in

Quelles sont différents types de ressources naturelles de l’Afrique ?

RESSOURCES NATURELLES D’AFRIQUE – le sous-sol africain regorge d’innombrables richesses dont les retombées ne profitent que très peu aux populations malheureusement.

Principales Ressources naturelles en Afrique par pays
Le continent africain est extrêmement riche en ressources naturelles principalement dans son sous-sol comme de l'or transformé en lingots ou en bijoux ou le diamant récolté en Angola.

L’Afrique est-il le continent le plus riche au monde ? En nous basant sur la valeur actuelle du PIB des états africains, nous serions tentés de répondre non à cette question. Contrairement à certaines puissances dont les PIB se chiffrent à des milliers de dollars, le continent africain reste encore dans la catégorie des pays aux produit intérieur brut estimés à plusieurs centaines de milliards de dollars, et cela ne concerne que très peu de puissances. Parmi les états concernés, la République fédérale du Nigéria dont le PIB est actuellement évalué à plus de 400 milliards de dollars. L’Afrique du Sud, l’Egypte et aussi le Maroc font partie de ce cercle très fermé des états africains dits riches en fonction du PIB. En dépit des PIB relativement faibles, certains vous diraient que le continent africain est le plus riche au monde. Pour cause, le sous-sol africain regorge d’immenses ressources naturelles aujourd’hui vitales dans la vie moderne. On trouve par exemple sur le continent africain du pétrole, mais les réserves africaines sont considérablement insignifiantes comparées à celles des pays de l’Orient. Le continent ne dispose que de 14% des réserves mondiales de pétrole à ce jour, mais cette ressource est vitale pour certaines économies comme celle du Nigéria, première puissance africaine sur le plan économique. L’une des ressources naturelles les plus importantes en Afrique est le cuivre.

Les ressources naturelles d’Afrique nous montrent combien le sous-sol africain est l’un des plus riches au monde. Pourtant, le PIB global du continent africain peine aujourd’hui à atteindre la barre des 3000 milliards de dollars malgré l’immensité des différents types de richesses naturelles que l’on peut trouver dans certains pays du continent africain. Il y’a cinq ans de cela, le produit intérieur brut global du continent africain s’élevait à seulement 2513 milliards de dollars. Ce montant peut sembler astronomique mais ce n’est quasiment rien comparé PIB de certains pays comme la Chine. Aujourd’hui le produit intérieur brut de la République Populaire dépasse les 13 000 milliards de dollars. L’énorme fossé entre l’Afrique et les grandes puissances du monde s’explique en partie par la faible exploitation des ressources naturelles africaines. Le cuivre par exemple qui est l’un de métaux les plus utilisés à ce jour au monde n’est que très peu faiblement exploité sur le continent africain. Si le sous-sol africain regorge de cuivre, du moins dans certains pays, force est de constater que la production mondiale est aujourd’hui assurée par les pays du continent américain. A en croire certaines sources, le plus producteur de cuivre au monde reste à ce jour le Chili. La production mondiale chilienne était estimée à 5,8 millions de tonnes au cours de l’année 2013. Sur le continent africain, le plus grand producteur de cuivre est la République Démocratique du Congo. Le pays assure à ce jour près de 5% de la production mondiale à lui tout seul. En plus de la RDC, la Zambie aussi fait partie du top 10 des plus grands producteurs de cuivre de la planète. Rappelons que le Nigéria est classé deuxième pays producteur de cuivre en Afrique derrière la RDC. La production zambienne était estimée à il y’a cinq ans à plus de 750 000 tonnes de cuivres. Une autre ressource naturelle importante que l’on trouve en Afrique, la Bauxite. La bauxite reste aujourd’hui un métal très sollicité puisque il entre dans la fabrication de l’aluminium. Et le pays qui détient les plus grandes réserves  au monde de bauxite se trouve sur le continent africain. Selon une étude effectuée par la Banque mondiale, la production mondiale de Bauxite a connu un boom l’année dernière. La Guinée assure aujourd’hui près d’un tiers de la production mondiale de Bauxite mais le pays se classe parmi les plus pauvres du continent africain à ce jour. Malgré une réforme du code minier, les ressources financières générées par la production de ce minerai ne profitent que très peu à la population guinéenne, puisque le revenu par habitant en Guinée reste l’un des plus faibles au monde à ce jour. La Guinée est désormais le troisième plus grand exportateur de Bauxite au monde avec une production annuelle estimée à 296 millions de tonnes l’année dernière selon la banque mondiale. Une autre ressource naturelle très importante que l’on trouve sur le continent, le charbon. A ce jour, l’Afrique du Sud reste le plus grand producteur de charbon sur le continent africain. L’une des principales richesses naturelles du pays de Mandela reste l’or. A ce jour, la République sud-africaine est positionnée deuxième au classement des plus grands producteurs d’or au monde. Parmi les ressources naturelles du continent africain, l’uranium qui reste l’une des principales richesses du Niger.

