepreneur camerounais qui pesait plus de 200 millions de dollars selon Forbes Afrique : «Joseph KADJI DEFOSSO était le « Pape » du Milieu d’Affaires.  Il était l’un des tout premiers de ces grands pionniers de l’entreprise et de l’économie camerounaise que le GICAM et ses membres ont célébrés au mois de décembre 2017, pour leur inestimable contribution à l’essor de notre pays.  M. KADJI DEFOSSO, était un self made man, il personnifiait le courage, l’audace, la vista, le flair, la prise de risques, la sagesse, la détermination, la pugnacité, le patriotisme économique, mais aussi l’humilité et la foi dans les affaires.  Ardent défenseur du patriotisme économique, il avait choisi de ne pas prendre de retraite.  Son engagement pour la promotion de l’ entrepreneuriat national et sa contribution à la reconnaissance à l’extérieur du Cameroun comme l’un des pays Africains où les nationaux détiennent une part significative de l’économie, influenceront encore longtemps, l’action du Patronat.  Sans le connaître, sans l’avoir jamais vu, sans l’avoir jamais entendu, nombreux sont les camerounais dont la fierté empruntait une partie de la réussite du patriarche KADJI DEFOSSO.  Créer de la richesse était son ADN, mais KADJI DEFOSSO ne faisait pas de l’accumulation d’actifs, une fin en soi. De fait, au-delà des préoccupations purement économiques, il avait un intérêt marqué pour les questions sociétales, et pour le rôle des entrepreneurs dans la communauté.  La FONDATION FU’A TOULA KADJI DEFOSSO, répond à cette exigence propre. Elle a été créée pour encourager l’excellence, promouvoir l’éducation, et subvenir aux besoins des plus démunis.  Le Président KADJI n’a pas toujours été un enfant de coeur, loin s’en faut. Mais ce qu’il a construit, fait et affiché, et qui lui vaut les honneurs du jour – qu’il s’agisse d’actifs financiers ou matériels, de stratégies de conquêtes de marchés, ou encore du respect suscité par le rayonnement du Cameroun à l’étranger à travers lui – appartient pour l’éternité au Cameroun.», lançait le président de l’organisation patronale camerounaise.

9ème Famille Sohaing

André Sohaing est le fondateur du Groupe Sohaing, une structure très active dans l’immobilier et aussi dans le domaine de l’hôtellerie. Il est fondateur de l’Hôtel Akwa Palace, l’un des plus grands complexes hôteliers que l’on puisse trouver dans la ville de Douala. Mais l’homme d’affaires camerounais est décédé le 23 juillet dernier, laissant à sa famille une fortune estimée à 240 millions de dollars.

8ème Kate Fotso

A la mort de son époux décédé le 2 août 2016 à Paris, Kate Fotso hérite de l’immense patrimoine financier de son défunt mari, le richissime milliardaire André Fotso, l’ancien président de la GICAM. A ce jour, Kate Fotso gère un patrimoine financier qui s’élève à 252 millions de dollars, ce qui fait d’elle la femme d’affaires la plus riche du Cameroun.

