Accueil Afrique Sénégal : le sélectionneur Aliou Cissé maintenu malgré les critiques

Sénégal : le sélectionneur Aliou Cissé maintenu malgré les critiques

ALIOU CISSE RECONDUIT – Le sélectionneur sénégalais s’est, à l’instar de nombreux managers de la CAN, retrouvé sous le feu des projecteurs, alors qu’il avait réalisé un parcours exceptionnel avec les Lions de la Téranga, un parcours qui s’achèvera hélas sur une triste note lors de la finale de la coupe d’Afrique.

Aliou Cissé ne sera pas victime de son échec à la CAN 2019, contrairement à de nombreux sélectionneurs de cette 32e édition de la coupe d’Afrique. Si les critiques se faisaient rares sur le style de jeu de l’entraîneur sénégalais, de plus en plus de voix ont brisé le silence pour remettre en cause la capacité du coach sénégalais à conduire cette sélection vers une destinée beaucoup plus glorieuse. Mais le président de la fédération sénégalaise de football a mis un terme aux débats en confirmant l’ancien joueur sénégalais à son poste. Un média sénégalais avait même annoncé que le français Hervé Renard avait été contacté pour succéder au sénégalais, des rumeurs démenties par le français et le patron du football sénégalais.

Aliou Cissé n’a perdu que deux matchs dans cette coupe d’Afrique avec les Lions de la Téranga. Si l’animation offensive n’était pas vraiment au rendez-vous, les Lions ont affiché les meilleures stats défensives dans cette CAN avec l’Algérie, vainqueur de cette 32e édition de la messe du football africain. Mais la deuxième défaite face aux fennecs d’Algérie était sans doute l’arbre qui cachait la forêt pour certains analystes du football sénégalais. Avec les joueurs à sa disposition, Ferdinand Coly, ancien défenseur des Lions, estime que son compatriote avait la possibilité de mieux faire dans cette CAN, que de se limiter à une nouvelle défaite en finale face aux algériens : «On peut supposer qu’il est fatigué. Certains diront que l’équipe a peut-être besoin d’un nouveau discours, d’une nouvelle méthode. Je ne suis pas le seul à le penser, je ne suis pas toujours convaincu par le jeu produit, même si on gagne souvent. C’est parfois tiré par les cheveux, alors que nous avons des joueurs de très haut niveau dans l’effectif. Est-ce qu’Aliou saura donner une nouvelle impulsion à son équipe, la faire jouer autrement ? On le saura assez vite, mais une équipe, même si elle a des résultats, peut avoir besoin d’une forme de renouveau». En dépit des critiques dont il fait l’objet, Aliou Cissé a été maintenu à son poste de sélectionneur, information confirmée ce jour par le président de la fédération sénégalaise de football : «Il n’y a aucune raison de ne pas continuer avec lui. Depuis sa nomination en février 2015, nous avons participé à deux CAN et à la Coupe du monde 2018. Notre objectif est bien sûr de remporter un jour la CAN, mais aussi d’assurer notre présence en phase finale de chaque compétition de manière régulière. Nous avons misé sur la stabilité. Avec lui, on sait où on va. Les joueurs le connaissent. Prenez l’exemple de l’Allemagne. Joachim Low a été nommé en 2006, il est devenu champion du monde 8 ans plus tard, et il n’a pas été limogé l’année dernière, après l’élimination de son équipe au premier tour de la Coupe du monde», a confié à Jeune Afrique Augustin Senghor.

> Lire aussi  Soudan : 108 morts dans la répression des manifestations par l’armée soudanaise

Renard dément son intérêt pour la sélection sénégalaise

«Afin de mettre un terme immédiat à des rumeurs totalement infondées, j’annoncerai d’ici quelques jours mon choix mais je peux d’ores et déjà vous dire, comme je l’avais fait il y a quelques mois, que ce ne sera pas sur le continent africain.  Dont acte.», a écrit le français, en réponse à un journal sénégalais qui annonçait sa venue sur le banc des Lions pour succéder à Aliou Cissé.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.