Diamant au Botswana et en Angola

Le diamant fait aussi partie des richesses naturelles africaines les plus convoitées au monde. Sur le continent africain, le plus grand producteur de diamant reste le Botswana. Contrairement à certains pays qui profitent peu des ressources naturelles de leurs terres, le diamant représente une manne financière très importante pour l’économie botswanaise. L’histoire du diamant au Botswana a démarré dans les années 1950 par la découverte des premiers gisements dans la partie est du pays. L’exploitation de la première mine du pays démarrera en 1967 et sera assurée par une entreprise sud-africaine. Et à en croire certains médias, le Botwsana serait même le plus grand producteur de diamant au monde également. Aujourd’hui, le secteur du diamant couvre une part essentielle du produit intérieur brut du pays. Actuellement la production mondiale du pays s’élève autour de 32 millions de carats. Selon les statistiques actuelles, le diamant représenterait à ce jour un peu plus de 33% du produit intérieur brut du Botswana. Grâce aux ressources générées par cette matière, le pays a réalisé un bond important dans la course au développement. La bonne gouvernance qui règne dans ce pays est l’une des raisons pour lesquelles cette ressource naturelle profite à toute la population, ce qui n’est pas le cas partout. Le Botswana est aujourd’hui considéré comme le pays le moins corrompu sur le continent africain. Mais le pays travaille aussi à diversifier ses sources de revenus car l’exploitation des mines de diamants se fait sur une durée bien déterminée. Un autre pays africain qui tire pleinement profit du diamant, l’Angola. Aujourd’hui l’Angola se positionne comme le deuxième plus grand producteur de diamant sur le continent africain après le Botswana. La production annuelle angolaise est estimée à 7,2 millions de carats. Il y’a de cela quelques années, le pays était même classé troisième parmi les plus grands producteurs de diamant au monde. Outre ces deux principaux producteurs africains, le diamant est aussi exploité en République du Congo et en Afrique du Sud. La production annuelle de l’Afrique du Sud s’établit à 2,8 millions seulement mais le pays fournit l’un des meilleurs diamants de qualité au monde. Aussi rappelons que l’un des hommes les plus riches du continent, le sud-africain Nicky Oppenheimer, est un richissime homme d’affaires qui a fait fortune dans le milieu du diamant. La République du Congo produit elle aussi du diamant mais de qualité inférieure comparée à celle de l’Afrique du Sud. La production annuelle du pays est estimée autour de 4 millions de carats à ce jour. Sur le continent africain, la Namibie aussi produit du diamant mais en faible quantité.

Le charbon en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud figure parmi les états africains aux sous-sols les plus riches. En plus du diamant, le pays possède également d’autres ressources naturelles comme le charbon. Il y’a de cela quelques années, deux ans pour être plus précis, l’Afrique du Sud occupait la septième place mondiale des plus grand producteurs de charbon au monde avec une production qui s’élevait à 257 millions de tonnes. L’Afrique du Sud demeure aujourd’hui par excellence le plus grand producteur de charbon sur le continent africain. Au niveau de l’exportation, le pays contribue couvre à lui tout seul 6,3% du charbon fourni à travers le monde actuellement. Quant aux réserves de charbon, elles s’élevaient en 2016 à 9,89 milliards de tonnes, donc exploitables encore pendant des dizaines d’années. Sur le continent africain, l’un des plus grands producteurs de charbon reste aussi le Zimbabwe. Rappelons que le sous-sol sud-africain regorge encore d’autres ressources naturelles comme l’uranium, la Platine et même l’or. Parmi les richesses naturelles on peut aussi citer le pétrole, mais le pays ne dispose que d’une faible quantité de pétrole comparé à certains pays comme l’Angola ou encore l’Algérie. Contrairement à certains pays, l’Afrique du Sud fait un très bon usage de ces ressources naturelles puisque les revenus générés par le secteur ont permis à la Nation sud-africaine de se positionner dans le top trois des pays les plus riches du continent africain.