7ème Sylvestre Ngouchinghe

Sylvestre Ngouchinghe est le PDG de CONGELCAM, une des plus grandes entreprises camerounaises de vente de produits de mer congelés. Après des débuts timides, CONGELCAM est devenu aujourd’hui une S.A dont le capital s’élève aujourd’hui à 9 milliards de francs Cfa. Le patrimoine financier de ce richissime homme d’affaires est actuellement estimé à 280 millions de dollars. Outre son influence dans le monde des affaires, le milliardaire camerounais est également sénateur dans son pays, pour le compte du pouvoir actuel, le parti de Paul Biya. Mais l’homme d’affaires s’est retrouvé sous le feux des critiques suites à de graves révélations faites par un média camerounais. L’an dernier, l’un des journaux camerounais accusait l’entrepreneur d’avoir financé la campagne de Maurice Kamto, chef de file de l’opposition contre Paul Biya. Pour Joseph Kankeu, l’un des membres proches de son entourage, ces accusations n’ont qu’un seul but, ternir la réputation de l’hommes d’affaires auprès du pouvoir en place : «Sylvestre Ngouchinghe n’a jamais milité dans un autre parti politique autre que le RDPC et entend y rester… Sa fervente adhésion au RDPC et ses convictions enthousiastes sont à l’image de la pertinence et de la cohérence des thèses et arguments constituant la trame de ‘’Pour le libéralisme communautaire’’ de son excellence Paul Biya, Chef de l’Etat et président national du RDPC…le sénateur que nous avons la chance de côtoyer tous les jours, n’a jamais ni rêvé, ni pensé remplacer le très honorable Marcel Niat Njifenji… Il n’a jamais non plus, ni rêvé, ni pensé remplacer l’actuel secrétaire général du Comité Central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), le Vice-Premier Ministre Jean Nkuete…A l’évidence, les fausses informations et le mensonge sont présents dans le journalisme et tendent même à en devenir une pièce maîtresse», explique-t-il dans un média camerounais, en réponse aux allégations contre Sylvestre.

> Lire aussi  Guillaume Soro : «l’élection présidentielle du 31 octobre n’aura pas lieu»

6ème Nana Bouba

Né le 21 janvier 1949, Nana Bouba occupe la sixième place du top 10 des camerounais les plus riches. Autodidacte, il a démarré au plus bas de l’échelon, c’est-à-dire comme un apprenti chauffeur. Quelques années après, il passera au stade de chauffeur et continuera ainsi de gravir les échelons pour devenir aujourd’hui une des plus grosses fortunes de son pays. Nana Bouba pèse actuellement la bagatelle de 310 millions de dollars.

5ème Jean Samuel Noutchogouin

Malgré la discrétion qui le caractérise, Jean Samuel Noutchogouin est l’une des grosses fortunes du Cameroun. Actionnaire du groupe Cfao, ce milliardaire camerounais est également présent dans divers secteurs d’activités dont l’industrie alimentaire. A ce jour, l’empire financier de Jean Samuel Noutchogouin s’élève à un peu plus de 315 millions de dollars.

4ème Colin Mukete

Colin Mukete est le propriétaire de la chaîne STV2 et aussi le PCA de l’opérateur MTN au Cameroun. L’homme d’affaires détient également depuis 2015 des actifs de la société minière International Mining & Infrastructure Corporation. Il gère également sa propre agence publicitaire au Cameroun, en plus de ses activités du côté des USA. La fortune de Colin Mukete atteint aujourd’hui les 380 millions de dollars.

3ème Samuel Foyou

Samuel Foyou est à lui tout seul propriétaire de Plasticam, d’Unalor et de Moore Paragon pour ne citer que ces entreprises. Ce milliardaire est également très actif dans le domaine de la brasserie et de l’hôtellerie. Son patrimoine financier est actuellement estimé à 407 millions de dollars selon un récent classement établi par le magazine Forbes Afrique.

2ème Paul Fokam Kammogne

La seconde place de ce top 10 consacré aux camerounais les plus riches est occupée par le richissime banquier Paul Fakam Kammogne. Ce magnat des finances est l’actuel patron d’Afriland First Bank, une des plus grandes institutions bancaires au Cameroun qui compte également plusieurs succursales réparties un peu partout en Afrique. Le patrimoine financier du milliardaire camerounais est aujourd’hui estimé à 690 millions de dollars.

1er Baba Danpullo

Pour la seconde année consécutive, le fauteuil de l’homme le plus riche en Afrique et précisément au Cameroun revient à Baba Danpullo. En plus d’être très actif dans le domaine de l’immobilier, il est également présent dans l’agro-industrie. Compte tenu des bons résultats affichés par des entreprises qui sont sous sa gouverne (Brodon Finex ou encore le groupe Cop Rouge), la fortune personnelle du milliardaire a connu une nette augmentation par rapport à l’an dernier, ce qui permet à Baba Danpullo de se retrouver aujourd’hui avec un patrimoine financier évalué à 940 millions de dollars.

Vous pouvez aussi aimer