in

Top 11 des présidents africains assassinés au pouvoir

Le top 11 des présidents africains assassinés au pouvoir se veut un classement objectif qui repose sur des critères spécifiques de ce qu’on peut qualifier « assassinat ». Dans cet ordre d’idée sont exclus de facto, les meurtres perpétrés après une rébellion comme celle de Kadhafi ou ceux survenu par exécution après des opérations comme les coups d’Etat.

La liste du top 11 présidents d’Afrique assassinés pendant qu’ils étaient encore en exercice concernent uniquement les chefs d’Etat « liquidés » par leurs entourages ou par des individus peu ou non identifiés et dans des circonstances troubles qui ont conduits ensuite à des coups d’Etat ou non.

William-Richard Tolbert ou la fausse histoire de paiements de soldats

William-richard Tolbert Junior est né le 13 mai 1913 et mort le 12 avril 1980 des mains d’un certain Sergent-chef Samuel Doe. Vice-président de William Tubman en 1943 il accèdera à la tête de l’Etat à la mort de celui-ci en 1951 et entreprendra des réformes démocratiques. A partir de 1979 son pouvoir est fragilisé par des manifestations contre la vie chère au cours desquelles des massacres sont perpétrés sur les civils. Le matin du 12 avril 1980 alors qu’il est endormi sans son lit il est assassiné puis éventré par des soldats réclamant leurs soldes.



Richard Ratsimandrava, une présidence d’une semaine

Cet ancien lieutenant de l’armée française et commandant de la gendarmerie malgache accède au pouvoir par un heureux concours de circonstance. Ministre de l’intérieur du gouvernement du General Gabriel Ramanantsoa il prend les rênes de l’Etat malgache le 5 février 1975 à la faveur de dissensions entre politique dans le pays. Mais 6 jours seulement après son accession au pouvoir il est assassiné aux alentours de 20h par un commando alors qu’il rentrait d’un conseil de ministres qui s’est déroulé à Anosy à Tananarive.

Abdirachid-Ali Shermake les prémisses de la descente aux enfers de la Somalie
Abdirachid-Ali Shermake a dirigé la Somalie de juin 1967 au 15 octobre 1969 après avoir été premier ministre de 1960 à 1964.Alors en visite officielle à Las Anod une ville somalienne il fut abattu par un de ses propres gardes de corps. Par la suite le General Muhammad Siad Barré s’empare du pouvoir grâce à un coup d’Etat.

Mohammed Boudiaf le combattant du Front National de Libération d’Algérie

Mohammed Boudiaf est né en Algérie le 23 mai 1919 précisément à Ouled qu’il quitte pendant la seconde guerre mondiale pour aller combattre pour la France. De retour au pays en 1954, il œuvre à la lutte de libération entrepris par le FNL, mais à l’indépendance il s’exile en raison de désaccord politique avec les anciens camarades de lutte. En 1992 il rentre à nouveau au pays où on lui remet le pouvoir alors que l’Etat est dans une impasse politique. Mais quelques mois plus tard, un soldat tire à bout portant sur lui au cours d’une conférence.

Ahmed Abdallah et Bob Denard pour le meilleur et pour le pire

Ahmed Abdallah fut président de la République fédérale islamique des Comores de 1978 à 1989 date à laquelle il fut assassiné d’une rafale de pistolet mitrailleur en présence du mercenaire français Bob Denard le patron de ses mercenaires avec qui il n’était plus en hauteur de sainteté. Riche commerçant puis politicien il avait contribué à la lutte pour l’indépendance des Comores.

Jao Bernado Vieira une mort sous le signe du trafic

Cet électricien de formation a fortement contribué à la lutte de libération de la Guinée Bissau et du Cap vert aux côtés d’Almicar Cabral. D’abord président en 1980, il est renversé par des mutins en 1999 puis revient au pouvoir en 2005 cette fois par la voix des urnes. Mais le 2 mars 2009 il est tué dans sa résidence officielle par des hommes en armes.

Laurent désiré Kabila tué par son « enfant soldat »

Le 16 janvier 2001 le président Laurent désiré Kabila est abattu dans sa résidence, le Palais de Marbre, à Kinshasa par un enfant soldat devenu membre de sa garde rapprochée. Né le 27 novembre 1941 cet ancien puis révolutionnaire de circonstance dans un maquis du Kivu arrive au pouvoir après avoir chassé Mobutu « le grand léopard » en 1997 à la tête d’une coalition de rebelles et d’armée ougandaise et rwandaise.

Sylvanus Olympio le premier crime de lèse-majesté post colonial

Sylvanus Olympio est né le 6 septembre 1902 au Togo allemand qui sera plus tard rattaché au Ghana britannique. Ce fils d’immigré brésilien et de princesse Yoruba, époux d’une allemande de noble famille, occupera la présidence togolaise du 9 avril 1960 au 13 janvier 1963 date à laquelle il est assassiné Gnassingbé Eyadema.

Anouar El Saddat le prix Nobel de la paix

Il fut le successeur de Nasser à la tête de l’Etat égyptien et dirigea le pays de 1970 à 1981 sous une main de fer. Il est surtout connu pour être celui qui engagea l’Egypte dans la coalition arabe contre Israël. Le 6 octobre 1981 il est victime d’un attentat filmé lors d’une parade militaire au Caire.

Thomas Sankara le révolutionnaire trahi par son ami fidèle

Il incarne l’esprit révolutionnaire africain même tant sous son pouvoir (4 août 1983 au 15 octobre 1987) aura été sous le signe du castrisme. Il meurt en exercice à l’âge de 37 ans officiellement de mort naturelle mais des enquêtes rondement menées ont démontré qu’il fut assassiné par son ami et frère blaise Compaoré qui l’aurait abattu puis aurait trainé son corps accroché à un véhicule.

Juvénal Habyarimana ou l’assassinat qu’il déclencha le génocide rwandais

Le 6 avril 1994 alors qu’il se rendait à un sommet sur les crises burundaise et rwandaise en compagnie du président burundais Cyprien Ntaryamira, son avion est abattu par un tir de missile sol-air. Jusqu’à ce jour l’auteur de ce tir n’a pas encore été formellement identifié mais sa mort a déclenché l’un des plus grands génocides du 21e siècle. Il gouvernait le pays depuis 1978 et avait 57 ans à la date de sa mort.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

La planète des singes, le film : le destin croisé des hommes et des singes humanoïdes

Qelasy Start up : la tablette qui révolutionne l’éducation en Côte d’ivoire