La bauxite l’une des principales ressources en Guinée

La Bauxite un élément aujourd’hui incontournable dans la vie quotidienne. Ce minerai essentiel dans la fabrication de l’aluminium est de plus en plus prisé au monde. La République de Guinée se trouve aujourd’hui être parmi les plus grands producteurs de Bauxite au monde. Sur le continent africain, le pays est incontestablement le premier producteur de Bauxite, mais en revanche la Guinée est devancée par quelques nations au classement mondial. Selon un rapport de la Banque Mondiale, la production de Bauxite en Guinée a connu une croissance exponentielle. Mais le pays est loin d’être en première position parmi les plus gros producteurs de ce minerai au monde. Le premier producteur de Bauxite au monde reste à ce jour l’Australie. Le pays a couvert à lui tout seul près de 30% de la production mondial du minerai l’année dernière selon un rapport de la Banque mondial. Quant à la Guinée, elle a vu sa production grimper à une vitesse exponentielle ces dernières années. Alors qu’elle était estimée à un peu plus de 30 millions de tonnes il y’a deux ans, la production de Bauxite en Guinée est passée à plus 45 millions de tonnes. La Guinée exporte aujourd’hui près de 40% de son Bauxite en Chine qui reste aussi l’un des plus grands producteurs au monde, le deuxième après l’Australie pour être plus précis. Mais compte tenu de la forte demande en Chine, le pays est obligé de se tourner vers d’autres producteurs de Bauxite comme la Guinée. Si elle n’occupe pas la première place des pays producteurs au monde, la Guinée détient tout de même la plus grande réserve de Bauxite au monde. Les réserves de la Guinée pour cette ressource naturelle sont estimées à 25 milliards de tonnes, soit environ la moitié des réserves mondiales actuelles de Bauxite.

L’or en Afrique du Sud, au Ghana et au Mali

L’or est aussi une ressource naturelle de plus en plus convoité au monde. Aujourd’hui, l’Afrique du Sud est considérée à juste titre comme le premier producteur d’or sur le continent africain. C’est en 1886 que les premières mines d’or du pays ont été découverts. A ce jour, la production d’or de l’Afrique du Sud est estimée à 190 tonnes par an. Mais à l’échelle internationale, l’Afrique du Sud est classé cinquième plus grand producteur d’or au monde, la première place étant actuellement occupée par la République Populaire de Chine avec une production annuelle estimée à 350 tonnes. Outre l’Afrique du Sud, le Ghana aussi fait partie des pays producteurs de cette ressource naturelle qu’est l’or. Pour être plus précis, le Ghana est classé deuxième plus grand producteur d’or sur le continent avec une production estimée à 100 tonnes par an. En troisième place des pays producteurs d’or en Afrique, on trouve un autre pays d’Afrique de l’ouest, à savoir le Mali. La production annuelle malienne s’élève actuellement autour de 89 tonnes d’or. A l’échelle mondiale, c’est la Chine qui domine le classement de loin.

Le cuivre en RDC, au Nigéria et au Rwanda

Officiellement, le cuivre reste le troisième métal le plus utilisé au monde dans la vie quotidienne. Cette ressource naturelle représente une manne financière très importante pour certains africains comme la République Démocratique du Congo. Selon un rapport de la Banque mondiale, la RDC est le plus grand producteur de cuivre en Afrique devant des pays comme le Nigéria et la Rwanda. La RDC est en tête du podium avec une production estimée à plus de 4100 tonnes par an, suivie du Nigéria qui produit 3800 tonnes de cuivre dans l’année et le Rwanda avec 2600 tonnes de cuivre.

Affaire Bygmalion : Sarkozy renvoyé en correctionnel

Belles villes mégapoles d'Afrique

Les 20 capitales les plus belles d’Afrique en 2018